Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Albin Michel rend hommage à Judith Kerr, auteure du Tigre qui s'invita pour le thé

judith-kerr-le-tigre.jpg

© Photo Tolga Akmen/AFP

 

Auteure d'une trentaine de livres qui ont marqué plusieurs générations d'enfants anglo-saxons, Judith Kerr est morte à 95 ans. En France, nous avons découvert son univers en 2017 avec la publication de l'album Le Tigre qui s'invita pour le thé, traduit par Ramona Bădescu pour Albin Michel. Hier, la maison d'édition a rendu hommage à cette auteure si attachante et s'est souvenue de sa dernière visite parisienne :

 

"Nous apprenons avec émotion le décès de l’auteure et illustratrice Judith Kerr, véritable figure de la littérature jeunesse au Royaume-Uni. La puissance et le charme unique de son œuvre ont marqué des générations de lecteurs, avec des classiques comme Le Tigre qui s’invita pour le thé, son chat inoubliable Mog et ses romans autobiographiques, Quand Hitler s’empara du lapin rose et Ici Londres.

 

Nous gardons un souvenir enchanté et ému de son passage à Paris l’année dernière. Nous avions été éblouis par son élégance, sa générosité et sa sérénité à l’âge de 94 ans. Elle était revenue sur les traces du petit appartement qu’elle occupait rue de Villejust avec ses parents et son frère lors de son exil parisien en 1935.

 

C’était en regardant l’Arc de triomphe par la fenêtre que la petite Judith, subjuguée par sa splendeur, avait dit à son père : « N’est-ce pas merveilleux d’être réfugiés ? ». Nous la remercions aujourd’hui d’avoir laissé cette œuvre extraordinaire, pleine de facétie et d’humanité."

 

Albin Michel, 23 mai 2019

 

0 commentaire Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel