Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Quatre livres conseillés par le comité Albums

    maman-robot.jpg

    Maman Robot, Zidrou, ill. Sébastien Chebret - Éditions Sarbacane, 2019

    "Un album qui a toute sa place dans une bibliothèque de classe. Il rétablit la réflexion sur le partage des tâches au sein d'une famille et prône la tendresse et l'affection comme valeur première. Un livre universel." (lu par Magali)

     

     

     

     

     

    classe-de-lune.png

    Classe de lune, John Hare - Éditions L’École des loisirs, 2019

     

    A partir de 4 ans

     

    "Dans cette école, à l'image d'une classe de mer ou de neige, il existe une classe de lune. A bord d'un magnifique vaisseau jaune, un groupe d'élèves et leur professeur s'envolent et se posent pour une belle journée d'exploration. On s'aperçoit vite qu'un des petits astronautes reste à la traîne et, subjugué par la vue sur la planète Terre, sort son carnet, ses crayons de couleurs et dessine. Il ne se rend pas compte que le vaisseau repart. On pourrait s'inquiéter qu'il se retrouve seul mais de drôles de créatures apparaissent, grises comme la poussière de lune, attirées par les belles couleurs du dessin. Lorsque le vaisseau est de retour pour récupérer l'enfant, le professeur n'a pas conscience de ce qui s'est passé et ne remarque pas le petit groupe de luniens heureux d'avoir pu garder quelques souvenirs... Un album sans texte plein d'humour, les enfants dès 4 ans auront tout le loisir de (se) raconter l'histoire et de rêver d'aventures extra terrestres." (lu par Gérard)

     

    d-ici-je-vois-la-mer.jpegD'ici, je vois la mer, Joanne Schwartz, ill. Sidney Smith - Éditions Didier Jeunesse, 2019

    A partir de 6 ans

    "La journée d'un petit garçon dont le père est mineur. De sa fenêtre, l'enfant voit la mer qui scintille au soleil, le ciel, les oiseaux, pendant que son père, mineur, travaille sous la mer pour trouver du charbon, dans ce lieu sombre qu'est la mine. Le grand-père de l'enfant était mineur, son père est mineur, et lui, sera mineur un jour, tel est son destin dans cette petite ville de Waterfood, au Canada, en 1950.  C'est un magnifique album qui rend hommage au travail de mineur. L'enfant pense à son père pendant la journée. Il s'inquiète pour lui. Il dit quand le père rentre le soir :" le voilà sain et sauf". Il se dégage beaucoup de tendresse de cet album." (lu par Monique)



    la-pirate-la-plus-terrible-du-monde.jpegLa Pirate la plus terrible du monde, Richard Petitsigne, ill Mélanie Allag - Éditions P'tit Glénat, 2019

     

    A partir de 5 ans


    "Ce soir dans la taverne de Robbie Cheveux-Sales, c'est la fête. Pour Otto-Manque-Trois-Doigts, une femme pirate cela n'existe pas car les femmes sont peureuses, faibles, se fatiguent vite, ne savent pas manier l'épée, se battre, c'est bien connu. Alors, Eusèbe, le perroquet de Robbie lui propose de rencontrer Mama Paloma, la pirate la plus terrible du monde. Otto éclate de rire en voyant la vieille dame aux cheveux gris qui l'accueille chez elle. Mais, il ne va pas rire longtemps.
    Une histoire de pirates pleine d'humour où les femmes sont à l'honneur. Non mais !" (lu par Monique)

    0 commentaire Lien permanent
  • Il pleut... On sort le p'tit bac de Vilac ?

    le-p-tit-bac.jpg

    Il pleut ? Chouette, sortons le p'tit bac de Vilac !

     

    La marque apporte sa touche personnelle à l'intemporel Jeu du Baccalauréat. La roulette des lettres qui chambarde la traditionnelle règle du jeu, tout en respectant les fondamentaux : A comme abeille, Amiens, Amélie, artichaut, améthyste... On joue ?

    A partir de 6 ans.

    0 commentaire Lien permanent
  • Donnez à lire 2019 : offrons un livre à un enfant qui n'en a pas.

    AFFICHE DONNEZ A LIRE 2019.jpg

    Initiée par le Syndicat de La Librairie Française, via le réseau des Librairies Indépendantes, Donnez à lire a permis en 2018 d'offrir 3 500 livres aux enfants et adolescents accompagnés par le Secours Populaire. 3500 livres jeunesse ajoutés par les clients de nos librairies à leurs achats. 

     

    Comme chaque année, la Courte Échelle participe à l'événement qui s'inscrit chez nous comme un temps fort de notre action autour du livre suspendu (toute l'année).

     

    A l'occasion du lancement de l'édition 2019, nous accueillerons mercredi 23 octobre (après-midi) une équipe du Secours Populaire de Rennes.

     

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent
  • Lotta la filoute, histoires écrites par Astrid Lindgren et illustrées par Beatrice Alemagna

    lotta-la-filoute.jpg

     

    La délicieuse maison jaune soleil au milieu d'un jardin clos par une palissade peinte en blanc donne le ton. On va s'amuser ! C'est Mia-Maria, la cadette de la fratrie qui raconte les aventures de sa famille et en particulier celles de Lotta, sa petite soeur, surnommée Tohu-Bohu. Lotta a "un tout petit peu plus que quatre ans" mais elle est déjà dotée d'un tempérament bien trempé. Accompagnée de son doudou, Nounours le cochon, elle affronte toutes les situations sans peur et avec une énergie folle. Papa trouve qu'elle est tout de même "têtue comme une vieille chèvre", mais ce trait de caractère est un petit détail au regard de ses bonnes idées et de sa générosité.  "Je peux faire tellement de choses !", dit Lotta. " Quelle chance d'avoir Lotta", dit maman !

     

    Les 15 aventures de Lotta la filoute ont été publiées pour la première fois en 1958. Astrid Lindgren semble alors inventer une cousine intrépide à sa célèbre Fifi Brindacier, revendiquant une fois de plus cette conviction magnifique que l'avenir du monde est entre les mains des enfants. Réédité en 2015 en Italie sous cette forme de recueil, c'est aujourd'hui grâce aux éditions belges Versant Sud Jeunesse que nous pouvons lire Lotta la filoute.

     

    Lotta la filoute est un texte agile et délicieux (il faut l'essayer à voix haute, un régal...), traduit par Aude Pasquier, avec le soutien du Swedish Arts Council. Il est illustré par Beatrice Alemagna, qui a inscrit Fifi Brindacier au panthéon des héros de son enfance. Ses dessins se glissent dans le livre avec un naturel déconcertant. Des dessins joyeux, libres, expressifs. Il faut dire que l'histoire est taillée sur mesure pour cette illustratrice qui aime tellement que les enfants jouent, partent à l'aventure, explorent les jardins et les forêts, grimpent dans les arbres... Astrid Lindgren, Beatrice Alemagna, Lotta la filoute, ces trois-là étaient faites pour se rencontrer.

     

    Pour tous les enfants qui savent lire.

    0 commentaire Lien permanent
  • Pour préparer ou prolonger l'exposition Chiens et Chats

    vitrine-chiens-chats-oct-2019.jpg

    On recense en France 343 races de chiens, 5 fois plus que de races de chats. Le chat court plus vite que le chien, mais moins longtemps. Le chat peut sauter sans élan 5 fois sa hauteur, juste sur une impulsion. La truffe d'un chien possède entre 10 000 et un million de récepteurs olfactifs de plus qu'un être humain. Quant aux mimiques, miaulements et aboiements, c'est un véritable langage ! 

     

    Chiens & Chats, tout un monde à explorer et à expérimenter à l'Espace des Sciences qui accueille l'exposition de la Cité des Sciences jusqu'au 8 mars 2020. Glissez-vous dans la peau d'un chat ou dans la tête d'un chien, découvrez la place culturelle de ces quatre pattes souvent irrésistibles, à travers le monde... Et préparez ou prolongez la visite avec notre choix de documentaires et d'histoires...

     

    chiens-chats-expo.jpg

    chiens-chats-rennes.jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent
  • Vendredi 18 octobre, Julie Bonnie dédicace son livre-CD Chansons d'amour pour ton bébé.

    Le-Label-dans-la-Foret-Chansons-Amour-Julie-Bonnie-Packshot-450x450.jpgPendant le festival Marmaille/Marmaille en fugue, Julie Bonnie fera escale à la librairie le vendredi 18 octobre à 17h30. L'autrice-chanteuse-violoniste-guitariste-compositrice dédicacera son livre-CD "Chansons d'amour pour ton bébé", paru au Label dans la forêt.

     

    Des textes et des mélodies qui racontent "l’histoire de la première nuit de tous les papas, de toutes les mamans, de tous les humains-aimants". Sensations et sentiments étranges, émotions nouvelles, questions à foison, regards, ça bouscule et c'est joliment chanté... Le livre qui accompagne le CD est quant à lui délicieusement illustré par Marine Schneider (Hiro, hiver et marshmallows, L'ours Kintsugi).

     

    Venez, rencontrez Julie Bonnie, faites dédicacer et offrez !

     

    0 commentaire Lien permanent
  • Olga Tokarczuk, écrivaine d'Une âme égarée, a reçu le Prix Nobel de Littérature 2018.

    NzIweDQ0Mi9jX2MvdV8xL2NjX2RjYjI5L3AvMjAxOS8xMC8xMC8xMjMyLzYzMC84NmNkYWNkOGEzYmE0ZTlhYjhlNGExODI1YTNiYzc0Ny5wbmc=.pngLe Prix Nobel de Littérature 2018 a été décerné à Olga Tokarczuk, née à Sulechów (Pologne) en 1962.

     

    L'Académie du Nobel qui reprend ses activités après une trêve d'une année, a salué "une imagination narrative, qui, avec une passion encyclopédique, représente le dépassement des frontières comme forme de vie". Les biographies publiées depuis hier décrivent la puissance du travail littéraire, poétique et engagé d'Olga Tokarczuk. Dans nos librairies jeunesse, nous pensons à Une âme égarée, ce formidable livre publié en 2018 aux éditions Format, et illustré par Joanna Concejo.

     

    « Il faut vous chercher une place et vous y asseoir très tranquillement pour attendre votre âme. En ce moment, elle doit se trouver à l’endroit où vous étiez il y a deux ou trois ans. Cette attente peut prendre du temps. mais je ne vois pas d’autre remède pour vous. »

     

    Une âme égarée accompagne les pas de Jan l'homme pressé, qui à force de de vivre vite, a perdu son âme. Pour la retrouver, il lui faudra ralentir, s'arrêter, finalement attendre. Cette histoire nous avait éblouis autant qu'elle avait séduit nos amis avignonnais de la librairie L'Eau Vive ainsi que le jury des Prix Sorcières qui l'avait inscrite dans la catégorie Carrément Fiction en 2018. Une âme égarée a reçu une mention spéciale aux BolognaRagazzi Awards 2018 et fait désormais partie de "The White Ravens", la liste prestigieuse de l'International Youth Library.

     

    Nous sommes d'autant plus touchés que la Biennale des Illustrateurs de Moulins nous a offert le bonheur de découvrir quelques dessins originaux de Une âme égarée. La collaboration entre Olga Tokarczuk et Joanna Concejo se poursuit en Pologne où l'illustratrice a dessiné la couverture du dernier ouvrage de la lauréate, Opowiadania bizarne. Augurant peut-être d'une nouvelle "visite" dans la littérature jeunesse. Nous croisons les doigts.

     

    une-ame-egaréee.jpg

    olga-okładka.jpg

    - crédit photo wPolityce.pl -

    0 commentaire Lien permanent
  • Retour sur la 5ème Biennale des Illustrateurs Jeunesse

    BIM16-logo_500.jpg

    Au sud de Nevers et au nord de Clermont-Ferrand, Moulins la discrète abrite des merveilles. Un centre historique bourbonnais et raffiné. Et au 26 rue Voltaire, un ancien hôtel particulier construit au 18ème siècle par un marquis espagnol. Ses parquets, hauts plafonds et boiseries accueillent le Musée de l'Illustration Jeunesse (MIJ) depuis 2005. De fil en aiguille, dans la ville, l'amour pour l'illustration a tissé sa trame, désormais solide, au point que des passionnés se sont réunis en association pour inventer ensemble un grand rendez-vous. On les appelle les Malcoiffés. Rien à voir avec la mauvaise tenue de leur chevelure. Le nom fait référence à la tour carrée du château des Ducs de Bourbon, appelée la Mal Coiffée.

     

    Tous les 2 ans depuis 2010, les Malcoiffés organisent la Biennale des Illustrateurs et réunissent d’illustres talents pendant quelques jours, autour de rencontres, tables rondes, dédicaces, expositions d'originaux éparpillés dans les plus beaux lieux de la ville. Lorsque nous recevons le programme de la Biennale des Illustrateurs, juste avant l'été, nous salivons d'envie. On y va, on n'y va pas, est-ce bien raisonnable, en pleine rentrée littéraire... Cette année, nous avons craqué, nous y sommes allées. Hop, dans l'Allier. 

     

    biennale-illustrateurs-2019 (6).jpg

    Vendredi 26 septembre, 10 heures. Nous voilà assises dans l'espace Villars, d'anciennes écuries rénovées attenantes au Musée du Costume de Scène. Le public est issu de l'édition, de la librairie. il y a aussi des voix expertes de la littérature jeunesse, des bibliothécaires, des étudiants, des artistes, des journalistes... Une audience gourmande, concentrée, fervente.

     

    Nous allons faire des jaloux, mais nous avons été témoins de moments de grâce... Que l'illustration jeunesse recèle des trésors de beauté, nous le savions déjà, les étagères de la librairie en regorgent. Mais, à Moulins, les rencontres "en vrai" nous ont fait ressentir et mesurer la diversité, la profondeur et l'humilité des artisanes et des artisans qui la fabriquent.

     

    Nikolaus Heidelbach, Katy Couprie, Antonin Louchard, Fanette Mellier, Adrien Parlange, Anne Brouillard, Junko Nakamura, Laurent Corvaisier, Joanna Concejo, Blexbolex, Gilles Bachelet, Roland Topor (représenté par Nicolas Topor, Alexandre Devaux et Frédéric Pajak)... Imaginez... 9 heures de tables rondes à écouter "ces mains qui pensent"* et qui voient autrement. Un voyage à travers l'enfance, l'intime et l'universel. A travers l'art, le sensible, la poésie. Galvanisant, émotionnant, magistral !. Nous avons repris la route avec la sensation que nous n'avions pas seulement grandi dans notre compréhension du livre et de l'illustration jeunesse, mais aussi dans celle du monde.

     

    A la Biennale des Illustrateurs, on écoute beaucoup, on regarde beaucoup et on pense rarement à son smartphone. De l'escapade, nous rapportons donc peu de photos. En revanche, nous avons noirci des pages, collecté des mots, consigné des regards, noté des approches, enregistré des façons de faire, archivé les parcours, sténotypé des anecdotes. Nous avons aussi approché de tout près, tout près les gouaches, les aquarelles, les pastels et les graphites. Bref, nous avons amassé mille souvenirs dans lesquels nous irons chercher à l'occasion de la sortie d'un livre...Pour le moment, quelques petites choses entendues...

     

    * "Mains qui pensent" : référence évoquée par Joanna Concejo. La main qui pense est un ouvrage de Juhani Pallasmaa.

     

    A91061.jpg

    Nikolaus Heidelbach

     

    "Mon père était peintre. J'ai volé ses personnages. Je peignais et je venais lui montrer mes dessins. Il me disait, "qu'est-ce que tu fais là ?" Je répondais, "hommage... je peux faire toutes les choses que tu fais, mais en tout petit". Mon père ne faisait que rire. Ça m'a poussé à m'entraîner. Merci papa... Pour presque tout ! "

     

    (Nikolaus Heidelbach vient de publier un nouvel album en Allemagne, Alma und Oma im Muzeum, aux éditions Beltz & Gelberg.)

     

     

    Au-jardin.jpg

     

    Katy Couprie et Antonin Louchard

     

    "Ensemble, on s'abandonnait au bonheur, à cette passion de fabriquer des images, en les mettant au centre de la création et en s'essayant à toutes les techniques..."

     

     

     

     

    aquarium-editions-du-livre-fanette-mellier.jpg

     

    Fanette Mellier

     

    "Dans le livre, tout est langage. Les couleurs, l'impression, le papier, la reliure... Il s'agit de se mettre au service d'un propos et d'expérimenter..."

     

     

     

    La-chambre-du-lion.jpg

     

    Adrien Parlange

     

    "Je cherche à faire du lecteur un co-auteur. J'ai toujours envie qu'il se passe quelque chose dans sa tête..."

     

    ( L'album Le Grand Serpent vient de paraitre aux éditions Albin Michel Jeunesse.)

     

     

     

     

     

     

     

    petit-somme.jpg

     

    Anne Brouillard

     

    "Le voyage... On croit qu'on va très loin et on va juste au bout du jardin..."

     

    (Les îles - Le pays des Chintiens paraîtra en France le 16 octobre chez Pastel, L’École des Loisirs.)

     

     

     

     

     

     

    nous-allons-au-bois.jpgJunko Nakamura

     

    "Je ne sais pas encore ce qu'est mon style... Je suis une admiratrice des enfants. J'aimerais dessiner comme les enfants..."

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La-revolte-des-couleurs.jpg

     

    Laurent Corvaisier

     

    "Mes carnets racontent ma vie "graphiquement". C'est vivant, sensible, c'est le départ de l'ensemble de mon travail... "

     

     

     

     

     

     

     

     

    une-ame-egaréee.jpg

     

     

    Joanna Concejo

     

    " J'étais fascinée par par les reproductions des peintures russes sur les timbres. J'avais l'impression d'entrer dedans..."

     

     (L'album Ne le dis à personne, composé à quatre mains, paraîtra le 18 octobre prochain aux éditions Format).

     

     

     

     

    9782226179876-j.jpg

     

    Blexbolex

     

    " Les personnages sont des comédiens que j'engage le temps d'un livre. Je tiens à leur rendre hommage. Sans eux, je ne suis rien..."

     

     

     

     

     

     

     

     

    madame-le-lapin-blanc.jpg

     

    Gilles Bachelet

     

    "L'autruche est du pain béni pour un illustrateur. Avec des parties noires, des parties blanches, des parties emplumées, des parties nues et un air crétin."

     

    (Les personnages de Gilles Bachelet, réunis en jury, font actuellement passer un casting pour choisir les héros de son prochain album.)

     

     

     

     

    *********

     

    biennale-illustrateurs-2019 (30).jpg

    Nikolaus Heidelbach en dédicace à l'Hôtel de Ville.

     

    IMG_20190929_082520.jpg

     

    Anne Brouillard, illustration originale pour l'album à venir.

     

    biennale-illustrateurs-2019 (13).jpg

    Adrien Parlange et Fanette Mellier à l'espace Villars.

     

    biennale-illustrateurs-2019 (16).jpg

    Joanna Concejo à la librairie-galerie Devaux.

     

    biennale-illustrateurs-2019 (44).jpg

    Les peintures de Laurent Corvaisier à la chapelle de la Visitation.

     

    biennale-illustrateurs-2019 (61).jpg

    La scénographie A table ! de Katy Couprie et Antonin Louchard, au MIJ.

     

    IMG_20190928_150158.jpg

    Et jusqu'en février 2020, l'extraordinaire exposition "Le monde de Topor"...

    0 commentaire Lien permanent
  • Jeudi 10 octobre, Rennes - Le rôle du corps dans la relation parent-enfant avec Yveline Héront

    Affiche-Collectif-2019.jpgDans le cadre de ses rencontres gratuites autour de la parentalité, le Collectif Être Parent Aujourd'hui organise jeudi 10 octobre à 20 heures (Maison des Associations, Rennes) une soirée sur le thème "Le rôle du corps dans la relation parent-enfant".

     

    Elle sera animée par Yveline Héront, puéricultrice, directrice de structures petite enfance, formatrice et autrice de Graines d'Hommes, un livre-DVD consacré à la motricité libre de l'enfant de 0 à 3 ans.

     

    La Courte Échelle sera présente avec une sélection de livres thématiques.

     

    + d'infos sur le blog du Collectif >

    0 commentaire Lien permanent
  • Du 15 au 25 octobre, Festival Marmaille/Marmaille en fugue, des spectacles pour les enfants

    festival-marmaille-2019.jpg

     

    L'édition 2019 du festival Marmaille/Marmaille en fugue s'affiche dans la ville habillée d'un rouge framboise agrémenté de deux cacatoès semblant avoir des choses à se dire. Le festival commence dans une semaine et la billetterie est ouverte !

     

    Les salles rennaises (La Paillette, Guy Ropartz, La Bellangerais, Le Triangle, Péniche Spectacle, Théâtre du Cercle, Antipode MJC) et brétiliennes (Pacé, Bruz, Hédé-Bazouges, Chartres-de-Bretagne, Vern-sur-Seiche, Guipry-Messac, Laillé, Baulon, Saint-Aubin-du-Cormier, Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Nouvoitou, Saint-Erblon) s'apprêtent à accueillir pendant 10 jours compagnies, artistes, public. Un moment important donnant à voir la diversité et la richesse de la création artistique à destination des enfants.

     

    "Nous aurons la chance d’assister à un festival qui offrira à toutes et tous, dès le plus jeune âge, des moments de fragilité, de délicatesse, d’hésitation, et en même temps de détermination, de choix, d’esthétique, de particularité, de personnalité " lit-on dans l'édito.

     

    La Courte Échelle est heureuse d'être partenaire d'une aussi jolie promesse et d'un programme si éclectique de spectacles pour enfants. Nous avons parcouru l'agenda coloré, picoré quelques informations, mis de côté des mots qui ont retenu notre attention... Il y a de la musique, des marionnettes, de la chanson, de la poésie, des bricoles, du cinéma... Lillico a confectionné un Marmaille ébouriffant !

     

    • Dès 5 ans GABUZOMEU  Musique, scéno loufoque, poésie, objets, cinéma d'animation, Shadocks...

     

    • Dès 3 ans PAPIC Marionnettes, souvenirs, barbe, grand-père, tendresse... (Tiré du livre Les Trésors de Papic d’Émilie Soleil et Christian Voltz ).

     

    • Dès 2 ans PONPOKO Japon, curiosités, Tanuki, humour, mystère...

     

    • Dès la naissance PANORAMIQUE N°1 ÉLOGE DU BLANC danse, corps, textile, murmure...

     

    • Dès 7 ans W.A.M.WE ARE MONCHICHI Hip-hop, différences, culture, humour...

     

    • Dès 7 ans SHIFUMI PLAGE Jeu, avec/contre/ensemble, vote, héros...

     

    • De 0 à 3 ans CHANSONS D'AMOUR POUR TON BÉBÉ Jazz, musiques actuelles, amour, douceur... (le 18 octobre, Julie Bonna sera en dédicace à la librairie).

     

    • Dès 5 ans ECHOES Voyage, sons, féminité, nature, couleurs...

     

    • Dès 8 ans LÉON LE NUL Souffre-douleur, rejet, force, rêve, stand-up... (suivi d'un goûter-philo).

     

    • Dès 8 ans *L'APPEL DU DEHORS* Nature, paysages, liberté, objets, noms...

     

    • Dès 7 ans POUPOULE Chant, dessin animé, Francis Poulenc, Maurice Carême, flonflons...

     

    marmaille-photos.jpg

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent