Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Petits livres et livres bleus

     

    fin mars 2011 063 (Large).jpg

    fin mars 2011 057.jpg

    fin mars 2011 060.jpg

    Toquades de libraires.

    L'une s'entiche des petits livres, tandis que l'autre s'emballe pour les livres bleus.

    Il arrive que l'une et l'autre soient une seule et même personne.

    Le libraire pour enfants a la fantaisie chevillée au corps, qu'on se le tienne pour dit.

    fin mars 2011 082 (Large).jpg

    fin mars 2011 084 (Large).jpg

     

     

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Y'A D'LA VIE !
  • L'invité - Marie Dorléans - L'auteur raconte comment un cheval rouge s'est insinué dans son album

     

    nouveautés, courte echelle, rennes

     

     

     

     

    l'invité, marie dorléans, nouveautés, courte echelle

    L'invité - Marie Dorléans - Editions Le Baron Perché - Prix 15 €

     

    L'Invité de Marie Dorléans est un authentique récit, une histoire ancrée dans un schéma narratif habile et sensible. A l'enfant, nous pourrons donc le raconter sans craindre la déconvenue. C'est un album de catégorie "on dirait que".  " On dirait que mes idées prendraient tellement de place que des fois je n'aurais plus d'air pour respirer. Ce serait comme si un gros, très gros animal venait habiter chez nous et qu'il dormirait par exemple dans ma chambre qui n'est quand même pas très grande, ça m'empêcherait de dormir...", commentera l'enfant en refermant le livre. 

     

    L'invité-Marie-Dorléans-courteechelle 009 (Large).JPG

    L'invité-Marie-Dorléans-courteechelle 011 (Large).JPG

    © L'Invité - Marie Dorléans

    L'invité est un cheval rouge. Une sorte de chimère. Il surgit dans la vie du personnage au moment opportun, au cours d'une promenade dans la campagne alentour. Il est accueilli avec enthousiasme, hébergé avec joie. L'invité ne se fait pas prier. Il s'installe, prend ses habitudes, s'insinue. franchement.  Ne laissant jamais son hôte en paix, il accapare ses amis, occupe l'espace jusque dans ses moindres recoins, omniprésent. Voire invivable. Comment se débarasser d'un tel habitant ? Comment retrouver sa tranquillité d'esprit ? Comment passer/penser à autre chose ?...

    Les éditions du Baron Perché ont été bien inspirées. Marie Dorléans offre un premier album insolite, illustré avec originalité et raffinement. Nous avions envie d'en savoir davantage sur les racines de ce livre et sur son auteure-illustratrice. Marie Dorléans a eu la patience de satisfaire notre curiosité, de bonne grâce. Nous la remercions d'avoir accepté notre invitation...


    L’Invité, d’où vient-il ? Comment cette idée, je veux dire ce cheval, est arrivé dans votre tête ?

    - J’ai grandi avec des chevaux alors ils ont toujours été bien présents dans ma tête puisque je les apercevais à chaque réveil lorsque j’ouvrais mes volets ! Nous avions également une petite ponette lorsque j’étais enfant et ma mère s’amusait parfois à la faire rentrer dans la maison. J’ai donc déjà pris le thé avec un cheval ! Mes amis aimaient toujours beaucoup venir chez moi car ils n’avaient généralement pas ce type de compagnie chez eux ! Nous passions pour de doux fêlés mais je crois que j’aimais bien cela !
    L’idée de ces pensées qui vont, qui viennent et que nous laissons tranquillement s’étirer en nous m’est très familière. J’ai souvenir, petite, d’avoir passé des heures entières à me laisser balader par mes rêveries... J’adorais cela !  Je convoquais et révoquais à ma guise des pensées loufoques !

     

    Est-ce votre façon personnelle de faire, avec vos «invités» ?

    - J’habite dans un tout petit appartement et il est vrai que lorsque j’ai plus de 3 invités en même temps on se retrouve vite «hors cadre» ! Cela fait partie du charme des petits espaces !Quand au rituel du thé, j’ai découvert, en arrivant à Strasbourg, les joies du «café kuchen» ce qui, peut-être, m’a inspiré quelques passages de mon histoire ! 


    Pendant vos études aux Arts Déco (Strasbourg), avez-vous travaillé l’illustration jeunesse en particulier ? Aviez-vous déjà écrit des histoires ?

    - Oui, aux Arts Déco, j’ai travaillé essentiellement l’illustration jeunesse même si les exercices m’ont aussi amené à penser des histoires pour un public adulte... ce que j’ai également beaucoup apprécié ! Mais je dois avouer que j’ai une nette attirance pour l’album jeunesse... j’y crois beaucoup et c’est vraiment là que j’ai envie de mettre mon énergie ! Avant L’Invité,  j’ai imaginé et illustré d’autres histoires qui n’ont pas encore trouvé d’éditeurs !  J’ai également des idées plein mes tiroirs que je dois maintenant travailler, repenser pour les rendre intéressantes ! 

    Quelle technique avez-vous utilisé pour illustrer L'Invité ?

    - J’ai utilisé un stylo noir très fin pour le décor et le personnage que je souhaitais volontairement gris et très fouillés. Pour le cheval, j’ai découpé sa forme dans du papier canson pour pouvoir avoir un aplat parfait sans contour. Je souhaitais absolument qu’il contraste avec le reste... qu’il soit vraiment une intrusion, une apparition qui ne serait pas faite du même bois que le reste !

    La décoration intérieure de la maison est si singulière, à quoi pensiez-vous en la dessinant ?

    - Ah ! je pensais à une petite maison en brique rouge dans une campagne française un peu désertée ! Une maison de famille donnée à ce monsieur car il en était le seul héritier ! J’aime bien lorsque le décor est lui aussi traité comme un personnage ! J’avais envie de créer un léger doute sur ce que voit le lecteur: en apparence ce petit monsieur semble assez triste avec un petit côté vieux garçon qui aurait grandi dans ses pantalons et à la fois il vit dans un intérieur où les choses semblent vivantes, un peu magique, comme ce fauteuil-serpent sur lequel il est assis ou les petits yeux cachés dans les placards de la cuisine ! J’avais envie de tout ces échanges de regards, que le lecteur soit lui aussi regardé comme un complice de cette histoire, de cette fantaisie. 
    Tout cela est-ce vraiment sérieux? C’est la question que pose le décor ! Pour le choix des meubles il est vrai que je me suis inspirée de mobilier ancien car j’adore ce répertoire de formes ! 


    Quelle sensation avez-vous éprouvé lorsque vous avez vu l’album imprimé ?

    - J’étais ravie, un peu surprise par cet objet que je devais apprivoiser! Et puis surtout cela m’a tout de suite donné envie d’en faire d’autres! 

    Une question...people... Marie Dorléans, est-ce votre vrai nom ?

    - Bien sûr et je compte bien le garder!

     

     

    L'invité-Marie-Dorléans-courteechelle 012 (Large).JPG

    L'invité-Marie-Dorléans-courteechelle 014 (Large).JPG

    L'invité-Marie-Dorléans-courteechelle 017 (Large).JPG

    L'invité-Marie-Dorléans-courteechelle 018 (Large).JPG

    © L'Invité - Marie Dorléans

     > Les Editions du Baron Perché  : " À la manière de Côme – le jeune héros du Baron perché d’Italo Calvino –, qui observe ses contemporains du haut de son arbre, les éditions Le baron perché proposent des ouvrages pour regarder le monde autrement. Documentaires et albums pour tous âges accompagnent les petits et les plus grands au fur et à mesure de leurs découvertes et de leurs questionnements. Des livres remplis de fantaisie, d’esprit et de sens."

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Nouveautés
  • Point n'est la saison des sports alpinistes

    Dans la cour du 26 rue Vasselot, les crocus saluent l'arrivée du printemps. En se penchant, on distingue nettement la fourmi, en pleine ascension. La scène a inspiré un célèbre poète oulipien...

     

    crocus, queneau, courte echelle, rennes

    Crocus au 26 - Fourmi © Anton Krings, Marie La Fourmi, éd.Gallimard

     

     

    La fourmi et la cigale

    Une fourmi fait l'ascension
    d'une herbe flexible
    elle ne se rend pas compte
    de la difficulté de son entreprise
    elle s'obstine la pauvrette
    dans son dessein délirant
    pour elle c'est un Everest
    pour elle c'est un Mont Blanc
    ce qui devait arriver arrive
    elle choit patatratement
    une cigale la reçoit
    dans ses bras bien gentiment
    eh dit-elle point n'est la saison
    des sports alpinistes
    (vous ne vous êtes pas fait mal j'espère ?)
    et maintenant dansons dansons
    une bourrée ou la matchiche.

     

    Raymond Queneau

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Hasards, Nature, Poésie
  • Quoi qu'a dit - Mars 2011 - Les choix des groupes lecture


    Quoi qu'a dit ?
    - A dit rin.

    Quoi qu'a fait ?
    - A fait rin.

    A quoi qu'a pense ?
    - A pense à rin.

    Pourquoi qu'a dit rin ?
    Pourquoi qu'a fait rin ?
    Pourquoi qu'a pense à rin ?

    - A' xiste pas.

    La Môme Néant, Jean Tardieu (1903-1995)

     

     

    courte echelle, rennes, quoi qu'a dit, lecture

    > Quitte à contredire le poète, la dernière édition de notre Quoi qu'a dit a'xiste. Elle est fine et svelte comme un marque-page. Nous y avons glissé les choix des groupes lecture, du CE1 à la troisième. A votre libre disposition à la librairie.


     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Groupes Lecture, Quoi qu'a dit
  • Le Petit Oulipo - Rue du Monde - L'ouvroir infini

    oulipo = ouvroir de littérature potentielle. Invention de Monsieur Queneau, poète et de Monsieur Le Lionais, mathématicien. C'est dire l'étrangeté de la chose. C'est dire l'ingéniosité de l'affaire. Nous sommes en 1960. Afin de dépasser les limites de la création poétique et littéraire, les deux hommes décident de s'imposer des contraintes

                                       Le-petit-oulipo-rue-du-monde-la-courte-echelle 002.JPG

                           Le Petit Oulipien - Rue du Monde - Prix 16,50€

    Des contraintes pour être plus libres ? Par le truchement de la limite, nous devenons si inventifs que les bras nous en tombent. Bref, en 1960,  la cause est entendue, l'Oulipo fait des émules, et parmi eux, les plus géniaux , Italo Calvino, Robert Desnos, Georges Perec, Marcel Duchamp.

    Derrière ces airs savants, l'Oulipo est aussi ludique que fécond. Fabriquer des tautogrammes, des lipogrammes, faire du monovocalisme ou des terines (un seul r, selon l'orthographe oulipienne), jouer avec l'homosyntaxisme, cuire le langage, c'est tout bonnement excitant. Bien sûr, ça vous bouscule les neurones et ça vous chamboule la logique, mais les effets sont étincelants, hors-normes.

    oulipo, rue du monde, courte echelle oulipo, rue du monde, courte echelleoulipo, rue du monde, courte echelle Extraits du Petit Oulipien

     

    L'Oulipo est quinquagénaire, voire plus. Il a fêté son Vème millénaire (en oulipien, une année vaut un siècle) en 2010, en grandes pompes. L'Oulipo n'a en effet pas faibli. Sachez que les rendez-vous mensuels initiés par les créateurs du mouvement n'ont jamais cessé. Chaque mois, les poètes se retrouvent afin de se livrer à des acrobaties syntaxiques. Chez Rue du Monde, l'anniversaire a été marqué par la publication du Petit Oulipien, une anthologie de textes de l'Oulipo réunis par Paul Fournel. Les contraintes sont expliquées, puis illustrées par des morceaux choisis émanant d'oulipiens d'hier et d'aujourd'hui. L'idée derrière la tête ? Chatouiller la créativité afin que le jeune lecteur fasse le pas et se lance à langage perdu là où il n'est jamais allé.


    poésie, courte echelle, rennes, oulipo

    L'apprenti oulipien sera sans aucun doute inspiré par les traces visibles laissées ça et là.  A Rennes, les oulipiens ont fixé des mots ou parcelles de phrases dans des clous. Par beau temps, tout en sillonant l'esplanade Charles de Gaulle, on est poète.

    Aux Champs-Libres, les étudiants en design graphique de Lisaa ont digressé autour du vocabulaire de la bibliothèque. Ils ont apposé leurs exercices de styles visuels sur les vitres. Ici, il faut deviner la contrainte et chercher ce qui a produit ces étrangetés et ces fulgurances.

    Car lorsqu'elle est ni poétique ni littéraire, la contrainte peut être graphique, théâtrale, musicale... Le champ oulipien est si vaste que personne n'en a jamais vu la fin. Ouvroir infini. Comme les paysages du Printemps des Poètes, qui se célèbrent en ce moment et auxquels nous venons de rendre hommage. 


     

    Affiche-Butor.JPG

    Illustration Julia Perrin © Printemps des Poètes

    2 commentaires Lien permanent Catégories : Poésie
  • Talents Hauts - Garantis 100% sans sexisme - Table-ronde samedi 19 mars à Rennes

    talents hauts, table ronde, courte echelle, rennes

    " La cruche qui dort pendant cent ans en attendant le prince charmant, il n'y a quand même pas plus sexiste comme positionnement et effectivement, tout en découle (...) On a baissé la garde, à l'époque [années 70] le féminisme  c'était soi-disant pour les filles, on est quand même en 2009, pour nous, le fémimisme c'est pour les filles et pour les garçons (...) On a bien sûr des princesses qui chassent le dragon, on a aussi des garçons qui ont les cheveux longs, qui aiment bien jouer à la poupée, qui ont le droit de pleurer, qui rêvent pas forément dans leur vie d'être Superman ou d'être pilote de cours ... les enfants sont libres (...) qu'ils ne se laissent pas enfermer dans des schémas et des rôles sociaux qui sont lourds à porter, qui sont lourds pour tout le monde. "

     Laurence Faron pour Les Nouvelles News, Salon du Livre de Montreuil, 2009

     

    Le ton est donné. Le féminisme selon Talents Hauts, c'est 100% garanti sans sexisme. La cause  est commune, elle n'est pas l'apanage des seules filles, elle appartient aussi aux garçons.  Le féminisme est un thème qui se partage, loin des clichés et des idées reçues. Les livres édités par Talents Hauts sont donc à mettre en toutes les mains. Sans déroger, Laurence Faron et Mélanie Decourt ont adopté cette posture, depuis 2005, date de création de Talents Hauts.

     

    Eternelle militante, l'ancienne porte-parole de Mix-Cité désormais éditrice, Mélanie Decourt, sera à Rennes samedi 19 mars. Elle participera à une table ronde sur l'égalité filles/garçons dans les livres jeunesse, organisée par la Courte Echelle. Ce rendez-vous, ouvert à tous, s'inscrit dans le programme Enjeux du Féminisme au 21ème siècle, initié par la Ville de Rennes.

     

    > Samedi 19 mars, 14h, Table-Ronde "Garantis 100% sans sexisme en littérature jeunesse"- Ouverte à tous, entrée libre - En présence des éditions Talents Hauts, organisée par la Courte Echelle - Lieu : Ecole Léon Grimault, Bd Léon Grimault, Rennes

     

    talents-hauts.jpg

     

     

     

    1 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, EVENEMENTS, Rencontres
  • Stian Hole - Le Secret de Garmann

    tout-frais-courte-echelle (Large).jpg

    Stian-Hole-le-secret-de-garmann.jpg

     

     

     

     

     Les jumelles Hanne et Johanne sont si semblables et si...différentes.  Hanne est cruelle et taquine les autres. Johanne est douce, rêveuse. Garmann aime être avec elle  . Elle lui révèle un secret    que seuls eux deux partagent.  Sur leur dos, ils dessinent avec leur doigt.  Johanne lui confie qu'elle dort avec la lumière allumée. Pour un instant, le temps s'arrête...

    Premier amour pour Garmann, le petit garçon des premiers albums de Stian Hole - La rue de Garmann, L'été de Garmann (2008). Le norvégien compose un album sensible, sous une forme illustrée dont il a le génie : dessin et photographie se mêlent pour porter l'histoire, créant une atmosphère intense et singulière.

     

     

    > Le secret de Garmann - Stian Hole - Editions Albin Michel Jeunesse - Prix 12,50 euros

     


     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Nouveautés
  • Des nouveautés Kidsonroof au 26

     

     

    tout-frais-courte-echelle (Large).jpg

     

     

    Prologue au printemps, les nouveautés Kidsonroof sont arrivées il y a quelques jours. Dans le colis, il y avait un arbre à oiseaux, un papillon de nuit, un voilier et un avion. A monter.

    Kidsonroof, "enfants sur le sol". Une marque qui porte bien son nom, se mettant à hauteur des petits, même si elle suscite souvent l'intérêt des adultes, tentés de l'acheter "pour eux". Inspirés par la nature, en particulier celle du sud de la France où ils ont vécu 4 ans avant de revenir à Amsterdam, Romy Boesveldt  et Ilya Yashkin orientent leur démarche vers des objets et jeux respectueux de l'environnement. A sa sortie, la cabane Kidsonroof avait fait un...carton ! Cest justement avec ce matériau recyclé et recyclable que les hollandais ont développé la série Totem, des puzzles en 3 dimensions originaux, autour de laquelle ils inventent régulièrement de nouveaux objets, originaux et imaginatifs.

     

    Kidsonroof-Totem-birds-on-tree.jpg

    L'arbre aux oiseaux - Fabriqué en carton recyclé et recyclable

    A partir de 3 ans -  70 pièces, 15 oiseaux - Prix 36€

     

    Kidsonroof Papillon Night.JPG

    Papillon de nuit - A partir de 6 ans - Prix 11,55€

    kidsonroof-sailboat-photo-facebook.jpg

    Voilier - A partir de 6 ans - Prix 11€

     

    kidsonroof-airplane.jpg

    Avion - A partir de 6 ans - 11€

     

    2 commentaires Lien permanent Catégories : Jeux, Nature, Objets
  • Terrienne de Jean-Claude Mourlevat - Un roman "top"

    tout-frais-courte-echelle (Large).jpg

    Terrienne-Mourlevat-Gallimard-la-courte-echelle.jpg

     

    " L'idée de Terrienne m'est venue en roulant sur la D8 entre Saint-Just/Loire, où j'habite, et la petite ville voisine de Montbrison. Elle va tout droit vers l'ouest, vers les monts du Forez, qui me sont familiers. Je me suis dit que pour une fois je pourrais bien écrire un roman très situé. Et contemporain. J'ai donc, comme toujours, imaginé une scène première et j'ai tiré/tissé le fil de l'histoire à partir d'elle..."  

    J.C Mourlevat

     

     

    Terrienne. Sans nouvelles de sa soeur Gabrielle, Anne reçoit un mystérieux message, venu d'on sait où. Gabrielle est en danger. Anne part à sa recherche. Sur une route de campagne, elle rencontre un vieil écrivain, en mal de création. C'est là qu'elle passe brusquement "de l'autre côté"...

     

     

     

    Un Mourlevat, ça se savoure. Depuis le 20 janvier, date de la sortie de Terrienne, nous avons pris le temps. Nous pouvons désormais dire tout le bien que nous en pensons. Même si, selon d'aucun, ici, nous sommes en présence du "top", sensiblement en-deçà du "top du top" auquel l'auteur nous a habitués. Le "top" quoiqu'il en soit.


    > Terrienne - Jean-Claude Mourlevat - Ed. Gallimard - A partir de 13 ans - Prix 16€


    > Le site de Jean-Claude Mourlevat montre un écrivain modeste et pudique. L'écrivain livre les informations qu'il sait d'intérêt pour ses lecteurs. On y apprend qu'il est germaniste et qu'il traduit en ce moment Rats de David Fermer. Au printemps, il se "décidera" et commencera à écrire son prochain roman.

    1 commentaire Lien permanent Catégories : Nouveautés, Romans Ados