Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ENGAGEMENTS

  • Migrer, se réfugier, accueillir, être ensemble - Deux livres - Bassima et Traverser l'autoroute

    Ce matin, en écoutant la radio, nous avons pensé à Bassima et à Traverser l'autoroute. Deux livres publiés il y a quelques mois, faisant écho au journal de 8 heures. Les mêmes verbes : partir, quitter, fuir, survivre, traverser, se battre, survivre, s'entraider, faire la guerre, accueillir... Mais un mot n'y était pas. Un mot que ces deux livres proposent. L'espoir...

     

    bassima, art terreBassima - Sculptures : Alain Burban – Photographies : Paskal Martin – Textes : Agnès Pansart - Ateliers Art Terre

     

    "Bassima Polipro, elle a 8 ans. Et dans sa langue, son prénom veut dire "sourire". Mais ce qu'elle vit là, ça ne fait pas sourire du tout... Dans son pays, c'est la guerre !"

     

    Bassima est un oiseau. Elle et sa famille doivent fuir leur pays. La traversée vers un nouveau pays est longue. Mais le voyage contient la promesse d'une vie paisible et donne du courage. Cependant, au pays de l'arbre en or, la famille Polipro n'est pas la bienvenue. Le roi n'est pas prêt à partager les richesses.

     

    " Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde !". D'autres familles arrivent d'ailleurs, désemparées, ne sachant où aller... Pourquoi ne pas monter dans le vaisseau lanterne de Monsieur Lampion ? Ils embarquent, atterrissent sur un arbre nu où tout est à inventer... Les Oukoumi, les Kilitou, les Tricoti, les Polipro, ensemble, solidaires, construisent une maison qu'ils appellent Yallah. Yallah, en avant !

     

    Conçue et fabriquée dans la grande tradition* des Ateliers Art Terre, Bassima est une histoire gorgée d'humanité. La métaphore des oiseaux évoque les questions de migration et d'hospitalité avec simplicité et poésie. La guerre, le repli sur soi, la peur de l'autre... Mais aussi, surtout, par-dessus tout, la solidarité, le partage, la fraternité.

     

    *Tous les décors et personnages ont été créés par Alain Burban à partir de matériaux de récupération. Les vidéos du making off donnent toute la mesure de l'ingéniosité et du savoir-faire du sculpteur/auteur et plairont beaucoup aux enfants ! Ils sont ensuite photographiés par son complice Paskal Martin. Chaque image est finalement composée et sténographiée autour du texte d'Agnès Pansart.

     

    cheyne, maxime fleury; migrants

     Traverser l'autoroute - Maxime Fluery - Cheyne éditeur

     

    "Je le vois, je le vois pas, je le vois, je le vois pas... De l'autre côté, mon père a l'air fatigué. Je le vois, je le vois pas, je le vois, je le vois pas... C'est pas comme si je pouvais vraiment distinguer son visage, mais je sais pas... peut-être l'allure générale, ses épaules qui paraissent plus basses."

     

    Un enfant dans un campement. Une autoroute. Et de l'autre côté, son père. Comment l'enfant pourrait-il le rejoindre ? Comment traverser l'autoroute ? Le flot des voitures ne s'interrompt jamais. Il faut se contenter de regards, de gestes interrompus par le trafic. Des tentatives échouent... Et puis un jour, la neige...

     

    "Traverser l’autoroute, nous dit Cheyne Editeur, résonne particulièrement avec la situation des exclus, des déracinés et des migrants d’aujourd’hui comme d’hier. Mais cette courte fable n’est pas une énième complainte sur l’exil ou le déracinement. Au contraire, elle fait entendre une voix dont l’énergie et la volonté triomphent des frontières."
     
     

    Pendant l'été 2017, à l'occasion du Festival Lectures sous l'arbre, la fable de Maxime Fleury a été lue par Denis Lavant. Ponctuée par les interventions d'Edwy Plenel, cette lecture a succédé à celle de Matin Brun, révélant ainsi une complicité entre les deux livres. Le désir d'être des livres citoyens.  

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS
  • Citrouille de printemps ! N'oubliez pas de venir le chercher à la librairie...

    alsj, sorcières, citrouille, prix sorcières

     

    Petit rappel : le Citrouille de printemps - c'est le numéro 79 -  est à votre disposition libre et gratuite à la librairie. Il se distingue par une couverture ornithologique sur fond de pleine lune que nous devons à Isabelle Simler. Comme le mentionne cette "1ère," vous trouverez à l'intérieur la liste exhaustive des Prix Sorcières 2018, lauréats et nominés, chacun faisant l'objet d'un résumé précis. Une véritable source d'inspiration, à l'instar de la rubrique Vitrine, que les libraires de l'ALSJ alimentent de leurs coups de coeur, dans l'intérêt et le respect de l'enfant.

     

    Si vous ne passez par la rue Vasselot, si vous vous trouvez trop loin d'une librairie Sorcières, vous pouvez télécharger le numéro tout entier en cliquant ici !

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Sorcières
  • Mercredi 28 mars, aux Champs-Libres -Conférence L'illustration jeunesse et la vitalité des arts visuels

    Lire la suite

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, EVENEMENTS, Illustration
  • Tsiganes, Le paradis des yeux - L'aventure des Kesaj Tchavé, par Johann Le Berre - Coédité par Goater et L'Oeuf

    kesaj tchavé, tsiganes, johann le berre, goater, l'oeufA Paris, l'exposition Mondes Tsiganes a ouvert ses portes il y a quelques jours au Musée de l'Histoire de l'Immigration. Autour de l'événement, des rencontres, des concerts, notamment celui de Kesaj Tchavé en juin prochain. L'occasion est belle pour vous parler de Kesaj Tchavé et de la pépite éditoriale dont la troupe est le personnage,  Tsiganes, Le paradis des yeux. Un livre-CD, BD et documentaire, écrit par Johann Le Berre, co-édité par les éditions Goater et L'Oeuf, en partenariat avec l'association Yepce. L'histoire d'enfants roms de Slovaquie, auxquels la musique, le chant, la danse et la scène donnent une chance, sous l'impulsion d'Yvan et Héléna Akimov.

     

    Tels des conquérants joyeux et tapageurs, ils habitent la scène d'une folle présence.  La musique les enveloppe, à moins que ce ne soient eux qui l'embrassent et l'étreignent. Corps libres, passionnés, occupant l'espace avec énergie, visages éclairés, rieurs, voix affirmées et puissantes, les enfants roms des Kesaj Tchavé laissent à tous ceux qui les croisent un sentiment volcanique !

     

    C'est sans aucun doute ce que Johann Le Berre a ressenti lorsqu'en 2004, il a rencontré la troupe en Slovaquie, près de Kezmarok, dans les Hauts-Tatras. Créée par Yvan et Helena Akimov en 2000, Kezaj Tchavé rassemble des enfants et des ados des colonies tsiganes installées dans les bidonvilles, en périphérie de la ville. Yvan, ancien réfugié politique tchèque, fait le taxi entre les bidonvilles et le lycée tsigane, où les ados préparent le bac. Presque chaque jour, il emmène les plus petits rejoindre les plus grands.

     

    Balalaïka à la main, Yvan mène les répétitions avec une fougue devenue légendaire et un optimisme redoutable. Rires, coups de gueule, chagrins, angoisses, discussions, amitié, la vie des Kezaj Tchavé est intense, fraternelle, faite de morceaux de vie quotidienne, souvent difficile, ardue... Faite aussi de valises !. Car Yvan et Héléna ont réussi un tour de force. Régulièrement, les Kezaj Tchavé partent en tournée. La troupe a joué avec les Ogres de Barback, elle s'est produite à l'Olympia et continue de présenter son spectacle en France et en Europe.


     

    Johann Le Berre reviendra souvent à Kezmarok. Consignant les récits d'Yvan, les hauts et les bas, les combats et les petites victoires - nécessaires impulsions -, les scènes ordinaires et celles d'anthologie. Accompagnant la troupe lors de ses tournées. Pour raconter cette histoire, la forme de la bande dessinée lui semble finalement la plus adéquate. Son association, Yepce, porte le projet. Les éditeurs rennais Goater et L'Oeuf y reconnaissent les valeurs qui les touchent. Tsiganes, Le paradis des yeux parait en 2017.

     

     

    Tsiganes, Le paradis des yeux est d'une humanité colossale. Chez les Kezaj Tchavé, il ne s'agit pas seulement de danser, chanter, jouer de la musique et partir en tournée. Il s'agit de grandir, d'avoir confiance, de se confronter à sa dignité et de lui faire une place, de devenir quelqu'un, sans se détourner de sa culture et de son identité, mais en l'offrant tel un cadeau qui dirait, "je suis là, j'existe et vive la vie !".

     

    A découvrir à la librairie et pendant Rue des Livres, sur les stands des éditions Goater et de l'Oeuf.

     

    * Késaj est le nom d´une fée tsigane qui dit que pour recevoir de l´amour, il faut d´abord savoir en donner.

    ** Tchavé signifie en langue romani : enfants.

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : BD, CD, ENGAGEMENTS, LIVRES
  • Du lundi 19 mars au samedi 31 mars 2018 - Les P'tits Bouquineurs fête l'illustration jeunesse à Rennes !

    affiche-ptits-bouquineurs-2018.jpgOh ce mois de mars 2018, aussi joli qu'un mois de mai ! Non seulement, nous déploierons dans une semaine, notre stand au parc des Gayeulles à l'occasion de Rue des Livres, mais cette année, nous retrouvons aussi la biennale Les P'tits Bouquineurs. Une manifestation consacrée à l'illustration jeunesse.

     

    Officiellement, les festivités commencent lundi 19 mars. Mais depuis quelques jours, le coeur des Biblis de Rennes bat au rythme de l'illustration jeunesse tandis des installations invitent déjà à explorer les univers graphiques et artistiques d'illustrateurs jeunesse talentueux et lumineux.

     

    A Thabor-Lucien Rose, Anneclaire Macé et Anne des Prairies ont scénographié un parcours dédié au monde d'Isabelle Simmler. Au Landry, elles ont composé autour des originaux d'Adrien Albert."Notre" marchande de jouets, Sarah Williams, également plasticienne-scénographe, a réalisé un décor en volume, empreint de poésie pour accueillir les dessins de Mélanie Rutten  (c'est à Bourg L'Evesque). Nous retrouvons aussi son travail aux Champs-Manceaux, où Max Ducos montre son musée littéraire. Ailleurs, les expositions sont mises en scène par les illustrateurs eux-mêmes ou par L'Imagier Vagabond.

     

    A partir de la semaine prochaine, 11 illustrateurs jeunesse seront présents dans 10 Biblis de Rennes  :

    • Adrien Albert à Landry
    • Anouck Boisrobert & Louis Rigaud à Maurepas
    • Benjamin Chaud à Cleunay
    • Marie Dorléans à Triangle
    • Max Ducos à Champs-Manceaux
    • Laetitia Le Saux à Longs-Champs
    • Olivier Philipponneau à Clôteaux-Bréquigny
    • Christine Roussey à Villejean
    • Mélanie Rutten à Bourg L’Évesque
    • Isabelle Simler à Thabor-Lucien Rose

     

    32 écoles participent à l'événement dans le cadre des projets Dire Lire Écrire. Ateliers (réservation conseillée), rencontres, dédicaces, expositions tout public se prolongent pendant les semaines à venir, avec un temps fort à l'occasion du festival Rue des Livres, samedi 24 et dimanche 25 mars.

     

    Quant à nous, nous sommes fiers et heureux d'être partenaires des Ptits Bouquineurs et nous nous réjouissons de vous retrouver à chaque rencontre-dédicace autour de notre librairie nomade.

     

     • LE PROGRAMME ET L'AGENDA DES P'TITS BOUQUINEURS 2018 • 
     
    0 commentaire Lien permanent Catégories : Ateliers, Dédicaces, ENGAGEMENTS, Expos, Illustration, Rencontres
  • Rennes, Parc des Gayeulles - Samedi 24 et dimanche 25 mars, le 11ème Festival Rue des Livres

    rue des livres, rennes, littérature, festival

     

     ... et clic, le programme ! 

     

    Sur notre stand, nous aurons le grand plaisir, l'infini plaisir d'accueillir des auteurs et illustrateurs jeunesse. Ils disparaîtront parfois pour animer un atelier, une rencontre puis reviendront parler de leurs livres et les dédicacer :

     

    RUE DES LIVRES AUTEURS (Large).jpg

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Rue des Livres
  • Journée Internationale des Droits de la Femme - En mars, l'exposition Nos héroïnes et une rencontre-dédicace avec Marylin Degrenne, co-auteure de L'ABC...Z des héroïnes

    abcz-heroines.jpgDu 6 au 26 mars, nous marquerons notre engagement pour les droits des femmes et l'égalité en accueillant l'exposition Nos Héroïnes, initiée par la Balade par les Livres et Marylin Degrenne.
     
     
    Nos Héroïnes : 13 portraits de femmes écrits et illustrés par des jeunes et des femmes du portrait de Cleunay, selon le principe du livre L'ABC...Z des Héroïnes, écrit par Marylin Degrenne, illustré par Florette Benoït (publié en 2016).
     
     
    Une lettre = un métier = un portrait de femme, d'ici et d'ailleurs, d'hier et d'aujourd'hui. A l'instar de l'abécédaire, l'exposition met en lumière des femmes qui ont pris en main leur destin, entrepris des projets audacieux, fait des choix libres, insolites, étonnants, guidées par la passion et le désir d'être elles-mêmes, émancipées, indépendantes.
     
     
    Mélyssa a choisi de raconter l'histoire de Jade, personnage de l'auteure anglaise Jacqueline Wilson. Tanish nous fait découvrir Kalpana Chawla, astronaute indien. Mercredi 7 mars, de 15h à 17h, les deux adolescents seront présents aux côté de Marylin Degrenne et Florette Benoît afin de présenter l'exposition. Ce moment de rencontre et d'échange sera suivi d'une séance de dédicaces avec les auteures de l'ouvrage. Cet événement fait partie de l'agenda Rennes s'engage pour les droits des femmes.
     

    3_Simone_Veil_Nos_H__ro__nes.jpg

     

    28238564_1666157276755644_8920662872590888073_o.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ___________________________________________________________________

     

     

     

     

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Dédicaces, ENGAGEMENTS, Rencontres, Y'A D'LA VIE !
  • Rennes, Journée internationale des droits des femmes - Soror, foule chantante, et de nombreux rendez-vous en mars

    img-soror-3.jpg

    SOROR, FOULE CHANTANTE

     

    "Chanter pour se sentir libres, pour être ensemble au delà de ce qui parfois nous sépare. Chanter pour prendre la parole, LÀ, sur la place. Chanter des mots d’ici et d’ailleurs qui disent les luttes, le travail, l’amour qui disent les femmes, la vie"

     

    Et si vous alliez chanter en famille pour toutes les femmes du monde, le samedi 3 mars, à 14h, place de la Mairie et le jeudi 8 mars, à 20 h aux Ateliers du Vent ?

    + d'infos 

     

     

     

    ___________________________________________________

    rennes, journée de la femme

     

    ENGAGEMENTS COLLECTIFS ET ÉMANCIPATION DES FEMMES

     

    Comme chaque année, Rennes et le monde associatif et culturel s'engagent pour les droits des femmes et propose des conférences, expositions, spectacles, rencontres, lectures et débats jusqu'au 25 mars.

     

    Consultez le programme.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS
  • A vif, le texte puissant et engagé de Kery James, chez Actes Sud

    a-vif.jpgIl y a un mois, au TNB, le rappeur-auteur-danseur Kery James présentait la pièce de théâtre A vif, dont il est à la fois l'auteur et un des deux interprètes. Ceux qui ont vu la pièce ont emporté avec eux la puissance politique du texte, ceux qui ne l'ont pas vue peuvent se le procurer chez Actes Sud. Se le procurer, le lire, le relire, le diffuser dans les classes de lycée, l'interroger, le démêler et, en tant que citoyen, en peser chaque mot, chaque idée...

     

    "L'état est-il seul responsable de la situation actuelle des banlieues ?" Finale du Concours d'éloquence. Une question. Deux élèves du barreau de Paris s'affrontent : Soulaymann Traoré et Yann Jareaudière. Deux personnalités, deux origines sociales, deux parcours, deux histoires françaises, pétries de préjugés, de fantasmes, de certitudes mais aussi d'intelligence, d'une volonté farouche de ne pas se contenter du strict minimum, mais au contraire de faire évoluer leur regard.

     

    JOUTE

    Futurs avocats, ils débattent et argumentent. La joute, parfois sans concession, a vocation à montrer les nuances, à éprouver les idées toutes faites, à en déjouer les pièges. Lorsque Yann évoque l'incapacité du citoyen à influer sur le cours des choses, Soulaymann rétorque : "Je ne suis pas spectateur de ma vie car j'en suis le sujet". Au fil de la confrontation, des nuances apparaissent, rappelant la complexité des choses et la nécessité de la conscience individuelle qui déclenche l'action collective.

     

    RESPONSABILITÉ

    Kery James questionne bien au-delà du sujet des banlieues, il ouvre le débat autour de la responsabilité de l’État et celle des citoyens. Soulaymann, son personnage, n'est pas forcément celui qui a raison. Il apporte, au même titre que Yann, du grain à moudre. À vif incarne la politique au sens large du vivre ensemble où les problématiques et les conflits peuvent se dénouer à la faveur des mots et de la connaissance. Un texte engagé et puissant, à l'instar du rap de "Racailles" ou "Lettre à la république" :

    "Je veux faire de À vif une pièce dont on ne ressort pas indemne, une pièce qui marque, bouleverse parfois et peut-être même change les choses. Peut-être même une seule. Une pièce importante, sociale, nécessairement politique mais pas politicienne. En d’autres termes, une pièce qui participe à la vie de la cité. Ce sont là les objectifs que je me suis fixés tout au long de ma carrière musicale et je ne saurais faire autrement dans le théâtre, la peinture ou le cinéma."

     

    kery james, à vif, actes sud, banlieues

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, LIVRES, Théâtre
  • Prix Sorcières 2018... Les lauréats !

    prix sorcières, alsj, abf

     

    Une belle affiche signée Isabelle Simler, des plumes et des oiseaux tenant en leur bec des livres jeunesse ! Ce sont les Prix Sorcières 2018. Hier, à 15 heures, juste avant le goûter, le jury de professionnels a dévoilé la liste des lauréats. Bravo aux auteurs de ces six ouvrages, carrément chouettes !

     

    ***

    Catégorie CARRÉMENT BEAU MINI

    Profession crocodile - Giovanna Zoboli et Mariachiara di Giorgio

    Éditions Les Fourmis Rouges

    profession-crocodile.jpeg

    ***

    Catégorie CARRÉMENT BEAU MAXI

    Le jardin du dedans-dehors - Chiara Mezzalama et Régis Lejonc

    Les Éditions des Éléphants

    Le-Jardin-du-dedans-dehors0.png

    ***

    Catégorie CARRÉMENT PASSIONNANT MINI

    Pax et le petit soldat - Sarah Pennypacker et Jon Klassen

    Éditions Gallimard Jeunesse

    product_9782070666317_244x0.jpg


    ***

    Catégorie CARRÉMENT PASSIONNANT MAXI

    Sirius - Stéphane Servant

    Éditions du Rouergue Jeunesse

    9782812614330.jpg


    ***

    Catégorie CARRÉMENT SORCIÈRES FICTION

    Cœur de bois - Henri Meunier et Régis Lejonc

    Editions Notari

    115503153.jpg

    ***

    Catégorie CARRÉMENT SORCIÈRES NON FICTION

    Colorama, Imagier des nuances de couleurs - Cruschiform

    Editions Gallimard Jeunesse

    A66653.jpg

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Sorcières