Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le mois du blanc #4 - Un jour, un chien

    Copie de le-mois-du-blanc.jpg

     la courte echelle, voeux 2012, rennes, librairie jeunesse, loisirs creatifs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Didier a choisi Un jour, un chien de Gabrielle Vincent, publié aux éditions Casterman (16,50€). La longue errance d'un chien abandonné sur la route des vacances et le trait unique de Gabrielle Vincent. Un album sans texte, blanc-gris, gris-blanc. L'intensité est là, le dessin se suffisant à lui-même. Le temps est donné à la respiration par un graphisme intelligent et rare. Gabrielle Vincent déroule l'histoire sans sensiblerie, sans concession.

    La première édition de cet album a été publiée en 1982 chez Duculot. Gabrielle Vincent était alors Monique Martin. Le pseudonyme sous lequel nous la connaissons désormais viendra plus tard. Lorsqu'elle publie Un jour, un chien, Monique Martin vient tout juste de créer les personnages d'Ernest et Célestine. Lesquels entament aujourd'hui une carrière cinématographique...

    L'ours "qui ne voulait pas devenir notaire" et la souris "qui ne voulait pas devenir dentiste" sont actuellement en tournage. Ils font les acteurs dans les studios de la société de production Les Armateurs (Kirikou, Les Triplettes de Belleville...). Un travail exigeant et endurant. Daniel Pennac est chargé du scénario, Lambert Wilson prête sa voix à Ernest et la réalisation est entre les mains de Benjamin Renner, Stéphane Aubier et Vincent Patar. La sortie est prévue en 2013. Pour les impatients, petits avant-goût :  les images test présentées en juin 2011 à Annecy par ici, le reportage de France 3 dans les studios par ...

    2 commentaires Lien permanent Catégories : Albums, Etrennes 2012
  • Samedi 28 janvier dans les rues de Rennes, la danse du dragon

     

    Défilé Nouvel an 28 janvier Rennes.gif


    Samedi 28, à partir de 14h, les dragons défileront

    dans les rues de Rennes pour fêter le Nouvel An Chinois.


    Toute l'info est sur le site de l'Institut Confucius de Bretagne.


    (xiexie ma sorcière bien-aimée !)

    0 commentaire Lien permanent Catégories : EVENEMENTS
  • Xin nian hao ! Notre vitrine "Dragon"

    la-courte-echelle-vitrines-janvier-2012 (5).JPG

    Xin nian hao !

    Depuis lundi, on fête le Nouvel Chinois, en Asie, dans le monde entier et à la Courte Echelle.

    Un dragon fier, indépendant, idéaliste, déterminé survole la grande vitrine. Ses pouvoirs devraient apporter bonheur, chance et prospérité. Nous le caressons donc le sens des écailles et lui rendons un hommage joyeux.

    La littérature jeunesse fourmille d'albums mettant en scène cette créature fantastique. Parmi notre sélection : Dragons et Princesses de Michel Oncelot (Nathan), Nian Le Terrible de Guillaume Olive (Seuil Jeunesse), La colère du Dragon de Thierry Roberrecht (Mijade), la collection Harold et les dragons de Crissida Cowell (Casterman), Un dragon dans la tête de Gervais et Pitau (Gallimard Jeunesse)... etc. La liste pourrait être longue comme un serpent de mer et plusieurs vitrines n'y auraient pas suffi.

    L'univers du jouet n'est pas en reste. Le dragon crachant le feu, volant dans les airs, se déplaçant tel un reptile nourrit l'imaginaire. Voici un château-fort, un puzzle, des figurines, un pop-up, des coloriages, des mobiles...etc. Histoire de plonger dans la mythologie dès que l'école est finie et de se prendre pour le fils du dragon.


    > La bibliothèque du Landry célèbre le nouvel an chinois et propose des animations thématiques jusqu'au 28 janvier.

    > Le site Ricochet propose une sélection d'albums sur le thème du dragon.

    > Sur France Inter, la chronique de Denis Cheyssoux "L'as-tu lu mon p'tit loup ?" était consacrée au dragon, ce dimanche 22 janvier.

     

     

    la-courte-echelle-vitrines-janvier-2012 (11).JPG

    la-courte-echelle-vitrines-janvier-2012 (9).JPG

    la-courte-echelle-vitrines-janvier-2012 (7).JPG

    Photos Sarah W.

    2 commentaires Lien permanent Catégories : EVENEMENTS, Vitrines
  • Le mois du blanc #3 - Les disparues de Vancouver

    Copie de le-mois-du-blanc.jpg010.JPG

     

    Amélie a choisi Les disparues de Vancouver, d'Elise Fontenaille (éditions Grasset, 15€).

    Un roman en constrates, Elise Fontenaille, qui a été journaliste à Vancouver, les revendique : "D'un côté, les cimes, la blancheur, la gace, l'exploit, les corps vainqueurs, venus du minde entier, ce que Vancouver veut montrer au monde, une image rêvée... De l'autre, la noirceur, un gouffre au coeur de la ville, les corps vaincus, détruits, drogués, les Indiennes, l'échec, la mort, tout ce que l'on voudrait cacher". Le clair-oscur est le fil d'un livre puissant, adapté d'une terrible histoire vraie : la disparition et l'assassinat en série de prostituées pendant vingt ans. L'auteur adopte un style direct, abrupt, une écriture sans chichis pour un récit sans concessions. Ce roman est destiné aux grands ados et aux adultes.

    > Elise Fontenaille est également l'auteur de La cérémonie d'hiver, paru en 2010 aux éditions du Rouergue (collection DoAdo Noir).

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Etrennes 2012, Romans Ados
  • Le mois du blanc #2 - Soleil d'hiver

    075.JPG

    Copie de le-mois-du-blanc.jpg


    Gwen a choisi Soleil d'hiver,  un poème de Jorge Lujàn "Tarde de invierno" traduit par Carl Norac et illustré par Mandana Sadat ( Editions Didier Jeunesse - Prix 11,90€).

    "L'hiver tout est blanc et froid dehors. Qui n'a pas comme cette petite fille profité de la buée pour dessiner sur les carreaux...? Jeu délicat et malicieux qui laisse découvrir la chaleur intérieure et donner tous leurs éclats aux couleurs extérieures."

     

    > Le site de Jorge Lujàn : http://www.jorgelujan.com/
    > Le site de Mandana Sadat : http://mandana.microburo.com/2009/03/20/soleil-dhiver/


    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Etrennes 2012
  • Le mois du blanc #1 - Petite vitrine


    Aristide Boucicaut regardait la neige tomber sur la rue de Sèvres. Janvier commençait et les affaires du Bon Marché risquaient de ralentir car les fêtes avaient vidé le porte-monnaie des bourgeoises.Il fallait trouver une idée afin de dynamiser les ventes. "Le mois du blanc" était né, Aristide mangea du pain blanc jusqu'à sa mort en 1877.

    Clin d'oeil à la légende, à l'hiver qui givre la campagne, à ce début d'année que nous voulons marquer d'une pierre blanche et parce que cette affaire-là est cousue de fil blanc, nos étrennes sont dédiées au blanc : blanc pur, blanc cassé, blanc de zinc, plus blanc que blanc, blanc sec, blanc de poulet...etc. 

    Pour commencer, voici des images de la petite vitrine réalisée lundi par les blanches colombes de l'équipe...

    Copie de le-mois-du-blanc.jpg  

    la courte echelle, rennes, vitrine, blanc

    la courte echelle, rennes, vitrine, blanc

    la courte echelle, rennes, vitrine, blanc

    Photos Sarah W.

    1 commentaire Lien permanent Catégories : Etrennes 2012
  • Plus de vies qu'un chat - Tomi Ungerer sur France Culture

    tomi-ungerer-france-culture.jpg

    Tomi Ungerer - Source France Culture

     

    Tomi Ungerer a vécu tant de vies avec une intensité constante qu'il s'écoute comme se lit un excellent roman. Sa curiosité est sa force, ses engagements sont sans compromis, sa volubilité est un antidote contre l'ennui et son sens de la provocation est une vertu. Quant à ses mots, ils sont déliés, ingénieux, précis. Tomi Ungerer les manie avec une telle dextérité qu'à leur rythme, notre oreille ondule puis s'attarde.

    Cette semaine, sur France Culture, toutes les soirées ont commencé au son de cette voix singulière au sens propre comme au sens figuré du terme. Le journaliste documentariste Martin Quenehen s'est entretenu avec Tomi Ungerer à Zurich. Dans la maison d'édition de son vieil ami Daniel Keel, Tomi Ungerer a raconté. 5 fois 29 minutes bardées de fulgurances, de dérision et d'intelligence, plus puissantes que n'importe quelle carte de voeux.


    > France Culture, A voix nue - Les émissions sont podcastables pendant 7 jours et écoutables en ligne pendant une durée de 500 jours.

    > Daniel Keel, décédé en septembre 2011, est le fondateur de la célèbre maison d'édition Diogènes qui publia Le Parfum de Patrick Süskind, A l'Ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque ainsi que Le Liseur de Bernard Schlink.

    1 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, EVENEMENTS, Hasards
  • Le Petit Théâtre de Rebecca - Fantaisie pour un lundi


    Modus vivendi pour un lundi et très-court-métrage qui devrait laisser tous les groupies de Rebecca Dautremer ragaillardis. L'illustre dessinatrice a convoqué tout son monde, Alice, Babayaga, Elvis, Séraphin, Petirou, Boris...etc. dans un exquis petit récit théâtral. Quatre-vingt dix personnages accourent et se rencontrent au coeur d'un livre atypique. Autour de ce projet méticuleux, la fidèle équipe éditoriale de Gautier-Languereau a confectionné un objet de papier ciselé et soigné. C'est délicat, romantique, c'est du Rebecca Dautremer. Ainsi commencera notre semaine... Sur une fantaisie. 

    > Le Petit théâtre de Rebecca, Rébecca Dautremer - Editions Gautier-Languereau - Prix 29,90€

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, Livres-objets
  • Pas d'étrennes pour les libraires, mais une lettre du sénateur Edmond Hervé

     

    Au pied de notre sapin, le relèvement de la TVA à 7% nous a fait l'effet d'un cadeau empoisonné déposé là par le Père Fouettard animé d'une méchante envie de donner des coups de martinets aux garnements que nous sommes.

    Comme vous le savez, nous avons réagi. De différentes manières, notamment en interpellant nos élus locaux. Parmi eux, Edmond Hervé, sénateur d'Ille-et-Vilaine, cosignataire d'un amendement demandant la suppression de l'article 11 du projet de loi de finances, relatif à la mise en place de la TVA à 7%. L'ancien maire de Rennes nous a répondu, afin d'expliquer son point de vue sur cette mesure fiscale. Nous apprécions cette marque de soutien et il nous semble important de partager avec vous ces extraits :

     

    tva-article11.jpg

                                                                                         Extrait de la lettre d'Edmond Hervé à l'ALSJ, 15 décembre 2011

    tva-complexite.jpg

                                                                                       Extrait de la lettre d'Edmond Hervé à l'ALSJ, 15 décembre 2011

     


    Complexité... le mot est faible. Ce matin, sur une radio du service public, la chronique économique du journaliste attitré à la chose donnait une idée de la mise en place de la nouvelle TVA à 7%. Ubuesque !

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS