Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cinéma

  • Cinéma - "Le Grand Méchant Renard et autres contes" à L'Arvor

     

    Vous rêvez d'une parenthèse en famille dans la fraîcheur d'une salle obscure ? Combinez le geste avec une séance drôle et cocasse en prenant au cinéma L'Arvor un ticket* pour "Le Grand Méchant Renard et autres contes". Présenté en avant-première au festival d'Annecy qui s'est terminé ce week-end, il en est dit le plus grand bien. "Un bijou d’ironie tendre et légère" écrit Cécile Mury dans Télérama !

     

    Formé aux Beaux-Arts à Angoulême puis au cinéma d'animation dans la célèbre école de La Poudrière, Benjamin Renner, auteur de la BD culte dont est inspiré le film, signe sa deuxième co-réalisation aux côtés de Patrick Imbert. Le duo avait déjà excellé dans l'adaptation d'Ernest et Célestine. L'attention portée à la version cinématographique du Grand Méchant Renard est renouvelée, tout aussi adroite et exigeante.

     

    "Le Grand Méchant Renard et autres contes" enchaine trois histoires d'animaux ici malhabiles et touchants, là très malins et subtils. Le Grand Méchant Renard tente en vain de dévorer la Poule et se résout à une alternative saugrenue. La Cigogne censée livrer un bébé humain l'abandonne à un trio composé de Lapin, Canard et leur ami Cochon. Enfin, dans un élan de générosité, Lapin et Canard décident de remplacer le Père Noël, victime d'un petit accident...

     

    Si le cinéma n'est pas sur votre sentier, fermez les volets, allumez la petite lampe et plongez dans la BD (éd. Delcourt).

    legrandmechantrenard-delcourt.jpg

     *4,50€ pour les moins de 14 ans.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : BD, Cinéma
  • Du 7 au 14 février, 28e édition du Festival de Cinéma Travelling - Librairie Courte Echelle et Ariane à l'Etage, au Liberté

    Travelling2017_RennesMetropole_hor.jpgPhoto © Baptiste de Ville d’Avray

     

    28e édition ! Et, toujours, intacte, cette envie de partager la passion du cinéma et du voyage. De la découverte et de l'imagination qui bourlingue. Nous allons à Tanger, cette année. Il y a dans cette ville marocaine une salle de cinéma dont le seul nom transporte ailleurs. Le Rif. C'est finalement un vaste et immense Rif que l'équipe de l'association Clair-Obscur installe pendant une semaine dans toute la ville de Rennes. Ce qui donne un programme d'une densité inouïe

     

    Nous feuilletons évidemment avec appétit les pages du festival Junior. Parmi lesquelles, la carte blanche de l'incroyable Paul Cabon, parrain de l’Éléphant d'Or. Le réalisateur de Tempête sur anorak - un chef-d'oeuvre produit par la maison de production rennaise Vivement lundi !, et souvent primé - est un dénicheur de pépites. Ce petit teaser donne un aperçu assez fidèle de son univers...

     

     

    Comme chaque année, La Courte Echelle est partenaire du Festival. Retrouvez-nous tous les jours à l’Étage (Liberté), sur le stand de la librairie éphémère partagée avec nos amis de la librairie Ariane. Albums et documentaires jeunesse, romans, guides de voyage..., nous avons sélectionné des livres qui sauront prolonger les séances en salle obscure. Et faire naître des désirs d'ailleurs...

     

    Nota bene - Un de nos premiers visiteurs fut hier Simon-Pierre Hamelin, le libraire de la mythique Librairie des Colonnes à Tanger. Simon-Pierre Hamelin est aussi écrivain et l'auteur de 101, rue Condorcet, Clamart. Aux côtés du cinéaste Abdellah Taïa, il participera ce jeudi 9 février à la rencontre "Urba[Ciné], Tanger et le cinéma", à 20h30 aux Champs-Libres.

     

    courte échelle, librairie ariane, festival travelling

    Librairie nomade / Horaires - Mercredi, jeudi, vendredi : 17h30-21h - Samedi : 11h30-21h - Dimanche : 11h30-19h30.

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Cinéma, ENGAGEMENTS, EVENEMENTS, Rencontres
  • Bientôt Noël ! - Les productions de l'Armada sont à la Courte Echelle.

    l'armada productions, rennes, concertDans la famille de la création musicale pour enfants, l'association rennaise L'Armada Productions est le cousin rock électro. Leitmotiv : allons au concert en famille dans des salles musiques actuelles. Original, car s'épargner la tâche de trouver un baby-sitter et vibrer avec nos enfants sur un riff de guitare, nous en avons tous un peu rêvé. Désormais bien solide, connue pour sa Fête et ses spectacles atypiques, l'association produit des objets musicaux que nous avons le plaisir de distribuer (à l'étage de la librairie, rayon musique). Une bonne idée de cadeau made in Rennes.

    P1150733.JPG

    Les CD Toutouig La La, de Chapi Chapo se cachent au creux d'un coussin-pochette moelleux.

    Sieste musicale pour bébés.

    P1150735.JPGJe me réveille, de Mosai et Vincent. Chansons pop.

    P1150736.JPG

    DVD Rick le Cube, de Sati. Les aventures d'un oeuf cubique.

    P1150743.JPG

    Électro Monde, de Mosai et Vincent. Musiques électro-pop et connectées.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : CD, Cinéma, Noël 2016, Tout-petits
  • Festival Travelling 2016 - Monsieur Chat parraine Junior !

    Une fille s'envole au-dessus du fleuve Han, piégée par la tentacule d'un monstre amphibie, et Séoul se dessine en arrière-plan. Cette scène, extraite du film The Host de Bong Joon-ho, annonce le Festival Travelling qui commence demain dans notre ville.

    AFFICHE_Travelling2016.jpgJusqu'au 9 février, Travelling fera la démonstration de la vitalité, de la créativité et de l'originalité du cinéma coréen. Le programme est d'une densité incroyable. Consacré à la représentation de la ville au cinéma, la section Urba[Ciné] propose une série d'oeuvres puissantes et surprenantes. 

    Nous avons également repéré en marge : un hommage à René Vautier, une séance de projections de courts réalisés en Bretagne (dont le poétique D'ombres et d'Ailes), les 20 ans de la société de production rennaise .Mille et Une.Films, des avant-premières (dont celle de Suite Armoricaine, de Pascale Breton)... En mentionnant cela, nous sommes encore bien loin du compte !

    thoma-vuille-m-chat-o-2862276103-0.jpgMonsieur Chat, Thoma Vuille - Editions Alternatives - 27 euros

    Attardons-nous enfin sur la version Junior du Festival, parrainée par Thoma Vuille, alias Monsieur Chat. Son félin jaune, se promène sur les murs du monde depuis 15 ans, contribuant à imposer le street-art dans le paysage urbain. Que verra-t-on pendant Junior ?

    • Eléphant d'Or : une sélection internationale des meilleurs films courts de l'année (Eléphant d'Or),
    • 7 films moustachus dans le cadre de [Ciné]Chats,
    • Enfances coréennes : des œuvres choisies pour les enfants,
    • Coups de coeur : des films d'animation tchèques, les voyages imaginaires de JPL Films, 3 trésors puisés dans les débuts du cinéma, dont Le Voyage dans la lune de Georges Méliès (1902),
    • 2 Ciné-concerts.

    Retrouvez toute la programmation en ligne sur le site de Clair Obscur ! Et venez faire un tour à la librairie pour découvrir notre vitrine Travelling. 안녕히 계세요

     

    travelling 2016-01-29.jpg

    travelling 2016-01-291.jpg

    travelling 2016-01-292.jpg

    1 commentaire Lien permanent Catégories : Cinéma, ENGAGEMENTS
  • Pop-Corn, la revue qui se fait des films - Les coulisses d'une aventure éditoriale qui parle de cinéma aux enfants

    pop-corn-star-wars-couv.pngEn décembre, un petit ovni s'est posé rue Vasselot. PopCorn, la revue qui se fait des films. Une revue de cinéma pour les enfants à partir de 8 ans, joliment raccord et efficacement adaptée aux cinéphiles ou en voie de l'être. "Bien vu", nous nous sommes dit. Car nous avons eu beau fouiller, nous n'avions pas connaissance d'une semblable publication. Après City Lights, Jason et les Argonautes et Chantons sous la pluie, le numéro 4 (novembre 2015) est consacré à Star Wars et son épopée de l'espace. De page en page, l'univers du film se décline sous la forme de dessins, d'anecdotes, de jeux, de bricolage (un Ewok papertoy !), avec un souci de documentation et de précision. Comme nous sommes curieux comme des pies, il nous a fallu savoir qui était derrière cette initiative originale et affûtée. Céline Lefeuvre, chargée de diffusion, nous a éclairés sur le synopsis en répondant à nos questions bavardes et en acceptant de porter la voix de l'équipe avec un sacré enthousiasme - nous la remercions bien chaleureusement... Gros plan sur PopCorn, ça tourne !

     

    Salut Pop-Corn, qui êtes-vous ? De quelle planète venez-vous ?

    Nous sommes 6 étudiantes : Marianne Selli, Juliette Chautemps, Clara Olivier, Fanny Simon-Emery, Odile de Lacroix et moi-même. Nous venons de l’édition mais aussi du cinéma. Nous sommes passionnées de livres, de films, de graphisme, de création et adorons nous plonger dans l’univers de l’enfance… d’où PopCorn !

    Car nous sommes avant tout passionnées de cinéma. Certaines d’entre nous en ont fait leurs études, pour d’autres c'est un loisir auxquelles elles s'intéressent de très près. Nous sommes originaires de planètes assez diverses, un peu de l’ouest, un peu du sud et un peu de Paris.

    Comment est née l'idée PopCorn ?

    C’est Marianne Selli (la directrice de PopCorn) qui en a eu l’idée initiale. Elle nous en a parlé et l’aventure a commencé ! On voulait parler aux enfants de cinéma car, déjà, cela ne se faisait pas vraiment, et ensuite parce que cela alliait deux choses qu’on adorait : le cinéma et les livres.

    L’aspect graphique était très important pour nous. Nous voulions une jolie revue que les enfants auraient envie d’ouvrir ! L’idée de faire participer de jeunes illustrateurs débutants est venue comme ça. Juliette Chautemps (notre graphiste et maquettiste) a ensuite élaboré tout l’aspect visuel de PopCorn. Nous avons ensuite mis le projet sur Ulule, ce qui nous a permis de lancer le premier numéro (City Lights). Ensuite c’est allé très vite, le magazine a apparemment plu, puisque nous en sommes à notre 5e numéro. On en est super fières !

    Quel est votre manifeste ?

    Notre manifeste ? C’est un bien grand mot ! Nous souhaitons rendre accessible et compréhensible le cinéma aux enfants. Leur donner les capacités de mieux comprendre les films qu’ils sont amenés à voir (et il y en a beaucoup !). Élaborer un numéro autour d’un seul film nous permet cela. De plus, en choisissant des films qui sont des classiques du cinéma et abordables par les enfants, nous espérons leur donner les clefs pour mieux comprendre le cinéma d’aujourd’hui. Nous souhaitons aussi les sensibiliser à l’image avec, en plus de l’aspect cinématographique, toutes les illustrations. Les enfants sont de plus en plus exposés aux images et il nous semble essentiel qu’ils sachent les apprivoiser et puis les décrypter. Mais bien sûr, le principal pour nous c’est de faire aimer le cinéma aux enfants, leur transmettre notre passion !

    Qu'y-a-t-il dans PopCorn ?

    PopCorn, ce sont différentes rubriques autour d’un seul film. On y rencontre des personnalités très importantes dans le monde du cinéma, on y découvre des genres cinématographiques, des aspects plus techniques (comme les plans, les bruitages) et on en apprend un peu plus sur l’histoire du film. Ensuite, grâce à une interview, on explore à travers les yeux d’un professionnel un des aspects du film (la bande son et les bruitages à travers l’interview d’un ingénieur son par exemple).

    Il y a aussi des jeux, une scène à rejouer et un accessoire à découper. Pour finir, on ajoute à tout cela de jolies illustrations de jeunes illustrateurs que nous souhaitons faire connaître. PopCorn, c’est fait pour apprendre pleins de choses agréablement et tout en s’amusant !

    Comment procédez-vous pour réaliser un PopCorn ?

    Tout d’abord, nous choisissons un film. Ensuite, nous demandons à chacun des rédacteurs d’écrire une rubrique et à différents illustrateurs d’illustrer ces rubriques, ça c’est plus la partie de Marianne. Après les corrections de Clara, Juliette notre graphiste met tout cela en page. Lorsqu’elle a fini la maquette et que tout a été vérifié une dernière fois par toute l’équipe, on envoie le numéro à l’impression.

    Enfin, nous le distribuons en librairie (ça, c’est plutôt ma partie) et nous l’envoyons à nos abonnés. Pendant les 3 mois qui suivent, nous organisons aussi des ateliers lorsque les librairies, les bibliothèques ou les écoles ne sont pas loin de chez nous. En parallèle de tout cela, Fanny alimente notre page Facebook et Odile s’occupe de superviser nos événements.

    Avant le clap de fin de cet entretien, pouvez-vous nous parler de vos films préférés, ceux de vos 8, 10 ou 12 ans, même si vous ne les avez plus ?

    Oh, détrompez-vous, nous avoisinons encore les 10 ans. On espère ne pas grandir trop vite ! Pour bien se bidonner on regarde Maman j’ai raté l’avion ou les films de Tati. A Noël, on regarde un peu de Disney, Les quatre filles du Docteur March. Quand on veut danser, c’est Billy Elliot ou des comédies musicales comme Chantons sous la pluie. On voyage très loin avec Star Wars bien sûr mais on décolle carrément dans le fantasmagorique avec Le roi et l’oiseau !

    Je pense que j’en ai oublié pleins mais vous savez quoi ? Tous les films qu’on a adoré et qu’on adore, on en parle sur notre page Facebook et surtout… dans PopCorn !

    couverture-211x300.png larevuepopcorn_couvertureN2.jpg

    popcornlarevue-n3.jpg

     

    • PopCorn, la revue qui se fait des films •

    5 euros

    www.larevuepopcorn.fr

    4 commentaires Lien permanent Catégories : Cinéma, Rencontres
  • La face cachée de Margo, de John Green - Un livre, un film

    " Voilà comment je vois les choses, tout le monde a droit à son miracle. Moi, par exemple, je ne serai sans doute jamais frappé par la foudre, ni ne remporterai de prix Nobel, pas plus que je ne deviendrai le dictateur d’une petite île d’Océanie, ni ne serai atteint d’un cancer foudroyant de l’oreille et non plus victime de combustion spontanée. Cependant, si l’on envisage ces cas de figure improbables dans leur ensemble, il n’est pas impossible qu’au moins l’un d’eux s’applique à un élu parmi nous. J’aurais pu assister à une pluie de grenouilles, marcher sur Mars, être mangé par une baleine, épouser la reine d’Angleterre ou survivre plusieurs mois en mer. Mais mon miracle fut différent. De toutes les maisons de tous les lotissements de Floride, il se trouve que j’ai atterri dans celle voisine de chez Margo Roth Spiegelman."

     

    Courte echelle 26 août 2015 rentrée 013.JPG

     

    Une voisine mystérieuse et fascinante, une nuit blanche, une expédition vengeresse, une disparition, un road-trip, des certitudes qui volent en éclat, de l'amour et de l'amitié... Comme dans Nos étoiles contraires, John Green livre avec La face cachée de Margo (titre original Paper towns) une histoire aigre-douce, mêlant humour et sensibilité. En 2009, au moment de sa publication, il a reçu le prix Edgar Allan Poe et a été élu livre favori des ados et bibliothécaires par l'American Library Association. Il vient d'être adapté au cinéma par Jake Schreier. A vous de choisir. L'écran ("En vrai, Cara elle a un côté mystérieux qui va tellement bien à son personnage dans La face cachée de Margo" tweete Ludoline) ou le papier ("La face cachée de Margo il est trop bien mais il est encore mieux en livre" tweete Valentin). Ou les deux...

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Cinéma, Romans Ados
  • Howard Zinn, une histoire populaire américaine - Le film à l'Arvor, le livre à la Courte Echelle

    unehistoire.jpgGlissez ce film dans votre week-end de fête du travail !  Du pain et des roses, le premier volet de la trilogie Howard Zinn, une histoire populaire américaine est à l'affiche de l'Arvor à 17h45, tous les jours jusqu'au 5 mai.  Produite par les Mutins de Pangée, réalisée par Daniel Mermet et Olivier Azam, l'adaptation cinématographique du livre d'Howard Zinn est un événement...

    Publié en 2002 en France par les éditions Agone, Une histoire populaire des Etats-Unis apparait aujourd'hui comme un ouvrage déterminant. Pourquoi ? Parce que son auteur propose un changement d'angle et une manière tout à fait nouvelle de comprendre et de percevoir l'histoire des États-Unis. Ancien docker, bombardier, cantonnier, manutentionnaire, Howard Zinn devenu enseignant redonne à ceux qui avaient été écartés des livres d'histoire, la place qui leur revient. Il rétablit ainsi non seulement la vérité mais redonne également leur dignité à ceux qui ont subi, revendiqué, combattu, milité, espéré.

     "Avec l'énorme succès de son livre, Howard Zinn a radicalement changé le regard des américains sur eux-mêmes. A la fin, Howard Zinn disait : Je veux qu'on se souvienne de moi comme quelqu'un qui a donné aux gens des sentiments d'espoir et de pouvoir qu'ils n'avaient pas avant". (Daniel Mermet)

     

    En 2014, les éditions Delcourt ont publié une version illustrée sous forme de bande-dessinée. Cette lecture viendra compléter efficacement la projection du film. Après le ciné, la librairie !

    37e5d1ae173b73f393cc80ce43a7b6fa.jpg

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Cinéma, ENGAGEMENTS
  • César 2015 - Nomination du court-métrage La petite casserole d'Anatole, adapté de l'album jeunesse d'Isabelle Carrier

    Adapté de l'album d'Isabelle Carrier (éditions Bilboquet), le court-métrage La Petite Casserole d'Anatole est nominé aux César 2015, dans la catégorie Film d'animation. Il a été produit par la société rennaise JPL Films .

    Réalisé par Eric Michaud, un ancien de La Poudrière, le court-métrage La Petite Casserole d'Anatole connait depuis sa sortie en 2014 un succès impressionnant en remportant de nombreux prix en France et à l'étranger.

    Cette version cinématographique transcrit subtilement et fidèlement la délicatesse du livre d'Isabelle Carrier, inspiré de ses ressentis de maman d'enfant "pas tout à fait comme les autres". Isabelle Carrier pose avec Anatole un regard décalé et poétique sur le handicap. A l'image de cette manière personnelle qu'elle a d'évoquer les sentiments dans tous ses albums : La petite mauvaise humeur, Derrière le mur ou Marie est partie.

    Croisons les doigts et espérons qu'Anatole se glisse dans l'enveloppe cachetée de l'Académie du Cinéma et que sa petite casserole fasse du bruit le 20 février prochain.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Cinéma
  • Travelling Oslo, J-1

    travelling, rennes, oslo

    Tendance polaire sur Rennes, la météo est synchro ! Demain commence le Festival Travelling 2015consacré à Oslo et au cinéma norvégien.

    Comme chaque année, l'équipe de Clair-Obscur a préparé un voyage cinématographique inédit et méticuleux. Oslo inspire cette nouvelle édition. Ville multiple, ancrée dans des paysages naturels, entre fjord et collines, Oslo a des rapports étroits avec le cinéma. "Oslo, capitale de la Norvège est aussi celle de beaucoup de productions écrivains, réalisateurs, studios de cinéma, théâtres, journaux et autres médias. De nombreux auteurs et réalisateurs continuent d'utiliser Oslo comme décor de leurs scénarios", rappelle Jan Erik Holst, historien du cinéma.

    Cap au Nord également pour les enfants auxquels les organisateurs continuent d'accorder la plus grande attention. Le parrainage de Travelling Junior a été confié à Mioshe, artiste et graphiste rennais, dont les dessins toujours en mouvement pourraient se mouvoir dans un film d'animation.

    Travelling Junior propose des projections en journée et des temps forts : L’Éléphant d'Or, compétition de courts-métrages internationaux, remise des prix dimanche 08/02, Par Thor !, des films autour de l'imaginaire des vikings, des ciné-concerts et des formats courts au programme de La parade des animés et des Petites casseroles.

    Notre recommandation : anticiper ou prolonger les images animées à l'aide de lectures choisies dans notre vitrine spéciale Travelling Oslo. La Courte Echelle est une amie du Festival.

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Cinéma, ENGAGEMENTS