Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Retour sur la 5ème Biennale des Illustrateurs Jeunesse

BIM16-logo_500.jpg

Au sud de Nevers et au nord de Clermont-Ferrand, Moulins la discrète abrite des merveilles. Un centre historique bourbonnais et raffiné. Et au 26 rue Voltaire, un ancien hôtel particulier construit au 18ème siècle par un marquis espagnol. Ses parquets, hauts plafonds et boiseries accueillent le Musée de l'Illustration Jeunesse (MIJ) depuis 2005. De fil en aiguille, dans la ville, l'amour pour l'illustration a tissé sa trame, désormais solide, au point que des passionnés se sont réunis en association pour inventer ensemble un grand rendez-vous. On les appelle les Malcoiffés. Rien à voir avec la mauvaise tenue de leur chevelure. Le nom fait référence à la tour carrée du château des Ducs de Bourbon, appelée la Mal Coiffée.

 

Tous les 2 ans depuis 2010, les Malcoiffés organisent la Biennale des Illustrateurs et réunissent d’illustres talents pendant quelques jours, autour de rencontres, tables rondes, dédicaces, expositions d'originaux éparpillés dans les plus beaux lieux de la ville. Lorsque nous recevons le programme de la Biennale des Illustrateurs, juste avant l'été, nous salivons d'envie. On y va, on n'y va pas, est-ce bien raisonnable, en pleine rentrée littéraire... Cette année, nous avons craqué, nous y sommes allées. Hop, dans l'Allier. 

 

biennale-illustrateurs-2019 (6).jpg

Vendredi 26 septembre, 10 heures. Nous voilà assises dans l'espace Villars, d'anciennes écuries rénovées attenantes au Musée du Costume de Scène. Le public est issu de l'édition, de la librairie. il y a aussi des voix expertes de la littérature jeunesse, des bibliothécaires, des étudiants, des artistes, des journalistes... Une audience gourmande, concentrée, fervente.

 

Nous allons faire des jaloux, mais nous avons été témoins de moments de grâce... Que l'illustration jeunesse recèle des trésors de beauté, nous le savions déjà, les étagères de la librairie en regorgent. Mais, à Moulins, les rencontres "en vrai" nous ont fait ressentir et mesurer la diversité, la profondeur et l'humilité des artisanes et des artisans qui la fabriquent.

 

Nikolaus Heidelbach, Katy Couprie, Antonin Louchard, Fanette Mellier, Adrien Parlange, Anne Brouillard, Junko Nakamura, Laurent Corvaisier, Joanna Concejo, Blexbolex, Gilles Bachelet, Roland Topor (représenté par Nicolas Topor, Alexandre Devaux et Frédéric Pajak)... Imaginez... 9 heures de tables rondes à écouter "ces mains qui pensent"* et qui voient autrement. Un voyage à travers l'enfance, l'intime et l'universel. A travers l'art, le sensible, la poésie. Galvanisant, émotionnant, magistral !. Nous avons repris la route avec la sensation que nous n'avions pas seulement grandi dans notre compréhension du livre et de l'illustration jeunesse, mais aussi dans celle du monde.

 

A la Biennale des Illustrateurs, on écoute beaucoup, on regarde beaucoup et on pense rarement à son smartphone. De l'escapade, nous rapportons donc peu de photos. En revanche, nous avons noirci des pages, collecté des mots, consigné des regards, noté des approches, enregistré des façons de faire, archivé les parcours, sténotypé des anecdotes. Nous avons aussi approché de tout près, tout près les gouaches, les aquarelles, les pastels et les graphites. Bref, nous avons amassé mille souvenirs dans lesquels nous irons chercher à l'occasion de la sortie d'un livre...Pour le moment, quelques petites choses entendues...

 

* "Mains qui pensent" : référence évoquée par Joanna Concejo. La main qui pense est un ouvrage de Juhani Pallasmaa.

 

A91061.jpg

Nikolaus Heidelbach

 

"Mon père était peintre. J'ai volé ses personnages. Je peignais et je venais lui montrer mes dessins. Il me disait, "qu'est-ce que tu fais là ?" Je répondais, "hommage... je peux faire toutes les choses que tu fais, mais en tout petit". Mon père ne faisait que rire. Ça m'a poussé à m'entraîner. Merci papa... Pour presque tout ! "

 

(Nikolaus Heidelbach vient de publier un nouvel album en Allemagne, Alma und Oma im Muzeum, aux éditions Beltz & Gelberg.)

 

 

Au-jardin.jpg

 

Katy Couprie et Antonin Louchard

 

"Ensemble, on s'abandonnait au bonheur, à cette passion de fabriquer des images, en les mettant au centre de la création et en s'essayant à toutes les techniques..."

 

 

 

 

aquarium-editions-du-livre-fanette-mellier.jpg

 

Fanette Mellier

 

"Dans le livre, tout est langage. Les couleurs, l'impression, le papier, la reliure... Il s'agit de se mettre au service d'un propos et d'expérimenter..."

 

 

 

La-chambre-du-lion.jpg

 

Adrien Parlange

 

"Je cherche à faire du lecteur un co-auteur. J'ai toujours envie qu'il se passe quelque chose dans sa tête..."

 

( L'album Le Grand Serpent vient de paraitre aux éditions Albin Michel Jeunesse.)

 

 

 

 

 

 

 

petit-somme.jpg

 

Anne Brouillard

 

"Le voyage... On croit qu'on va très loin et on va juste au bout du jardin..."

 

(Les îles - Le pays des Chintiens paraîtra en France le 16 octobre chez Pastel, L’École des Loisirs.)

 

 

 

 

 

 

nous-allons-au-bois.jpgJunko Nakamura

 

"Je ne sais pas encore ce qu'est mon style... Je suis une admiratrice des enfants. J'aimerais dessiner comme les enfants..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La-revolte-des-couleurs.jpg

 

Laurent Corvaisier

 

"Mes carnets racontent ma vie "graphiquement". C'est vivant, sensible, c'est le départ de l'ensemble de mon travail... "

 

 

 

 

 

 

 

 

une-ame-egaréee.jpg

 

 

Joanna Concejo

 

" J'étais fascinée par par les reproductions des peintures russes sur les timbres. J'avais l'impression d'entrer dedans..."

 

 (L'album Ne le dis à personne, composé à quatre mains, paraîtra le 18 octobre prochain aux éditions Format).

 

 

 

 

9782226179876-j.jpg

 

Blexbolex

 

" Les personnages sont des comédiens que j'engage le temps d'un livre. Je tiens à leur rendre hommage. Sans eux, je ne suis rien..."

 

 

 

 

 

 

 

 

madame-le-lapin-blanc.jpg

 

Gilles Bachelet

 

"L'autruche est du pain béni pour un illustrateur. Avec des parties noires, des parties blanches, des parties emplumées, des parties nues et un air crétin."

 

(Les personnages de Gilles Bachelet, réunis en jury, font actuellement passer un casting pour choisir les héros de son prochain album.)

 

 

 

 

*********

 

biennale-illustrateurs-2019 (30).jpg

Nikolaus Heidelbach en dédicace à l'Hôtel de Ville.

 

IMG_20190929_082520.jpg

 

Anne Brouillard, illustration originale pour l'album à venir.

 

biennale-illustrateurs-2019 (13).jpg

Adrien Parlange et Fanette Mellier à l'espace Villars.

 

biennale-illustrateurs-2019 (16).jpg

Joanna Concejo à la librairie-galerie Devaux.

 

biennale-illustrateurs-2019 (44).jpg

Les peintures de Laurent Corvaisier à la chapelle de la Visitation.

 

biennale-illustrateurs-2019 (61).jpg

La scénographie A table ! de Katy Couprie et Antonin Louchard, au MIJ.

 

IMG_20190928_150158.jpg

Et jusqu'en février 2020, l'extraordinaire exposition "Le monde de Topor"...

0 commentaire Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel