Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Illustration - Page 3

  • Bonjour, dit le renard...

    Saison risquée pour Goupil. La forêt n'est pas sûre, les terriers sont désertés. Où aller, où se mettre à l'abri, où se réfugier ? A la Courte Échelle ! Gîte et couvert pour les Canidés à poil roux !

    Une partie de la (grande) famille s'est retrouvée sous le tilleul du jardin pour une photo d'automne, en deux temps. Voici "Bonjour, je suis le renard", cliché numéro 1, assorti de sa petite légende.

    017.JPG

    (1) Le rêve du renard de Keizaburo Tejima, dans les forêts d'Hokkaido, illustrations gravées sur bois. (2) Quel menteur ce Renart ! Un jeu de cartes illustrées, celui qui bluffe le mieux gagne la partie. (3) Maman renard d'Amandine Monmenceau, un cache-cache poétique au coeur de la forêt. (4) Le renard perché de Quiterie Simon et Magali Dulain, la rencontre entre un petit garçon et un renard perché dans un arbre, un album lauréat 2015 du Prix Saint-Exupéry. (5) Amis d'un jour de Christelle Vallat, une aventure au cours de laquelle Dali le renardeau découvre le monde. (6) et (7) Doudoux renards, Sweety, par Sigikid, et Gaspard, peluche moelleuse de la famille Moulin roty. (8) et (9) Bonne nuit, monsieur Renard et Monsieur Renard à la Pipiliothèque de Lorenz Pauli, deux histoires amusantes illustrées de la suisse Kathrin Schärer (éditions Âne Bâté). (9) Et après de Mathilde Magnan, invitation à explorer les vies souterraines. (10) Élégant renard en bois, fabriqué en Allemagne par Holztiger. (11) Petit Renard de Xiang Hua et Studio One, inspiré d'un conte des minorités Ewenki. (12) Kit renard Plastique dingue, 2 sautoirs à réaliser pour faire partie de la tribu Renard.

    029.JPG 027.JPG
    039.JPG 036.JPG
    041.JPG 061.JPG
       

    026.JPG

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, JOUETS, LIVRES
  • Les Coulisses du Livre Jeunesse, de Gilles Bachelet - Editions L'atelier du poisson soluble

    Ah, faire le souriceau pour aller fureter dans Les Coulisses du Livre Jeunesse, voilà bien une idée du facétieux Gilles Bachelet (Mon chat le plus bête du monde, Le chevalier de Ventre-à-Terre, Le singe à Buffon...) ! Cet opus non-identifié est arrivé à la librairie la semaine dernière, révélant bien des secrets...

    gilles bachelet, poisson soluble, courte échelle

    En 2013 sur le site des Histoires sans fin, Gilles Bachelet livre les premières informations relatives aux coulisses du livre jeunesse. Son enquête rigoureuse permet aujourd'hui de produire un dossier exhaustif, édité par l'Atelier du Poisson Soluble. Du casting jusqu'au pilon, en passant par le tailleur, le maquillage, le parking ou le service des objets dérivés, c'est une véritable entreprise qu'il nous dévoile. Avec ses travers et ses petites manies.

    12106708_1061238927244423_3576942469655861489_n.jpg

     

    Peter Rabbit signant son contrat sous le regard des Trois Brigands, la visite médicale du Loup de Mario Ramos et sa radiographie montrant dentier et paire de lunettes bien au chaud dans son estomac, le poussin Blaise sur le divan du psy, l'élevage de lapins comme accessoires indispensables du genre, Charlie et Paddington au bureau des objets trouvés, le pilon sous la gestion des Maximonstres,...etc, à travers des situations cocasses, Gilles Bachelet nous amuse avec un jeu dans lequel il est champion du monde : puiser dans l’œuvre des copains des références pour provoquer des rencontres inattendues et drôles.

    1557488_1061239157244400_3764821385761135921_n.jpg

    A qui s'adresse ce petit opus ? Ne cherchons pas de cible particulière et laissons à l'auteur le soin de nous donner une réponse ouverte : " J’aime bien l’idée de mettre dans mes dessins des couches de sens pour différents publics et qu’à partir de là, un adulte et un enfant puissent rire ensemble de la même image tout en n’y voyant pas la même chose. Les livres trop formatés m’ennuient. "  Nous l'avions bien compris et cela nous enchante !

    12118818_1061238970577752_8735209786822513867_n.jpg

     

    N'oubliez pas, le dernier Hors Cadre[s] est sorti ! Cet Observatoire de l'album et des littératures graphiques est composé tous les 6 mois par l'équipe de l'Atelier du Poisson Soluble. Une référence en la matière. Le numéro 17 vient de paraître sur le thème "Adaptations".

    horscadres-14-poissonsoluble.jpg

     

     

     

    2 commentaires Lien permanent Catégories : Albums, Illustration
  • À Paris, Ramona Badescu et Joëlle Jolivet - Editions Les Grandes Personnes

    A Paris : une promenade dans la capitale, par deux amoureuses de la ville (l’une parisienne, l’autre non).

    1507-1.jpg

    A Paris, Ramona Badescu, ill. Joelle Jolivet - Éditions des Grandes Personnes - 19,50 €

    Le Paris touristique et quotidien, à la fois universel et intime : la tour Eiffel, la cathédrale Notre-Dame, l'Opéra Garnier, mais aussi celui de la vie des parisiens, les cinémas de Saint-Michel, le canal Saint-Martin, Barbès ou encore le quartier chinois du XIIIè arrondisssement, etc... Tout y est présenté, chiffré et historiquement documenté.

    Quatre pages se déplient représentant la perspective du Louvre à la Grande Arche tandis que la tour Eiffel se déploie en pop-up. Au dos de la jaquette, un plan de la ville nous permet de retrouver l'emplacement des principaux monuments.

    Sous les somptueuses gravures monochromes en grand format de Joëlle Jolivet, Paris racontée par Ramona Badescu est vivante, animée. Laissez-vous guider, c’est magnifique et c'est pour toute la famille !

     - Chronique de Benoit -

     

    à paris, ramona badescu, joelle jolivet, les grandes personnes, la courte echelle

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Illustration, LIVRES
  • Werkhaus : les tabourets écolos et astucieux

     

    werkhaus.jpg

    Tabourets Werhaus - En vente libre au fond de la cour - 27,20€

    Depuis plus de 20 ans, la société allemande Werkhaus fabrique des objets fonctionnels, esthétiques et écologiques. Nous venons de recevoir les nouveaux tabourets de la marque.

    Au début, ce n'était qu'une histoire de kaléidoscopes vendus sur les marchés de Noël. Mais lorsque Holger réalise le grand kaléidoscope du monde et entre au Guiness des records, l'événement donne des ailes au couple Danneberg qui commence à voir plus grand. L'atelier évolue jusqu'à ce que Werkhaus succède à Kaleidoskop Company en 1992.

    L'entreprise revendique des engagements environnementaux, sociaux et technologiques : matériaux labellisés FSC et recyclables, encres sans solvant, engagement social fort (sur les 150 salariés, 10 nationalités différentes et 10 % de personnes fragiles et handicapées), contrat avec Greenpeace Energy (l'usine de Hambourg possède un parc de panneaux solaires de 3500 m2), emballages et un packaging écologiques. Rien n'est laissé au hasard et surtout pas la fonctionnalité des objets.

    Habillés de photographie ou d'illustration, les tabourets Werkhaus sont gais et pratiques. Vous leur trouverez une fonction et une place dans une chambre d'enfant ou d'ado comme tabouret ou table de chevet, dans la cuisine comme sellette ou guéridon, dans le salon comme table basse. Livrés en paquet plat, leur assemblage est un jeu d'enfant. Stables, ils sont fabriqués en MDF, un matériau léger et robuste. Suggestion de présentation : associez au tabouret un de ces pots à crayons dont nous avions déjà fait l'article en 2012. 

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, Objets
  • Louve, Fanny Ducassé - Editions Thierry Magnier

    “ Il y avait une fois, tout au fond de la forêt, une louve rousse qui vivait dans une cabane boisée. Lorsque le ciel rosissait et qu'il faisait entre chien et loup, elle glapissait : "Ouh ouh, mes renards ! Le chocolat chaud est servi ! " Louve et les renards se mêlaient aussi facilement que le chocolat se mêle au lait. (...) ”

    P1010257.JPG

    Louve habite dans la forêt autant que la forêt l'habite. Cette grande femme à la silhouette effilée et à la chevelure flamboyante partage sa maison avec les renardeaux. Ensemble, ils forment une famille, étrange mais heureuse. Le soir, dans l'obscurité, ils dansent en saluant la lune et la nuit.

    Tout irait si bien s'il n'y avait la malédiction. Lorsqu'une émotion saisit Louve, sa chevelure s'enflamme. Ravissement devant la beauté d'une feuille, colère quand un renardeau a volé un peu de soupe, tristesse quand les nuits froides arrivent, et les flammes embrasent ses longs cheveux roux. Jusqu'à la rencontre avec l'homme-loup...

    oct20141.jpg

    Louve est une histoire de liens et d'émotions à fleur de peau. Mais si ce petit album dégage une atmosphère enveloppante, c'est aussi parce qu'il est magistralement illustré. Fanny Ducassé semble s'être penchée longuement sur les planches, attentive à chaque détail et n'en négligeant aucun, préférant la profusion à l'économie.

    Personnages, décor, objets, arbres, animaux sont indissociables les uns des autres, liés par les motifs et les couleurs. Comme cousus et tissés ensemble par un fil invisible. La présence des motifs répétés et agglomérés, souvent végétaux, pourraient évoquer les paysages de Klimt, ils produisent en tous cas un effet esthétique fort. Les illustrations se déclinent dans des couleurs mordorées et profondes, une dominante de bleu teinté de vert et de brun, éclairés par un orange vif, un jaune d'or et un rose thé. D'une page à l'autre, d'un tableau à l'autre, Louve invite le regard à fouiller le dessin.

    L'album de Fanny Ducassé, auquel nous avons consacré une part de vitrine, fait naître des envies de forêt, de bruissement de feuilles, de chocolat chaud et de main dans la main. Une vraie histoire du soir et une promesse d'automne. 

    oct20142.jpg

    oct20143.jpg

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Illustration
  • Combien de terre faut-il à un homme ? - Annelise Heurtier et Raphaël Urwiller, éditions Thierry Magnier

    Annelise Heurtier adapte ici de très belle manière la nouvelle de Léon Tolstoï, dans laquelle Pacôme, le fermier sibérien, sera progressivement rongé par l’avidité et l’appât du gain.

    combiendeterre_couv.jpg

    Combien de terre faut-il à un homme ? - Adaptation Annelise Heurtier, illustrations Raphaël Urwiller - Ed.Thierry Magnier, 16.50€

    Modeste paysan russe parvenant toutefois à vivre de manière satisfaisante avec sa famille, Pacôme se trouve toutefois un peu à l’étroit sur sa parcelle de terre. Avec un terrain plus grand, il serait « tout à fait heureux ». Au fil des rencontres et des opportunités qui se présentent à lui, Pacôme va acquérir d’autres terres, se déraciner afin de s’installer ailleurs, là où le sol est tellement fertile et miraculeux que la richesse s’offrirait à lui. Un jour, il fait un pari des plus avantageux avec un chef nomade qui possède bien plus de terre qu’il ne lui en faut. Tout le territoire que Pacôme parviendra à couvrir en une journée sera à lui, et ce pour une somme modique. Mais il y a une condition : être de retour avant le coucher du soleil.

    Une histoire portée par le somptueux travail de sérigraphie effectué par Raphaël Urwiller. Une finesse et une justesse du trait, associées à des aplats de couleurs chaudes, vives et contrastées, rendent chaque planche saisissante et affirment encore davantage la puissance du texte. Un album au message évident, qu’on referme avec un petit sourire malicieux au coin des lèvres.

    - Chroniqué par François -

    combiendeterrefautilaunhomme.jpg

     

    * Les histoires d'Annelise Heurtier sont par ici www.histoiresdelison.blogspot.fr

    * Les dessins de Raphaël Urwiller et du duo Icinori sont par là www.raphaelurwiller.com/blog et par là www.icinori.com

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Illustration, LIVRES
  • La Courte Echelle fait son Marché Noir

    Le 3è festival de la micro-édition Le Marché Noir aura lieu du 11 au 14 septembre 2014 à Rennes. Cette année, le Marché Noir se déploie dans toute la ville à travers des expositions et des ateliers. La Courte Échelle est fière de faire son premier Marché Noir en accueillant depuis le 2 septembre les planches originales réalisées par Andrée Prigent pour Le bébé tombé du train (Oskar Jeunesse, collection Trimestre).10450824_783529525001557_6096193314618564747_n.jpg

    Micro-édition. Késaco ? Des livres que l'on se passe sous le manteau, à la nuit tombée dans les faubourgs de Rennes ? Des livres interdits que l'on lit dans les caves ? Si vous faites le tour des lieux du Marché Noir et si vous visitez notamment le salon (aux Ateliers du Vent cette année), que verrez-vous ? Du papier. Du papier sous forme de livres-objets, de livres d'artistes, de livres-poèmes, d'affiches, de cartes, de livres-dessins, gravés, lithographiés, sérigraphiés, des éditions limitées et numérotées, des toutes petites séries, des pièces uniques. Tout cela se fait à petite échelle, en atelier. Les petits éditeurs fabriquent eux-mêmes ou s'ils font fabriquer, c'est en petite quantité qu'ils diffusent eux-mêmes. Bourdieu avait pour eux un grand respect, Houellebecq y a rencontré son premier éditeur.

    A Rennes, l'Atelier du Bourg (au sein duquel Anna Boulanger exerce ses multiples talents), la Presse-Purée, l'Atelier Barbe à Papier illustrent la vitalité de la micro-édition. Bref, ce qu'il faut retenir, c'est surtout la créativité bouillonnante qui parcourt ce petit monde en plein boom.

    La littérature jeunesse voit régulièrement apparaître des éditeurs à la touche si personnelle et aux livres si atypiques tandis que de nombreux illustrateurs entretiennent des liens étroits avec la micro-édition. La Courte Échelle s'efforce de soutenir leurs publications. C'est une des raisons pour lesquelles nous nous réjouissons d'être au programme du Marché Noir.

    A la librairie, visitez l'exposition d'Andrée Prigent : elle commence dans la vitrine, se poursuit aurez-de-chaussée, se termine à l'étage. Prenez également le temps de découvrir ou de re-découvrir les albums de l'illustratrice. Attardez-vous enfin devant les livres de Cécile Gambini que vous pourrez retrouver le week-end prochain aux Ateliers du Vent.

     

    P1000954.JPG

    Notre vitrine Marché Noir

    vitrines septembre 2014.jpg

    Les planches originales du Bébé tombé du trainRécemment mis à jour.jpg

    Deux illustratrices proches de la micro-édition : Andrée Prigent et Cécile Gambini.

    PLAN-LeMarcheNoir-2014-Rennes.jpg

     Le Marché Noir se déploie dans la ville.

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Illustration, PRIX ADOS
  • Les aventures improbables de Peter et Hermann, Delphine Jacquot - Editions Les Fourmis Rouges

    vitrine-été2014 (1).jpg

    Si vous avez fréquenté le palais du Grand Large à l'occasion du festival Étonnants Voyageurs, vous gardez sans aucun doute un souvenir ému de l'exposition Animal mon frère ! , en particulier des originaux du dernier album de Delphine Jacquot, Les aventures improbables de Peter et Herman.

    Peter est artiste taupe, Herman est docile gigogne. Ensemble, ils entreprennent un tour du monde en 25 escales. Telle une odyssée, ce voyage donne lieu à des situations fantasques, étranges, drôles, décalées. Les deux amis dotés d'un certain flegme ne perdent jamais leur sang-froid et traversent l'inconnu et l'incongru avec bonhommie.

    Format à l'italienne, dos toilé, ouverture du bas vers le haut,  bas, ce livre est un objet élégant. Delphine Jacquot offre ici un album stylisé, autant que le sont ses personnages et les dialogues. Il y a une minutie dans le dessin, toujours doté d'une foule de détails que les enfants scruteront joyeusement. Un album à la fois léger et profond.

    Bonus #1, le teaser vidéo...

     

     Bonus #2, chronique radiophonique.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Illustration
  • Chez moi, Xavier Deneux - Editions Milan

    chez moi, la courte echelle

    Publiée chez Milan, la collection Les Imagiers Cigognes illustrée par Xavier Deneux a la faveur du libraire. Parmi eux, Chez moi que Didier ne manque jamais de conseiller.

    Un igloo, un château, un immeuble, une tente, un phare, une cabane dans les arbres, c'est Chez moi ! Tout un florilège d'habitations adorables, amusantes, insolites, conformistes, poétiques. Chaque double-page est conçue de la façon suivante : à gauche, en volume, la façade extérieure, à droite, en creux, l'intérieur. Le fonctionnement est clair et facile. L'enfant aimera toucher autant que regarder. Les couleurs sont franches, les formes simples, les personnages sympathiques, les dessins de Xavier Deneux efficaces.

    Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce tout-en-carton un livre d'éveil de référence, voire un intemporel.

    2014-06-020.jpg

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, LIVRES
  • MeMo, de la feuille au livre - Exposition à la bibliothèque Jacques Demy, Nantes

    memo-memo-affiche-40x60-exe-hd-5414-1.jpg

    Si vous avez programmé un voyage à Nantes au cours de l'été, n'oubliez de vous arrêter à la bibliothèque Jacques Demy. Les éditions MeMo y fêtent leurs 20 ans

    MeMo, maison nantaise, a su imposer un catalogue lumineux au style personnel. Nous croisons Anne Crausaz et son Raymond, Emilie Vast et son herbier, Anne Bertier et ses abécédaires, Ilya Green, Alex Cousseau, Kitty Crowther, Janik Coat, Séverin Millet... Les talents d'aujourd'hui côtoient les talents d'hier, de grands noms comme Gianpaolo Pagni, André François ou Nathalie Parain, réédités par ces chercheurs dont la passion du livre pour enfant est exemplaire. Il en résulte un travail éditorial exigeant, autant sur les contenus que sur les formes, l'impression, le papier, le façonnages s’intégrant dans chaque projet comme des éléments essentiels.

    L'exposition De la feuille au livre présente le parcours du livre, de l’idée à l’objet. Les livres exposés illustrent vingt ans d’édition : des albums atypiques, des albums édités grâce à des techniques contemporaines très soignées, des histoires, tant d'histoires...

    > Jusqu'au 30 août à la bibliothèque Jacques Demy de Nantes.

    > Après la bibliothèque, prenez le goûter au jardin, monsieur Ponti s'y est établi en compagnie d'amis zertes, pour la deuxième année consécutive.

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Expos, Illustration