Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liberté, poème de Paul Eluard - Interprété par Anouck Boisrobert et Louis Rigaud.

 

Liberté, paul éluard, flammarion 002.JPG

Liberté, poème de Paul Eluard, illustré par Anouck Boisrobert et Louis Rigaud.

Editions Flammarion, prix 15€.

 

1942. La Royal Air Force largue au-dessus du maquis le recueil Poésie et Liberté. C'est Paul Eluard, poète résistant entré en clandestinité, qui ouvre l'ouvrage avec Liberté. Traduit en plusieurs langues, le poème traverse l'Europe. La guerre finie, résistants maquisards connaissent les strophes par coeur.

Inscrit dans notre mémoire collective, Liberté inspire de belles variations. Pour Flammarion, Anouck Boisrobert et Louis Rigaud s'en sont emparé avec talent. Ils avaient fait mouche avec Pop-Ville puis Dans la forêt du paresseux, ils sont aujourd'hui les interprètes sensibles de l'oeuvre d'Eluard.

Le pliage des pages en accordéon suggère une lecture patiente et délicate. Pas à pas, le poème se déroule, laissant un temps de respiration entre chaque strophe. Le haut des pages est ciselé avec la finesse et la simplicité qui prévalent à la forme du poème. Les mots sont ainsi illustrés, sobrement. Anouck Boisrobert et Louis Rigaud sculptent le papier avec une sensibilité rare. Au verso, hommage est rendu au poète, aux femmes et hommes engagés dans la Résistance.

Merveille de livre-objet... La publication de Liberté a fait vibrer les lecteurs blogueurs, les libraires et la Toile. Impossible de nous priver du plaisir de partager avec vous ce coup de coeur.


Liberté, paul éluard, flammarion 003.JPG

Liberté, paul éluard, flammarion 004.JPG

 

Liberté, paul éluard, flammarion 009.JPG

Liberté, paul éluard, flammarion 007.JPG


 

1 commentaire Lien permanent Catégories : Poésie, Pop-Up

Commentaires

  • Oh que ça a l'air beau !
    Mais encore un truc imprimé découpé très loin, j'imagine !? J'avoue que ça m'avait un peu dérangé pour "le paresseux"...
    Enfin, je ne crois pas que je vais bouder mon plaisir si je le croise...

Les commentaires sont fermés.