Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'illustrateur chinois Zhu Chengliang sera à la Courte Echelle le mercredi 22 mai.

 

Zhu Chengliang.jpg

 

 

Né en 1948, Zhu Chengliang a grandi à Suzhou, à l'ouest de Shangai, sur les rives du lac Tai. Formé à la peinture aux Beaux-Arts de l'université de Nanjing, c'est en lisant les "lianhuanhua" (BD de la Chine populaire) que son goût pour l'illustration s'est prononcé. Publié en Chine par Jiangsu Juvenile & Children’s publishing, il est lauréat du prestigieux prix Chen Bochui International Children's Literature Award. En France, nous avons découvert la poésie de ses dessins grâce aux éditions HongFei Cultures.

 

Tout au long de ce mois de mai, les éditions HongFei, en partenariat avec L'Institut Confucius, ont invité Zhu Chengliang à rencontrer son public au fil d'un parcours qui le mènera dans plusieurs grandes villes de France. Nous aurons le privilège de l'accueillir à la Courte Échelle le mercredi 22 mai à partir de 16 heures.

 

Une occasion unique de rencontrer Zhu Chengliang et de découvrir en sa présence son nouvel album, Brille encore, soleil d'or.

 

Brille encore, soleil d'or.jpg

 

Brille encore, Soleil d'or, texte de Véronique Massenot et Guo Zhenyuan, illustré par Zhu Chengliang

"Où es-tu, Soleil d'or ? S'il te plait, brille encore ! " Sur la colline, les animaux sont inquiets. Après la pluie et les nuages, le soleil est revenu, mais a rapidement entamé sa descente semblant déjà prêt à s'évaporer. Panique ! Comment faire pour l'empêcher de disparaître ? Les oiseaux tentent de le retenir à l'aide d'une corde, les pandas se font la courte échelle, les écureuils dressent une montagne de noisettes... Mille idées qui n'y font rien. A la fin de la journée, le soleil n'est plus là et les animaux s'endorment le cœur gros. Mais le lendemain matin, à leur réveil, Soleil d'or est revenu, brillant et magnifique.

Cette fable est portée avec grâce par des illustrations naïves, très texturées, habitées par le geste, la couleur et la matière. Le charme opère dès la première rencontre avec les délicieux habitants de la colline assis sur leur colline, absorbés dans la contemplation de leur soleil d'or...

 

 

0 commentaire Lien permanent Catégories : Rencontres

Les commentaires sont fermés.