Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Y'A D'LA VIE !

  • Partir en livre, venez compléter la cabane en papier de la Balade des Livres !

    cabane-en-papier-partir-en-livre (2).jpg

     

    C'est une cabane qui invite à lire et à écrire. C'est une cabane où l'on voit à travers les murs, car de murs, il n'y en a pas. C'est une cabane ouverte aux mots, au vent, à toutes et à tous, installée dehors, posée sur les pavés de Vasselot. C'est une cabane à compléter ensemble, on accroche ce qu'on veut, un dessin, une lettre, un mot, une phrase, un paragraphe, un poème, une envolée lyrique, une question métaphysique, un rêve... Pas besoin d'être poète, il suffit d'être soi-même sans chercher midi à quatorze heures et d'accrocher sa feuille de couleur à la place de son choix.

     

    Merci à nos amies de la Balade des Livres ! Merci de partager avec nous cette belle idée à l'occasion de Partir en Livre, grande fête du livre pour la jeunesse mise en œuvre par le CNL jusqu'au 21 juillet.

     

    Venez, entrez, libérez votre imagination et construisez avec nous la cabane en papier !

     

    cabane-en-papier-partir-en-livre (25).jpg

    cabane-en-papier-partir-en-livre (23).jpg

     

     

    cabane-en-papier-partir-en-livre (16).jpgcabane-en-papier-partir-en-livre (11).jpgcabane-en-papier-partir-en-livre (17).jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Y'A D'LA VIE !
  • Vitrine La mer qu'on voit danser...

    vitrine-mer.jpg

    Cabine de plage, vagues et golfes clairs, c'est Vasselot Les Flots dans la vitrine ! Un appel à prendre le large, à bâtir des châteaux de sable chatouillés par les vagues, à parler breton avec les hippocampes ou à collectionner les coquillages... Jouer, lire, plonger, bricoler, naviguer, rêver !

     

    65650870_2313550335578089_8596494926911373312_n.jpg

     

     

    IMG_20190705_163306.jpg

    IMG_20190705_163146.jpg

     

    IMG_20190705_163114.jpg

    IMG_20190705_163016.jpg

    IMG_20190705_164259.jpg

    *** Création Sarah W.***

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Vitrines
  • A l'occasion de la sortie de Taxi Baleine chez Little Urban, rencontre avec Sandra Le Guen

    taxi-baleine.jpgTaxi Baleine a accosté sur les rives des librairies, une semaine avant le jour de l'été. Illustré par Maurèen Poignonec, il a été écrit par Sandra Le Guen qui signe ici son nouvel album, le 11ème depuis à peine 3 ans !

     

    Portés par notre curiosité naturelle, intrigués par cette générosité éditoriale, nous avions emprunté à l'auteure une fin d'après-midi à l'occasion de son exposition à la médiathèque La Girafe (Montfort-sur-Meu). L'arrivée de son nouvel album est idéale pour partager avec vous cette rencontre.

     

    Ce jour de fin avril, à la médiathèque de Montfort-sur-Meu, c'est lecture à voix haute. Ponctuée d'applaudissements, l'agréable rumeur accompagne une visite guidée par Sandra. 

    J'écris, je crée ? est une exposition très personnelle, questionnant sur ce qui inspire, fait naître les idées et met sur la voie de l'écriture. Sur ce qui se passe "avant" le livre. C'est cela que nous sommes venus découvrir : qu'est-ce qui pousse Sandra Le Guen à écrire ? Où commencent L'Apachyderme, Maman a des poux, Confettis Confettis, La Couleur du vélo, Les pieds en éventail ou Taxi Baleine... ? Comment "devient" le travail d'écriture et qu'est-ce qui l’insuffle ?...

     

    plume-bottes.jpg

     

    Regarder le monde, collectionner les détails

    "J'ai décidé de créer cette exposition à la suite du Feuilleton des Incorruptibles auquel j'ai participé avec des CM2-6ème. Les enfants m'ont posé beaucoup de questions : comment vient l'inspiration, comment je travaille, où je travaille... J'ai souvent apporté des réponses avec des images, des photos de situations. C'est ce qui a inspiré l'expo portée par la question "J'écris, je crée" ? Est-ce que je crée réellement quand j'écris ou est-ce que je dis juste ce que je vois et comment je le vois ? C'est peut-être plutôt ça : une traduction de mon regard sur le monde, plutôt qu'une création.

     

    L'écriture est située dans l'émotion, dans ce que je ressens. J'écris des choses qui relèvent de la lumière, du souffle, de la poésie. Dans un paysage, je me focalise sur les détails qui vont être une ouverture soit à l'aventure, soit à la rencontre...

     

    Regarder un enfant qui joue, déguisé en super-héroïne, avec les gants rouges, et sur son tout petit doigt, une coccinelle...

     

    Regarder les confettis par terre, en revenant du carnaval. Se demander où ils vont...

     

    Regarder l'enfant qui danse et voir Peter Pan qui apparait...

     

    Regarder la fleur par en-dessous, s'allonger dans l'herbe et prendre contre-pied, avoir une autre vision, se mettre à hauteur d'enfant...

     

    Regarder mes enfants qui jouent sur la plage (une plage en Bretagne, la Bretagne que j'aime, le Finistère, tout le Finistère, je ne suis pas bégueule, du moment qu'il y a un petit bout d'océan !)...

     

    Regarder le ciel, la liberté gagnée, les contre-jour...

     

    Et faire grandir l'histoire en partant des petites graines..."

     

    ciseaux-fleur.jpg

     

    Les vraies choses de la vie

     

    Il y a dans mes livres de vraies choses qui raccrochent à la réalité, à la vie. Dans La couleur du vélo, partiellement autobiographique, il y a l'escalier de mes grands-parents, la chaise peinte par mon papa, la petite robe que je portais... Je suis là aussi, sur la couverture, dessinée par Thanh Portal !

     

    Je traite de sujets qui ne sont pas toujours faciles, l'adoption, le deuil, les réfugiés, la position de la femme... Je suis attachée à des valeurs, à ce qui soulève des questions, touche à des tabous... Par exemple, les enfants voient La couleur du vélo comme un texte optimiste. Ils n'interprètent pas les choses de la même façon que nous. Les tabous et interdits sont posés par les adultes.

     

    Coudre et faire ensemble

    "Écrire, c'est de la couture.

     

    On est parfois obligé de calibrer des textes, comme dans la presse écrite. Une habitude que j'ai gardée de mon ancien métier. Sur mes carnets, je "fais" toutes mes pages, je découpe mon texte, je visualise les images, je refais, je découpe, je redécoupe, je compte, je recompte.

     

    On est très bavard au départ. Il faut trouver la connexion avec l'image. Je travaille en connivence avec les illustrateurs et ça change tout !. Le texte se fait d'abord, les images arrivent ensuite, qui me reviennent, et je modifie le texte, pour éviter des répétitions par exemple. Et quand c'est répété, il faut savoir pourquoi c'est répété...

     

    C'est très important de laisser la place à l'illustratrice ou l'illustrateur, pour qu'on puisse porter le livre ensemble et le défendre ensemble. C'est la richesse de l'album. "

     

    P1180446.JPG

     

    Les mots justes, à voix haute

    "J'aime parler clairement de sujets difficiles avec des mots appropriés tout en utilisant un vocabulaire assez riche. Si le mot est un peu compliqué, les images permettent de le comprendre, et de l'apprendre.

     

    Je fais des collections de mots, je liste des mots, parce que je les aime, parce qu'ils sonnent, je les mettrai peut-être dans un livre, ou jamais...J'aime trouver des mots qui ont une musicalité, qui ont plusieurs pieds. J'écris les albums à voix haute."

     

    zozo-personnage.jpg

     

    Zozo, Roald et les autres

    "Mes livres. Ma bibliothèque d'enfant. Zozo la Tornade d'Astrid Lindgren, avec ses pages déchirées, je l'ai tellement lu et relu. Et la Comtesse de Ségur, bien sûr (à l'époque, on n'avait pas un choix de ouf) !. Les enseignants m'ont fait découvrir la lecture. Ma maîtresse de CE1 m'a lu Roald Dalh qui a forgé mon goût du récit, en tant que lectrice.

    Mais un de mes meilleurs livres, c'était un dictionnaire quand j'étais en CE1 !"

     

    sandra-le-guen (Large).jpg

     

    La balade est terminée, la Girafe va bientôt fermer. Dernier coup d’œil sur J'écris, je crée ?, sur le personnage "neutre (ou presque) en attente d'une histoire" et sur les dix albums prêts à accueillir Taxi Baleine ainsi que les histoires à venir. Histoires à venir, histoires en devenir dont le début est peut-être déjà là, niché dans les collections d'images et de mots. Histoires n'attendant que le moment de se glisser dans les pages d'un carnet, de rencontrer des illustrations, de prendre le large, de naviguer et de grandir...

     

    ***

     

     

    Merci merci merci Sandra pour ce temps donné et ce rendez-vous vivifiant, près de chez nous !

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Rencontres
  • Samedi 22 juin, rencontre-dédicace avec Sophie Bordet-Pétillon

    dedicace-sophie-bordet-petillon (Large).jpg

    Il roule, il vole, il rebondit, il flotte, il tourne, il passe d'un enfant à un autre enfant, d'un enfant à un adulte, il fait s'exclamer, s'enthousiasmer, courir, sauter, plonger... Simple sphère de cuir, de papier, en chiffon ou baudruche, le ballon est emblématique du vivre ensemble. Pas un parc, pas un bout de pelouse, pas un jardin, pas un coin de ruelle, pas une place de village qui n'ait connu une partie de ballon...

     

    Dans le documentaire Ballons, Sophie Bordet-Petillon nous emmène à travers le monde et nous raconte l'histoire de cet objet rassembleur et si universel. Illustré par Suzy Vergez, le documentaire a trouvé sa place dans la collection Histoire d'objet, aux éditions Kilowatt (maison créée en 2007 par Galia Tapiero et Barroux).

     

    Entre 2 huitièmes de finale, rencontrez Sophie Bordet-Petillon et découvrez son livre consacré à l'objet du moment ! Rendez-vous samedi 22 juin à 16 heures, à la librairie.

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Rencontres
  • Mercredi 19 juin, rencontre autour d'Akiro, réalisé avec les élèves autistes et les CM1/CM2 de l'école Les Clôteaux.

    dedicace-akiro.jpg

     

    Akiro, le renard bleu, est triste. Les habitants du village le rejettent et il se sent seul. Mais lorsqu'il croise un message énigmatique peint sur le mur d'une maison, il n'écoute que son grand cœur. Les habitants sont en danger ! Akiro doit les aider ! Le petit renard bleu trouve en lui les ressources pour sauver les habitants retenus par des monstres. D'épopée en épopée, astucieux et habile, il libère tous les prisonniers, faisant naître autour de lui la solidarité et l'amitié.

     

    Porté par l'Amisep, les éditions Art Terre et les enseignants de l'école Les Clôteaux, ce projet d'album a été mené avec les élèves de l'Unité d'enseignement pour autistes et des élèves de CM1/CM2.

    "Pour chaque enfant réuni autour de ce projet, la création du livre a permis,une ouverture, de nouvelles rencontres et une mobilisation de ses capacités d’expression. Durant 6 mois, chacun a contribué, avec sa singularité et ses talents spécifiques, à l’aboutissement d’une expérience collective, concrète et joyeuse."

     

    Les éditions Art Terre ont partagé avec les enfants leur approche si personnelle, les décors fabriqués à partir d'objets recyclés, la photographie... Les enfants ont inventé, modelé, imaginé...

     

    Mercredi 19 juin, nous serons heureux d'accueillir cette belle équipe, composée d'enfants, d'enseignants et d'éditeurs. Venez les rencontrer et découvrir leur grande aventure éditoriale !

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Dédicaces, Rencontres
  • Groupe de lecture "Seconde" - Cette année, Léa, Madeleine, Adèle, Arwen et Alix ont aimé...

     

    groupe-lecture-seconde-2019.png

     

    Vendredi 25 mai, rue Vasselot. Après le lycée, Léa, Adèle, Madeleine, Arwen et Alix se sont donné rendez-vous à la Courte Échelle. Aujourd'hui, elles vont vivre en public la dernière rencontre du groupe de lecture "Seconde", animé par Gwenaëlle. Elles se sont installées au cœur de la librairie, piles de livres posées sur leurs genoux ou à leurs pieds, prêtes à partager leur coups de cœur de l'année...

     

    Il y a Léa qui a rejoint le groupe cette année et qui est "un peu triste que ce soit terminé". Première fois également pour Madeleine qui a beaucoup aimé "pouvoir parler" de ses lectures. Arwen a découvert des livres qu'elle ne pensait pas "lire un jour". Enfin, il y a Adèle et Alix, plusieurs groupes de lecture derrière elles, fidèles à ces rendez-vous depuis l'école primaire.

     

    Les cinq ados sont un brin nostalgiques. Ensemble, elles ont vécu une expérience particulière. Un groupe de lecture n'est pas seulement un espace pour dire "j'aime", "j'aime pas". Un groupe de lecture est un cercle un peu intime, où l'on évoque ce qui nous touche, tout en livrant des parcelles de soi, où l'on apprend à affirmer autant qu'à s'affirmer, où l'on va chercher les mots justes pour donner des raisons d'avoir adoré, détesté, ou bof...

     

    Aucun doute par ailleurs sur le grand plaisir que l'exercice procure, il suffit d'écouter et de regarder. La joyeuse énergie du groupe est communicative. Chaque coup de coeur est "porté" avec complicité. Il y a les livres émouvants, les impressionnants, les captivants, les romantiques, les réalistes. Il y a ceux qui évoquent des sujets graves mais qui ont trouvé le ton pour le faire. Il y a les livres qui font beaucoup réfléchir, un peu ardus, mais intéressants. Il y a ceux que l'on trouve beaux, simplement beaux... Pour Léa, Madeleine, Adèle, Arwen et Alix, ce sont ceux-là :

     

    coups-de-coeur-livres-secondes (Large).jpg

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Groupes Lecture
  • L'illustrateur chinois Zhu Chengliang sera à la Courte Echelle le mercredi 22 mai.

     

    Zhu Chengliang.jpg

     

     

    Né en 1948, Zhu Chengliang a grandi à Suzhou, à l'ouest de Shangai, sur les rives du lac Tai. Formé à la peinture aux Beaux-Arts de l'université de Nanjing, c'est en lisant les "lianhuanhua" (BD de la Chine populaire) que son goût pour l'illustration s'est prononcé. Publié en Chine par Jiangsu Juvenile & Children’s publishing, il est lauréat du prestigieux prix Chen Bochui International Children's Literature Award. En France, nous avons découvert la poésie de ses dessins grâce aux éditions HongFei Cultures.

     

    Tout au long de ce mois de mai, les éditions HongFei, en partenariat avec L'Institut Confucius, ont invité Zhu Chengliang à rencontrer son public au fil d'un parcours qui le mènera dans plusieurs grandes villes de France. Nous aurons le privilège de l'accueillir à la Courte Échelle le mercredi 22 mai à partir de 16 heures.

     

    Une occasion unique de rencontrer Zhu Chengliang et de découvrir en sa présence son nouvel album, Brille encore, soleil d'or.

     

    Brille encore, soleil d'or.jpg

     

    Brille encore, Soleil d'or, texte de Véronique Massenot et Guo Zhenyuan, illustré par Zhu Chengliang

    "Où es-tu, Soleil d'or ? S'il te plait, brille encore ! " Sur la colline, les animaux sont inquiets. Après la pluie et les nuages, le soleil est revenu, mais a rapidement entamé sa descente semblant déjà prêt à s'évaporer. Panique ! Comment faire pour l'empêcher de disparaître ? Les oiseaux tentent de le retenir à l'aide d'une corde, les pandas se font la courte échelle, les écureuils dressent une montagne de noisettes... Mille idées qui n'y font rien. A la fin de la journée, le soleil n'est plus là et les animaux s'endorment le cœur gros. Mais le lendemain matin, à leur réveil, Soleil d'or est revenu, brillant et magnifique.

    Cette fable est portée avec grâce par des illustrations naïves, très texturées, habitées par le geste, la couleur et la matière. Le charme opère dès la première rencontre avec les délicieux habitants de la colline assis sur leur colline, absorbés dans la contemplation de leur soleil d'or...

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Rencontres
  • La Courte Echelle dans les bonnes adresses rennaises : merci Kaizen !

    kaizen-adresses-rennes (2) (Medium).jpgKaizen, le magazine qui construit un autre monde, pas à pas, s'est promené dans Rennes et a repéré de bonnes graines.La Courte Échelle en est une ! Une graine durable qui aide les enfants à grandir en leur donnant le goût des livres et de la lecture...

     

    Quatre pages et une jolie carte pour localiser les adresses sélectionnées. Car d'autres amis, dans le quartier et alentours, cohabitent avec nous dans ce joyeux potager. Mais nous gardons le secret et vous laissons le soin de vous procurer le numéro pour soutenir cette belle diffusion.

     

     

    kaizen-adresses-rennes (4) (Medium).jpg

    kaizen-adresses-rennes (1).jpg

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Y'A D'LA VIE !