Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pauline Kalioujny remporte le Grand Prix de l’Illustration 2018

    nature, illustration, comptine

     

    Pour sa 11e édition, le prix décerné par le Musée de l’illustration de Moulins, récompense Promenons-nous dans les bois illustré par Pauline Kalioujny. Publié chez Thierry Magnier, le format "leporello", la force graphique et artistique de l'album ont séduit le jury.

     

    Promenons-nous dans les bois se déplie sur une longueur 5 mètres. Mais on peut aussi le feuilleter comme un livre traditionnel et découvrir page après page. Et nous serons surpris par les développements inattendus de la célèbre comptine enfantine ! Pauline Kalioujny prend en effet un contre-pied en installant l'enfant à dos de loup pour chasser les bûcherons et sauver la forêt...Un thème qui lui est cher, autant que celui de la nature et des animaux.

     

    Sur fond blanc, l'artiste joue avec deux couleurs, le noir et le rouge, travaillés à l'encre et à la plume, obtenant un rendu proche de celui de la gravure qu'elle affectionne particulièrement. Les dessins sont sensibles, la "robe" du loup est accueillante, la forêt semble être toute en mouvement. L'album dégage une atmosphère à la fois poétique et mystérieux, transformant la comptine en un conte...

     

    Pauline Kalioujny succède à Béatrice Alemagna (2017) et à Emmanuelle Houdart (2016), une ascendance grisante !. Lisez Promenons-nous dans les bois à vos enfants,  en attendant la sortie d'un Baba Yaga, prévue à l'automne prochain.

     

    djeco, illustration

    Et puis, tiens, cet été, en passant par Moulins, nous visiterons l'exposition C'est pas du jeu !, consacrée à Djeco et à une sélection d'oeuvres - illustrations originales et jouets - issues de la collection privée de la famille Michel-Dalès, à la tête de la talentueuse maison depuis 1954.

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Expos, Illustration, LIVRES
  • Vitrine de Bzzz et Zone de Bzzz à la Courte Echelle !

    abeilles, nature, bzzz

    abeilles, nature, bzzz

    Ça bzzz à la Courte Échelle ! Amis des abeilles, de la nature et de biodiversité, nous avons rassemblé une sélection "Bzzz" - livres, jouets, activités - dans la vitrine du levant. Et dans la cour du 30, nous avons installé une Zone de Bzzz. Les graines que nous y avons semé n'ont pas encore levé, mais elles seront mellifères, propices à la récolte du pollen.

     

    Les abeilles ont en danger ! Selon Agir pour l'environnement, plus de 300 000 ruches disparaissent en France chaque année, victimes de l'utilisation de pesticides. En Europe, 85% des surfaces cultivées dépendent des insectes pollinisateurs. Avec la disparition des abeilles, 65 % des plantes agricoles seraient menacées, soit 35 % de notre alimentation. Les cultures maraîchères et fruitières dépendent par exemple à 90 voire 100 % des insectes pollinisateurs. Stéphen Kerckhove, délégué général de l'association, tire la sonnette d'alarme :

    "La protection des insectes pollinisateurs est l’un des enjeux du siècle. Notre souveraineté alimentaire est intimement liée à la bonne santé des populations d’abeilles et l’écocide à l’œuvre actuellement met en péril la survie même de l’humanité toute entière".

     

    Au-delà de la nécessité et de l'urgence de les protéger, la vie des abeilles est fascinante. De nombreux documentaires invitent les enfants à découvrir leur mode de vie, leur rôle écologique, l'organisation de la ruche. Véhiculant par ailleurs une image sympathique et inspirante, on les rencontre souvent dans les histoires pour enfants. Le rayon Bzzz est donc joliment fourni, proposant différentes manières d'aborder le sujet. Quant aux plus petits, ils adoreront apprendre le langage des Bzzz avec la marionnette Abeille !

     

    zonedebzz-juin2018 (7).jpg

    zonedebzz-juin2018 (5).jpg

    zonedebzz-juin2018 (8).jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Nature, Vitrines, Y'A D'LA VIE !
  • Mercredi 20 juin - Concert Les Bizarres par une chorale d'enfants de la région rennaise - Dédicace et rencontre avec Delphine Tartine et Olivier Rublon

    les bizarres, concert, éditions le père fouettard

    Une chorale dans la plus belle cour de la ville pour fêter l'été et la musique ! Dirigés par la chef de choeur Eléonore Le Lamer, les enfants des écoles de musique de Chateaugiron, Chevaigné et Saint-Aubin d'Aubigné ont créé un spectacle musical autour de l'album Les Bizarres. Ils le présenteront pour la première fois, en exclusivité mondiale, mercredi 20 juin à 16h30, à la Courte Échelle.

    Les Bizarres... Ces drôles d'animaux qui habitent chez nous et dont l'existence se manifeste par des bruits étranges. Dans l'album écrit par Delphine Tartine et illustré par Olivier Rublon, l'imagination galope, voltige et ricoche, taquinée par les "GLOUPS", les "PLOOOC" et autres "CROA". Au total, 15 Bizarres dans 15 recoins de la maison. Une aventure en huis clos et follement joyeuse !

    Delphine Tartine et Olivier Rublon seront présents mercredi après-midi, pour une rencontre-dédicace. Ils viendront en voisins (tous les deux sont rennais). Si vous ne connaissez pas Les Bizarres, venez le découvrir, ainsi que leur deuxième album, Mirette, La taupe qui voulait voir plus loin que le bout de son nez, fraîchement publié (Ed. Le Père Fouettard).

    Savez-vous ce que l'on dit ici ? Vivement mercredi !!!

     

    mirette, éditions le père fouettard

    les bizarres, éditions le père fouettard

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Dédicaces, Spectacles, Y'A D'LA VIE !
  • Samedi 16 juin, la Maison de la Poésie fête les 30 ans des éditions Møtus et nous y serons !

    Samedi 16 juin, la Maison de la Poésie fête les 30 ans des éditions Møtus. 30 ans de publications où la poésie est aussi naturelle que mettre un doigt devant sa bouche pour demander le silence. Chuuuut, Møtus... La Courte Échelle a le plaisir d'être associée à l'événement et sera donc nomade le temps d'un après-midi au bord du canal.

     

    motus, poésie, rennes

    "On en a ras le bol
    nous les rats
    d’être les symboles
    du choléra
    de la peste
    et du reste

    Hiroshima
    c’est pas nous
    le Rwanda
    c’est pas nous
    la vache fada
    c’est pas nous
    la grippe du poulaga
    c’est pas nous
    l’air cracra
    c’est pas nous"

    Le Rap des Rats, Michel Besnier, 1999

     

    De la poésie ! Des vers, des rimes, des strophes... des mots, oui, surtout des mots, mots faiseurs d'images, mots comme des rêves, mots marrants, mots cabrioles, mots libres. Née en 1988, Møtus édite de la poésie pour tous, à son rythme, avec constance et exigence.

     

    La maison d'édition se niche au creux des falaises boisées du Cotentin, à Landemer, sur la commune d'Urville-Naqueville. En filigrane, dans le paysage, se dessinent les silhouettes de deux poètes. Boris Vian qui passa ses vacances de jeunesse dans une villa tout près. Jacques Prévert qui finit sa vie à quelques kilomètres de là, dans sa maison d'Omonville-La-Petite, où il est enterré. Ont-ils inspiré François David et ses amis pour la création de Møtus ? Qui sait...Ce qui est certain, c'est que le groupe était habité par l'amour de la poésie au point de la partager.

     

    Année après année, le catalogue de Møtus s'est étoffé de trésors protéiformes. Des collections pour la jeunesse croisent des livres-objets. Comme La petite fille aux allumettes n'est pas morte qui a toujours sa place dans notre vitrine d'insolites, à la librairie.

     

    Autour de François David, lui-même poète, des plumes originales et savoureuses. Le cherbourgeois Michel Besnier est des premiers jours de l'aventure. L'auteur du recueil Le Rap des Rats sera un compagnon de route fidèle que l'on pourra également rencontrer samedi, à la Maison de la Poésie. Chez Møtus, l'illustration n'a par ailleurs rien d'accessoire. Considérée comme un élément éminemment poétique, elle habille les pages des recueils. Ainsi, les dessins d'Henri Galeron qui vont comme un gant aux extravagances des poètes !

     

    Nous aimons mordicus "les" Møtus. Nous en parlons régulièrement ici. La dernière fois, c'était pour L'aube appartient aux pies, en avril. Aussi sommes-nous tout impatients de fêter les 30 ans de cette belle maison chez nos amis de la Maison de la Poésie !

     

    ——————————

     

    • PROGRAMME Samedi 16 juin, 14h/18h - Événement organisé par la Maison de la Poésie et la Région Bretagne - En partenariat avec la Maison Bleue - Maison de quartier Nord Saint-Martin, la Médiathèque Départementale d'Ille-et-Vilaine, la Direction de Quartier Nord-Ouest et la Courte Échelle.

    Table ronde sur la chaîne du livre : en présence des auteurs, d'un libraire et d'un représentant des éditions. Lectures par François David et Michel Besnier. Atelier de sérigraphie animé par l'association La Bonne Pioche. Présentation et vente de livres par La Courte Echelle. Goûter offert. + jusqu'au mardi 19 juin : exposition "Møtus poèmes-affiches"

     ——————————

    Retrouvez une interview de François David sur Cuturopoing : https://www.culturopoing.com/livres/entretiens-livres/francois-david-tant-pour-les-mots-que-pour-les-images-faire-de-lart-avec-le-livre-nous-semble-une-exigence-a-ne-surtout-jamais-abandonner/20180412 

     ——————————

    Extrait du catalogue des éditions Møtus :

     

    motus, poésie lerapdesrats.jpg
    lesbetescurieuses.jpg Mon-kdi-n-est-pas-un-kdo.jpg

    9782360110780_370x500.jpg

     

    L-aube-appartient-aux-pies.jpg
    Du sucre sur tete 1 de couv.jpg crocodileetcornichon.jpg
    coeurdelierre.jpg

    9782360110483_303x500.jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : EVENEMENTS, Expos, Poésie, Rencontres, Y'A D'LA VIE !
  • Jeudi 14 juin, à la Maison des Associations, rencontre avec Pascal Minotte sur le thème " Nos enfants et les écrans".

    parentalité, écrans, collectif être parent aujourd'huiJeudi 14 juin 2018 . 20 heures

    Soirée rencontre organisée par le Collectif Être Parent Aujourd'hui, à la Maison des Associations, 6 cours des Alliés à Rennes.

     


    NOS ENFANTS FACE AUX ÉCRANS ENTRE GOURMANDISE ET EXCÈS

    Pour tenter d’apaiser les inquiétudes suscitées par le temps que consacrent nos jeunes aux écrans (télévision, Internet, jeux vidéos), nous essayerons de mieux comprendre les raisons de cette gourmandise.

    Comment réguler cet engouement ? Face à certains
    usages excessifs, faut-il solliciter l’intervention d’un professionnel ?

    Animé par Pascal Minotte psychothérapeute et chercheur, auteur de «Dévoreurs d’écrans».

     

    • La soirée est ouverte à tous, dans la limite des places disponibles.
    • Sélection d'ouvrages par la Courte Échelle.
    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Rencontres, Y'A D'LA VIE !
  • Le Prix Ados 2018 décerné à Anne Ferrier pour son roman "Encore faut-il rester vivants", publié chez Magnard

    encorefautilrestervivants.jpg

    Le Prix Ados 2018 a été décerné hier à Anne Ferrier pour son roman "Encore faut-il rester vivants", publié aux éditions Magnard. L'aventure post-apocalyptique de 3 adolescents, menée tambour battant et main dans la main !

    "Dans un monde dévasté par une éruption solaire, une étrange épidémie se répand parmi les décombres, interdisant le moindre contact entre les hommes. Julia, Shawn et Mouette, qui n’avaient jusque-là rien en commun, tentent de survivre ensemble. Mais ils doivent rester sur leurs gardes coûte que coûte pour éviter les mauvaises rencontres : en particulier les survivants devenus agressifs depuis qu’ils ont été contaminés par un mystérieux virus.

    Très vite, Julia, Shawn et Mouette décident de fuir loin des villes. Mais la menace est là, présente partout... Leur cauchemar ne s’arrêtera-t-il donc jamais ?"

     

    Réunis aux Archives Départementales, à Rennes; 130 adolescents ont participé à l'événement organisépar les partenaires du Prix Ados, la Médiathèque d'Ille-et-Vilaine, les Biblis de Rennes, le réseau Canopé et la Courte Échelle. Venus de Pipriac, Saint-Aubin d'Aubigné, Montauban-de-Bretagne, Val d'Anast, Rennes, Cesson-Sévigné, Bruz, Romillé, Vern-sur-Seiche, Melesse et Montfort-sur-Meu, ils ont assisté en direct à l'annonce du roman lauréat, suivie de la projection d'un message vidéo enregistré par Anne Terrier qui n'avait pas pu se déplacer. 

     

    L'occasion également pour ces lecteurs enthousiastes d'échanger avec les auteurs Sarah Cohen-Scali et Pascal Ruter, de découvrir les œuvres réalisées dans le cadre du le Prix Ados Créateurs, enfin d'entendre en avant-première la sélection 2018-2019.  Retour en images sur cet après-midi particulier dédié à la passion des histoires et à l'amour des livres !

     

     — — — — — — — — — —

    prix ados, archives départementales

     Installés dans les sièges colorés de l'auditorium des Archives Départementales, les ados accompagnés de documentalistes, professeurs et bibliothécaires s'apprêtent à échanger avec Sarah Cohen-Scali et Pascal Ruter. Le micro va bientôt circuler dans les rangs...

     

     

    pascal rutter, sarah cohen-scali

    "Comment avez-vous trouvé la fin de Phobie?", "Que ressentez-vous quand vous écrivez pour les ados ?", Comment ça s'est passé la première fois, pour trouver un éditeur ?" "Combien de temps mettez-vous à écrire un livre ? "Est-ce que vos personnages sont inspirés de personnes que vous connaissez?"...  Les échanges sont généreux, les questions fusent, les auteurs de Phobie et Barracuda for ever racontent, expliquent, révèlent des petits secrets et se livrent volontiers.

     

    prix ados, anne ferrier, magnard

    Amélie a dévoilé le roman lauréat ! Bravo à Anne Ferrier, auteure de Encore faut-il rester vivants ! 

     

    "Je voulais vous remercier du fond du coeur, car ça me fait vraiment très plaisir (...) La lecture, c'est une porte ouverte sur le monde. C'est aussi ce que je ressens quand j'écris, (...)écrire, ça me permet de vivre 10 000 vies différentes, parce dans la réalité, j'ai assez peu de chance de vivre une apocalypse !".

     

    PRIXADOS2018 (6).jpg

    Le Prix Ados, c'est aussi un moment où l'on laisse libre cours à l'imagination. Autour des romans de la sélection, les ados sont invités à créer une œuvre, en utilisant la technique  de leur choix.

     

    Le Prix Ados Créateurs, catégorie Collectif, a été remis au roman-photo "Quand les poules auront des dents", réalisé par les élèves du collège Jacques Prévert de Romillé (2ème prix : collège Pierre Brossolette de Bruz, 3ème prix : collège Mathurin Méheut de Melesse). Dans la catégorie Individuel, le jury a récompensé la bande-dessinée "Flow" de Tifenn Le Goc du collège Bourgchevreuil de Cesson-Sévigné (2ème prix : Charlotte Chevrier, collège Evariste Gallois de Montauban-de-Bretagne, 3ème prix : Loanne Fouillon, collège François Truffaut de Betton).

     

    prix ados, ille-et-vilaine

     

    D'un lauréat à une sélection ! Sophie Tricot du collège Sainte-Thérèse de Rennes, "notre" Amélie de la Courte Échelle, Anne Esnault du collège Evariste Gallois de Montauban-de- Bretagne et Clarisse, élève de 3e à Montauban-de-Bretagne, présentent les 10 romans du Prix Ados 2018-2019. On dit que certains lecteurs ont déjà bien entamé la liste !

    (Nous y reviendrons dans un prochain article).

     

     

     

    prix ados, sarah cohen-scali, pascal ruter

    Enfin, lorsque les Prix sont remis et les remerciements dits, il est possible de prolonger le bonheur d'un après-midi. Faire dédicacer le roman que l'on a aimé par son auteur est un moment privilégié. Juste quelques mots mais de grands souvenirs, précieux, intenses, transformant la lecture et nos liens avec les livres en une véritable aventure humaine. 

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : EVENEMENTS, PRE-ADOS, ADOS, Prix Ados 2018, Romans Ados
  • Le nouveau numéro d'Albert, petit journal illustré, est en kiosque !

    albert, journal, presse

    Le grand Albert Londres aurait été fier de ce petit journal d'actualités qui s'inscrit dans le meilleur de la tradition journalistique. Albert considère en effet l'information avec intelligence et tact, déborde de curiosité et de pertinence et - bravo ! - respecte ses jeunes lecteurs (8/13 ans).

     

    Le sujet du moment sera traité en 5 points, suivi d'un sujet "société", d'un sujet "science", d'un sujet "histoire", trois actualités internationales pour comprendre le monde et l'on termine avec des infos insolites, le tout dans un format tabloïd bien pratique et surtout finement illustré. Car c'est une des particularités de la gazette née dans les monts d'Auvergne que d'accorder au dessin une place capitale et notoire. Un numéro = un illustrateur. Dont les liens avec la presse sont parfois avérés. Ainsi, en mai, Sylvie Serprix a-t-elle accommodé l'Albert comme elle enlumine Libé, Le Monde, le JDD ou le Magazine Littéraire.

     

    Le numéro du 1er juin est aux mains et crayons délicats de Suzy Vergez,qui affectionne les textures. Quant au sommaire, en abordant par exemple l'accord sur le nucléaire en Iran, il est certain qu'il en éclairera plus d'un ! Peut-être même que nous, parents, y trouveront matière à comprendre mieux.

     

    Pour tout savoir sur Albert, ses origines, le pourquoi du comment et sa belle philosophie, nous recommandons l'article de Julia Vergely paru dans Télérama en janvier dernier. Exhaustif ! Si vous êtes conquis, Albert vous attend à la librairie, dans son bac, sur votre gauche en entrant. Préparez 3 euros. Oui, seulement 3 euros. 

     

    presse, jeunesse, albert, journal

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Nouveautés, Presse enfants