Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lorenzo Mattotti - Stigmates et Le Bruit du Givre réédités chez Casterman

Les éditions Casterman rééditent deux albums de Lorenzo Mattotti : Stigmates et Le Bruit du Givre. Deux albums de bande-dessinée presque antinomiques : l'un en noir et blanc, l'autre en couleurs. Et pourtant si semblables par la puissance, la poésie et la fantasmagorie du dessin d'un artiste inclassable et virtuose, dont on pourrait parler jusqu'à l'aube...


27 avril 2011 002.JPG

Stigmates - Sur un scénario de Claudio Parsenti (29,00€)

" Les paumes trouées, un solitaire porté sur l’alcool, sans attaches ni emploi fixe, reçoit deux des cinq stigmates du Christ. Des plaies qui ne se referment pas, et le sang qui réapparaît, encore et encore. Totalement inexplicable. L’homme devient un errant, un proscrit. Son étrange « talent » va susciter effroi, dévotion, dégoût, fascination – bref, presque toute la palette ou presque des émotions humaines, jusqu’au déchainement de violence, au seuil de la mort. Revenu des ténèbres, transfiguré par ces mystérieuses blessures, il n’en découvrira pas moins un sens profond à sa vie : une renaissance, peut-être même une rédemption." (Casterman)

 

" Comme l'histoire est très sauvage et lourde, j'ai utilisé un moyen sauvage de la dessiner".

                                                                                                                         Lorenzo Mattotti

Lorsque la première édition de Stigmates paraît en 1998 aux éditions du Seuil, l'osmose entre le texte et le dessin est telle que l'on pourrait imaginer qu'il n'a été composé que par un seul homme. Le scénario de Claudio Piersanti (le premier pour cet écrivain) est en effet happé, intégré, digéré, mouliné par Lorenzo Mattotti. Le dessinateur fait sien le texte, il fait sienne l'histoire, tout en respectant son intégrité, avec subtilité. Pour illustrer Stigmates, Mattotti choisit le noir et le blanc, ainsi que les nuances grises qui en découlent. Etrange pour celui dont les couleurs profondes et chatoyantes sont une marque personnelle. Mattoti choisit les hachures et les traits griffés. Inattendu pour celui qui a coutume d'envelopper les silhouettes dans des mouvements ondulatoires. Dans un entretien accordé en 1999, Lorenzo Mattotti s'explique et décrit avec  précision le chemin parcouru avec Stigmates, sa concentration, son travail de composition avec Claudio Parsenti, l'énergie employée à s'imprégner de l'atmosphère. Cette manière si personnelle qu'il a d'aborder chaque sujet.

 

27 avril 2011 006.JPG

27 avril 2011 007.JPG

27 avril 2011 008.JPG

Stigmates, Claudio Parsenti et Lorenzo Mattoti

 

27 avril 2011 011.JPG

Le bruit du givre - Sur un scénario de Jorge Zentner (29,00€)

"Samuel est abandonné par sa compagne Alice, dont le désir de maternité le plonge en pleine confusion mentale. Mais un peu plus tard, sur la foi d’un courrier d’Alice arrivé d’un pays lointain, Samuel entreprend de partir sur ses traces, à la recherche d’une réponse à ses peurs intimes et, peut-être, d’une clé pour enfin se trouver lui-même." (Casterman)

 

Ici, on retrouve le Mattotti des rouges intenses, des oranges roux, des bleus nuit, des dégradés et de la sensualité. Une composition originale avec deux grandes vignettes rectangulaires par page. Le dessin s'y déploie confortablement, s'y installe sans contrainte. La sensation est double. D'abord, on perçoit évidemment que chaque vignette est importante, sur un pied d'égalité avec celle qui précède et celle qui suit. Et l'on comprend l'attachement de Mattotti au sens de l'histoire. Puis, il y a l'esthétique. Le sentiment que chaque vignette constitue à elle-seule un tableau, abouti, exploré jusque dans ses moindres détails... Le Bruit du Givre est un album profond, imposant, troublant.

27 avril 2011 017.JPG

27 avril 2011 021.JPG

27 avril 2011 018.JPG

 Le Bruit du Givre - Jorge Zentner et Lorenzo Mattotti

 

 

> Lorenzo Mattotti... mais encore...

27 avril 2011 025.JPG

Des couvertures des romans de Celia Rees signées Lorenzo Mattotti : La Balade de Sovay, Mémoires d'une Pirate, Illyria aux éditions du Seuil.

mattotti-hansel-gretel-couverture.jpg

Hansel et Gretel paru en 2009 chez Gallimard Jeunesse : des illustrations en noir et blanc, un travail passionnant que Mattotti raconte ici.

Les originaux ont été exposés à la Galerie Martel, au même titre que les dessins réalisés par Lorenzo Mattotti pour illustrer The Raven, un opéra-rock écrit par Lou Reed, inspiré par Edgar Allan Poe.


 

lire en fête mattoti.jpg

CANNES_2000_LORENZO MATTOTI.png

Lire en Fête 2002, Cannes 2000, Lorenzo Mattotti affichiste

 

0 commentaire Lien permanent Catégories : BD

Les commentaires sont fermés.