Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les Smart Games, pour jouer tout seul et faire travailler ses méninges sans se prendre la tête !

    SG439 MULTI.jpg

    Ce week-end, à Paris, Smart Games participait au 19ème salon de la Cuture et des Jeux Mathématiques. Mais ne vous laissez pas impressionner. Les jeux de la marque belge sont destinés à tous et n'exigent aucune connaissance particulière en algèbre, arithmétique ou autres théorèmes. Ils font simplement appel à la logique et sont surtout très amusants.

     

    Autre caractéristique singulière : les Smart Games se jouent en solo. Un trait de génie ! Chaque jeu invite à relever des défis, à déjouer des pièges, à imaginer des solutions. L'enfant (ou l'adulte) peut rester longtemps absorbé et concentré.

     

    Pas étonnant que la marque belge soit si souvent récompensée ! D'autant qu'elle soigne ses apparences au même titre que les règles du jeu : plateaux ergonomiques, pièces colorées et fonctionnelles, jeux faciles à manipuler et à ranger... Très inspirant pour la valise de l'été.

    smart games

    index.jpg

    327863.jpg

     En vente libre dans la plus belle cour de la ville

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Jeux
  • Samedi 26 mai, 17h - Rencontre-dédicace avec Laurence Le Guen autour de la réédition de Deux petits ours, chez MeMo

    ylla, memo, animaux

    Samedi 26 mai, à 17 heures, nous aurons le plaisir d'accueillir Laurence Le Guen à l'occasion de la réédition de l'album d'Ylla, Deux petits ours, aux éditions MeMo. Laurence Le Guen est une spécialiste de la photo-littérature. Elle a mené pendant deux ans un travail de recherche et documentation sur l'oeuvre d'Ylla et a écrit la postface de l'album.

     

    Publié en 1954 chez Harper & Brothers à New-York (Two little bears), Deux petits ours est une de ces pépites que MeMo a le don de dénicher. Dans l'univers du livre pour enfants, le genre animalier et la photographie sont des tendances de l'époque. La photographe Ylla mêle les deux, ainsi que le voyage. Dès les années 1930, son travail est remarqué. En 1938, elle publie un premier livre important, Petits et Grands. Artiste reconnue, elle est sollicitée par les musées, les zoos, les propriétaires d'animaux, les publicitaires et les éditeurs. Jusqu'à Jacques Prévert pour lequel elle illustre Des bêtes...

     

    Pour Deux petits ours, Ylla achète deux oursons qu'elle nourrit au biberon et élève chez elle. Les oursons la suivent dans une forêt du Connecticut où elle réalise les photos de l'album. Deux petits ours deviendra un classique de la littérature pour enfants.

     

    A découvrir, à faire découvrir, à re-découvrir ce samedi à 17 heures à la librairie !

    ylla, memo, animaux

     ©Pryor Dodge

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Dédicaces, Y'A D'LA VIE !
  • Ce week-end, à Saint-Malo, de la "jeunesse" au festival Etonnants Voyageurs.

    saint-malo, étonnants voyageurs, festival

    Lorsqu'un paysage* de l'Ouest Américain s'affiche dans nos villes bretonnes au mois de mai, c'est le signe que le festival Étonnants Voyageurs approche de nos côtes. Bon, d'accord, il y aura du monde - beaucoup. Bon, d'accord, on mettra trois quarts-d'heure avant de trouver une place de stationnement et on s'énervera - un peu. Bon, d'accord, le billet d'entrée** réduit le budget Livres.... Mais tout de même, ce festival installe chaque année confortablement la littérature jeunesse au coeur de ses chapiteaux et du Grand Large, et pour cela, nous l'aimons encore !

     

    En compulsant le programme, nous avons croisé Marie-Laure Cruschi, Jean-Claude Mourlevat, Nathalie Choux, Gilles Bachelet, Véronique Deiss,  Benjamin Chaud, Yves Grevet, Nathalie Papin, Barroux, Dorothée de Monfreid, Thimothée de Fombelle,  et quantité de visages qui font battre le coeur de nos rayons. Ateliers, lectures, signatures, rencontres, expositions... Une demi-journée sera un peu courte. prévoyez le jour tout entier avec pique-nique sur la grande plage du Sillon, glace à la vanille sur les remparts pour reprendre du souffle...

     

    * Paysage peint au 19ème siècle, peint par Albert Bierstadt.

    ** Gratuit pour les moins de 12 ans !

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Salons
  • Des Kokeshis vintage à la Courte Echelle !

    Dans la boutique du 30, les Matriochkas vont désormais en compagnie de poupées du pays du soleil levant. On les appelle Kokeshis : ko- pour bois, -keshi pour poupée. Les modèles que nous vous proposons ont été fabriqués dans les années 1950, mais les premières Kokeshis ont été confectionnées au 19ème siècle.

    kokeshi, japon, vintage, bois, objets

    Si l'origine symbolique des Kokeshis est plutôt indéterminée - on leur attribue des pouvoirs de protection, on les offre pour dire son amitié ou accueillir un enfant -, celle de leur fabrication est, quant à elle, assez connue.

     

    Nous sommes au milieu du 19ème siècle. Au Japon, l’époque Edo touche à sa fin. Bientôt, le pouvoir impérial supprimera les fiefs féodaux et le pays, resté longtemps replié sur lui-même, s'ouvrira aux relations internationales. Les traditions artisanales ont finalement été préservées par une autarcie de plusieurs siècles et continuent d'innover.

     

    Au nord-est de l'archipel, les ébénistes, connus sous le nom de Kijiya, entreprennent de fabriquer des poupées en bois qu'ils vendent aux japonais venus profiter des sources chaudes (Onsen) des stations thermales.Les Kijiya, qui sont aussi des tourneurs sur bois, privilégient la sobriété et l'harmonie. Chaque artisan développe son propre style autour des mêmes constantes : un bois local que l'on a fait sécher pendant 2 à 5 ans (cornouiller, cerisier...), un corps cylindrique et longiligne, une tête ovoïde, des fleurs et des motifs, des cheveux peints en noirs, des décorations rouges, jaunes, vertes, une finition à la cire.

     

    La fabrication des Kokeshis se diffuse ensuite à travers tout le pays, de préfecture en préfecture. Chaque zone régionale cultive son style. Le courant le plus important est celui de Naruko, dans la préfecture de Miyagi, où se déroulera la All-Japan Kokeshi Exhibition en 1939. Il se caractérise notamment par ses motifs floraux.

     

    Aujourd'hui, les Kokeshis inspirent les inventeurs de jeux vidéos comme Nintendo, elles ont été revisitées par des marques comme Momiji qui y a associé des messages... Mais elles restent avant tout des objets élégants et des cadeaux intemporels. Pour cette rencontre inédite, passer le porche et traverser la cour...

     

    kokeshi, japon, vintage, bois, objets

    kokeshi, japon, vintage, bois, objets

    kokeshi, japon, vintage, bois, objets

    KOKESHIS COURTE ECHELLE 2018 (6).jpg

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Objets