Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Petit meurtre et menthe à l'eau, Cécile Chartre - Vacances à St-Débilos-le-Pied-Pourri

    Petit meurtre... Cécile Chartre.jpg" Tout a commencé devant le panneau des petites annonces, au Shopi du coin. Jusque là, on ne peut pas dire que c'était la joie, mais ça allait encore à peu près. C'est juste après que tout a basculé. Et que je suis devenu un meutrier."

    Philibert, le héros, est contraint de passer ses vacances à St-Débilos-Le-Pied-Pourri, avec son père et la "blonde" de son père. Un calvaire, d'autant qu'il déteste la randonnée, activité favorite des adultes. Une petite annonce lui sauve la mise. Du moins, c'est ce qu'il croit. Garder un chat, même gras et stupide, même s'il faut le gratouiller dans un sens précis, même q'il faut lui parler à des heures fixes ou regarder les Feux de l'Amour avec lui, ce n'est pas la mer à boire ! Et pourtant...


    Paru aux editions du Rouergue en début d'année, le troisième roman de Cécile Chartre a du rythme. L'histoire est mordante et l'écriture affûtée.  C'est un roman de vacances - mais si, mais si - à lire à partir de 9 ans (prix 6,50€).

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Romans pré-ados
  • Samedi 14 mai - Atelier Collage Collectif "A nous de jouer !"- Inscrivez-vous !

     

    Pour un carambolage d’images !


    Claire Dé.jpg

     

    Atelier: Collage collectif.
    "A nous de jouer"
    ( à la manière de Claire Dé)

    Une grande fresque-mosaïque verte et bleue à créer !


    Samedi 14 mai
    de 15h30 à 18h
    au café le Scénario (juste à côté de la librairie)

    Atelier gratuit à partir de 6 ans

     

    Réservation par tel ou mail :

    02 99 79 20 70

    lacourteechelle@wanadoo.fr



    0 commentaire Lien permanent Catégories : EVENEMENTS
  • Vent de nord-est dans la cour du 30

     

     

     

    Vent de nord-est dans la cour du 30.

    Bruit de travaux en fond sonore : à droite, les ouvriers mettent à nu un immeuble en pierres rouges.

    Le quartier grouille de vie. Et nos moulins à vent sont déchaînés !


    0 commentaire Lien permanent Catégories : Hasards, Jeux, JOUETS, LOISIRS CREATIFS
  • Retour de Bologne - Iconographie sélective

    Bologne 008.JPG

    Alfred, Le Trou - Editions du Rouergue (France) - Programme Fieri di Leggere 2011

     

     

    Bologne 004.JPG

    Gwénola Carrère, ABC Cercasi - Editions Topipittori (Italie)

     

    Bologne 006.JPG

    Lee Eun Sim (Corée)

    Bologne 019.JPG

    Kari Stai, Mopp og Mikko - Editions Samlaget (Norvège)

    Bologne 020.JPG

     

    Catalogue des éditions Planeta Tangerina  (Portugal)

     

    Bologne 014.JPG

     Petr Nikl, Záhádky - Editions Meander (Tchécoslovaquie)

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, Salons
  • Jeux Grimm's - Le bois, le mouvement et le bruit

    Grimm's, fabricant de jeux et jouets, est installé depuis 2005 dans le Baden-Würtemberg, en Allemagne. S'appuyant sur des méthodes pédagogiques alternatives ( Steiner, Montessori), l'entreprise a développé des produits exigeants et de qualité supérieure autour d'un credo : La couleur fait le bonheur. Les objets sont réalisés et découpés à la main dans l'entreprise d'Engstigen, à l'aide de matériaux respecteux de l'environnement. Le plastique est banni des ateliers. Les essences de bois sont choisies en fonction du jeu, selon les sons, les grains, la densité qu'elles offrent.

    Au Salon du Jouet de Nüremberg, en février dernier, Grimm's présentait ses nouveautés. Nous avons notamment craqué pour le Spirelli et le Wasserfall, deux jeux visuels et sonores. Regardez, tendez l'oreille...

     


     

    Le Spirelli : de petites disques de bois (du hêtre) colorés glissent sur un fil en spirale.

    Le mouvement visuel est fascinant, un léger sifflement accompagne le déplacement (Prix 12,80€).


     

    Le Wasserfall : lorsqu'on le retourne, de petites plaques de métal descendent le long de trois tiges en métal, dans un bruit rappelant celui d'un bâton de pluie ou d'une cascade.

    L'effet est poétique et captivant (Prix 61,30€).


    0 commentaire Lien permanent Catégories : Jeux, JOUETS
  • Retour de Bologne - André François, Robert Delpire et Janine Kotwica

    Fin mars, à Bologne, s'est tenu le Salon du Livre pour Enfants - la Fiera del Libro per Ragazzi. De notre voyage, nous retiendrons notamment la rencontre rafraîchissante et optimiste avec Janine Kowitca. Cette chercheuse et spécialiste de l'illustration est commissaire de l'exposition André François, Premières Acquisitions, inaugurée jeudi dernier au Centre éponyme, à Margny-lès-Compiègne. Nous apprenions en même temps la réédition des Rhumes, aux éditions Delpire. Tout cela était juste enthousiasmant.

     

    andre-francois nécessité.jpg

     

    André François (1915-2005)

    Anticonformiste à l'imagination spatiale, André François compte parmi les illustrateurs et affichistes les plus marquants du vingtième siècle. Né André Farkas à Timisoara, il s'installe à Paris en 1934 et devient rapidement l'élève - le disciple - du graphiste Cassandre. Avec Jacques Prévert, il noue une amitié orageuse, mais le poète l'encourage à approfondir son approche personnelle des arts plastiques. « De tout temps, j'ai été une espèce de Janus à trois visages : la peinture (avec un P très majuscule), le graphisme (avec comme dieu Cassandre), puis la presse, les contemplant à tour de rôle selon l'opportunité, l'humeur, la nécessité [...]. Puis de plus en plus peintre, espérant que les trois profils [...] se superposent pour former un seul visage. » André François est éclectique. Il défie les régles de l'époque, la mode, l'air du temps, il ne s'en moque même pas, il ne s'en préoccupe pas, tout simplement. André François n'est que lui-même : un génial graphiste. Il marivaude avec l'humour surréaliste. Il joue avec les dessins comme on joue avec les mots : "J'aime les mots et les objets qui se transforment, les calembours visuels".

    1949. André François publie son premier livre pour enfants :  C'est arrivé à Issy les Brioches. Le style est vif et instinctif. Suivent les années consacrées aux premières couvertures de Vogue et du New-Yorker, à la publicité (Kodak, Olivetti, Citroën, Esso, Perrier...), à l'affiche culturelle (Roland Petit, Gene Kelly...) ou cinématographique (le Bal des vampires, Max mon amour).

    Bref, chez André François, " les idées poussent comme des fleurs dans sa tête" (le dessinateur anglais Ronald Searle).


     

    les larmes de crocodile andré françois publication dans Neuf par Robert delpire.png

    Les Larmes de Crocodile - Publication dans la revue Neuf de l'éditeur Robert Delpire

     

    les-rhumes-andre-françois-Delpire.jpg

    Rhumes-12.jpg

    Rhumes-17.jpg

    André François, Robert Delpire et les Rhumes

    1956. On dit cela :  "André François apporte à Robert Delpire une étrange maquette : un coffret de bois, retenu par du gros fil de fer, qui contient un livre à l’italienne très allongé expliquant prétendûment l’origine de l’expression “larmes de crocodile”, et racontant en fait une petite histoire assez absurde de capture et domestication de crocodile — en un savoureux hommage à Babar."  Robert Delpire publie Les larmes de Crocodile. Un morceau d'anthologie. Le crocodile, qui vit dans le Nil, est accompagné d’un oiseau qui lui sert de brosse à dents. De collages et de dessins, l'album est traduit en 14 langues et récompensé par les Américains.

    2002. Sarah Moon, compagne de Robert delpire, réalise un documentaire sur André François, avant qu'un incendie ne détruise son atelier et le travail d'une vie entière. L'artiste se relève et présente deux expositions. André François meurt en 2005.

    2011. La maison Delpire réédite Les Rhumes, album culte d'André François, initialement réalisé pour une entreprise pharmaceutique. Faciles à attraper, les rhumes se révèlent des animaux à longs nez, rusés et malins, qui occupent le territoire de la manière la plus impromptue qui soit. C'est drôle et décalé, c'est signé. L'album sera disponible en mai.

     

    exposition-andre-francois.jpg

    Le visuel de l'exposition à Margny-lès-Compiègne sera l'emblème du Centre André François

     

    André François, Janine Kotwica et Margny-lès-Compiègne

    Dans un texte intitulé " Qui était André François ? ", Janine Kotwica rend un hommage éclairé et appuyé à l'illustrateur. Agrégée de lettres modernes, Janine Kotwica a enseigné à l’IUFM de Beauvais et à l’Université de Picardie. Elle organise des expositions d’originaux, écrit dans diverses revues spécialisées et assure des formations aux métiers du livre dans plusieurs pays francophones. Infatigable, elle voue une passion débordante à la littérature jeunesse, avec une forte prédilection pour l'illustration.

    En 2010, elle se bat bec et ongles contre la décision du président du Conseil Général de la Somme d'annuler l'exposition  Pour adultes seulement : quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands, dont certains dessins sont jugés choquants. Dans une lettre sans concessions, Janine Kotwica écrit : "En 35 ans de travaux au service de l’illustration, c’est la deuxième fois que je suis confrontée à une censure aussi bête que méchante. Il faut dire que la première fois, c’était, non en Picardie, belle province de notre Doulce France, mais en Tunisie, état totalitaire comme chacun sait. En mission pour le Ministère des Affaires étrangères, j’ai vu mes livres confisqués à la douane par la commission de censure. Heureusement, l’Ambassadeur de France, homme intelligent et cultivé, a vite réglé le problème. Et j’ai été fière d’appartenir à la patrie des Droits de l’Homme qui honore la liberté d’expression et défend ses citoyens contre les barbares ciseaux d’Anastasie".

    Esprit libre et engagé, Janine Kotwica était toute désignée pour assurer le commissariat d'une exposition consacrée à un autre franc-tireur. André François, Premières Acquisitions a été inaugurée la semaine dernière dans un lieu totalement dédié à l'illustration et aux arts graphiques. Installé dans l'Oise, à Margny-lès-Compiègne, le Centre André François, Centre Régional de Resources sur l'Album et l'IIlustration, a pour vocation de conserver, faire vivre et mieux connaître le livre illustré, sur le territoire. Heureux territoire que celui-là.

     

    exposition-andre-francois-03.jpg

    Centre André François - Photo Janine Kotwica

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, EVENEMENTS, Rencontres
  • Fauteuil club chez les juniors

    avril 2011 081.JPG

    Nos marchandes de jouets sont créatives. Leurs contributions aux vitrines apportent toujours une touche inventive et esthétique. 

     

    En-dehors de leur temps de travail, elles entretiennent leurs habiletés.

    Ainsi, Sarah suivait depuis quelque temps une formation Carton. Parmi ses réalisations, ce fauteuil qu'elle a offert à la Courte Echelle.

     

    Il accueille les enfants dans le club très sélect des premiers romans.

    1 commentaire Lien permanent Catégories : Hasards
  • Deyrolle - Leçons de choses

    Foi de Caroline, " on est tous le libraire de quelqu'un ! ". Oui, nos clients sont des gens avisés et leurs conseils caressent toujours notre poil entomologiste dans le bon sens  Equipés de notre filet à papillons, nous partons illico presto en quête du spécimen cité et absent de nos rayonnages. Ainsi, Leçon de Choses, de Louis Albert de Broglie. L'ouvrage est arrivé à la librairie. S'il fait vibrer d'émotion les adultes, ce recueil de planches illustrées sera tout simplement passionnant pour les enfants.

     

    la courte echelle, rennes, deyrolle

    Leçon de choses - Louis Albert de Broglie, éd. Michel Lafon - Prix 29,90€

     

    Feuilleter les Leçons de Choses de Deyrolle, c'est un enthousiasmant  plongeon dans les atolls de l'enfance. Faites réserve d'onomatopées, vous allez souvent vous exclamer ... Oh, ah, ouahou ! Chaque planche est une surprise, un monde à explorer. Il y a les naturalistes, lesanatomiques, les scientifiques, les zoologiques, les géographiques...etc. Matériel d'enseignement, elles seront longtemps des auxiliaires pédagogiques précieuses. Dans un autre registre, d'autres planches reflètent l'époque où elles ont été dessinées, les moeurs, l'air d'un temps. Sanitaires, préventives, elles sont surannées et charmantes.

    Fondée en 1931, la maison Deyrolle est illustre. Pas uniquement pour ses planches illustrées, mais également pour son cabinet de curiosités, ses collections d'entomologie, ses animaux naturalisés. Après l'incendie qui ravagea plusieurs salles dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2008, la maison Deyrolle s'est relevée, réaffirmant son désir d'être de ce monde et de contribuer à sa meilleure connaissance. Afin de perpétuer le principe énoncé par Emile Deyrolle au milieu du 19ème siècle : « L’éducation par les yeux est celle qui fatigue le moins l’intelligence, mais cette éducation ne peut avoir de bons résultats que si les idées qui se gravent dans l’esprit de l’enfant sont d’une rigoureuse exactitude ».


    la courte echelle, rennes, deyrolle

    La fleur de fraisier et le petit pois en espagnol

    la courte echelle, rennes, deyrolle

     En arabe et en français, botanique

    avril 2011 010.JPG

    Anatomie

    avril 2011 013.JPG

    Entomologie

    avril 2011 012.JPG

    Fossiles

    avril 2011 017.JPG

    Méfiez-vous des apéritifs quels qu'ils soient

    avril 2011 020.JPG

    La propreté

    avril 2011 024.JPG

    Ne pas se pencher par la fenêtre

     avril 2011 028.JPG

    Le squelette de la chauve-souris

    avril 2011 027.JPG

    L'oeuf et la poule

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Nouveautés, Vintage
  • Prix Sorcières 2011 - Le palmarès des bibliothécaires et des libraires

     

    prix sorcières 2011,Illustration Janik Coat

     

    Déjà plus d'un mois ! Il est vraiment temps de vous le dire, mais il n'est pas trop tard... 

    Les Sorcières se sont réunies et ont décerné les Prix Sorcières 2011, comme elles le font chaque année depuis 1986. Ce ne sont pas de vraies sorcières, mais d'authentiques bibliothécaires et des libraires militants de la littérature jeunesse. Réprésentées en jury, les deux associations, l'ABF - Association des Bibliothécaires de France et l'ALSJ - Association des Librairies Spécialisées Jeunesse (à laquelle la Courte Echelle appartient) sélectionnent, dans 6 catégories, les ouvrages qu'elles jugent remarquables.

     

    Voici le palmarès commenté (source : site de l'ABF) :


     
    Tout-petits
    Un livre
    Hervé Tullet, Bayard, 10,90 €.

    Un rond jaune, puis un bleu, puis un rouge… Encore un album sur les couleurs ? Pas du tout !  Un livre, c’est bien plus que ça.

    Pour commencer : un rond jaune. On appuie, on tourne la page et, surprise, un deuxième rond apparaît… On appuie à nouveau, on re-tourne la page et, oui, un troisième rond toujours jaune apparaît à son tour. Un frottement pour changer leur couleur, des cliques pour les multiplier, du souffle pour les éparpiller et on penche le livre et on applaudit.

    Difficile de raconter avec des mots cet album tout simple qui se vit et qui se joue plus qu’il ne se lit… sachez seulement que sa simplicité n’a d’égal que sa géniale intelligence.

     

     

    Albums

    Les oiseaux

    Germano Zullo et Albertine, La Joie de Lire, 14 €.

    Dès l’ouverture, la longue route qui traverse l’immensité désertique nous fascine. Puis surgit et s’arrête un camion rouge. Une falaise. Il ne peut aller plus loin. La porte s’ouvre libérant une nuée d’oiseaux, sauf un, tout petit. Alors, on plonge dans l’histoire, dans ses intenses couleurs, dans sa philosophie.

     

    Tout est dit dans l’image : les regards, les mouvements, les envies. Le texte reste en retrait pour que chacun s’abandonne à lui et le laisse résonner et raisonner en soi. Merci pour ce cadeau, petit trésor immense, intense, émouvant comme un vol au-dessus du vide.

     

    Premières lectures


    Öko un thé en hiver

    Mélanie Rutten, Memo, 16 €.

    C’est l’hiver. Öko et ses amis disent un dernier au revoir à Madeleine. Madeleine, c’était un peu la grand-mère de tout le monde. Alors « on est triste. C’est normal ». C’est l’hiver. La neige a recouvert la campagne. Öko s’amuse, fait un bonhomme de neige, se promène. C’est l’hiver. Öko rencontre un nouvel ami, un peu étrange, un étranger. Un être perdu qui cherche sa place.

     

     

    Avec tendresse et subtilité Mélanie Rutten nous dresse une petite chronique de vie.
    Poétique, touchante, drôle, pleine de réflexion sur l’amitié et le souvenir… Une histoire lumineuse !

     

     

    Romans 9-12 ans


    La petite taiseuse

    Stéphanie Bonvicini et Marianne Ratier, 13,50 €.

    Il était une fois un meunier isolé en son moulin. Quand la petite vieille chargée de s’occuper de ses repas meurt, les villageois égoïstes et profiteurs s’inquiètent : c’est important un meunier !

    Alors ils désignent pour la remplacer une enfant dévouée, la petite taiseuse. C’est l’histoire d’une rencontre, celle de deux solitudes, de deux silences, de deux secrets. Avec le vent pour témoin.

     

     

    Laissons-nous entraîner par ce magnifique texte philosophique qui traite de l’autre, de son exclusion mais aussi de l’étroite interaction des êtres dans la société.
    Laissons-nous charmer par cette illustration tout en délicatesse où les demi-teintes à dominante grise rendent le silence au silence…

     

    Romans ados


    Le sauvage
    David Almond et David McKean, Gallimard, 13 €.

    Pour extirper sa douleur et s’abandonner à la vie Blue qui vient de perdre son père, expulse mots et images. Il donne vie à un personnage, le Sauvage, son double, plus fort, plus agressif, qui va prendre de l’ampleur jusqu’à envahir la réalité…
    C’est par le biais de ce travail instinctif, quasiment obsessionnel, que Blue parviendra à surmonter la douloureuse épreuve de l’absence et à naître à l‘écriture. La construction de ce roman graphique est subtile, alternant une narration en mots lorsqu’il est question de Blue, en image lorsqu’il s’agit du Sauvage, dans une fluidité maîtrisée et aboutie.

    Ce roman de David Almond est remarquablement illustré par David McKean dont les œuvres graphiques sont aussi fortes que des cauchemars d’enfants. Le sauvage est un roman qui restera dans les mémoires.

    Documentaires


    Des hommes dans la guerre d’Algérie

    Isabelle Bournier et Jacques Ferrandez, Casterman, 16,75 €.

    « Chaque mot est important. Je ne les ai jamais autant pesés que dans ce livre. » Ainsi s’exprime Isabelle Bournier, agrégée d’histoire et directrice du pôle éducatif au Mémorial de Caen, qui souhaite « dépassionner l’histoire » de cette guerre, brûlure au fer rouge sur la mémoire collective des deux peuples.

    La réalisation de ce documentaire est remarquable : doubles pages thématiques, comme « Partir pour l’Algérie », « Refuser la colonisation », « Combattre pour l’indépendance »…, constituées de textes concis, de témoignages précieux et d’une très riche iconographie d’époque (photos, tracts, affiches). Des extraits des « Carnets d’Orient » de Jacques Ferrandez rythment l’ensemble.
    Une synthèse forte et passionnante.


    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, EVENEMENTS