Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Courte Echelle, Rennes - Librairie Jeunesse, Jouets, Loisirs Créatifs - Page 2

  • Hommage : génial Tomi Ungerer, immense Tomi Ungerer...

    tomi-ungerer-picture-alliance-rolf haid.jpg

    TOMI UNGERER © picture alliance / Rolf Haid/MaxPPP

     

    Il est mort chez sa fille, dans le comté de Cork, en Irlande. "La meilleure place où vivre", disait-il. Tomi Ungerer avait 87 ans. On le croyait éternel tant les photos de sa dernière visite à Paris fin 2018, à l'occasion d'une exposition à la galerie Martel, témoignaient d'une vitalité stupéfiante.Sous son chapeau, lunettes noires, visage émacié, mèche blanche sur le front, il avait l'air d'un chanteur de rock.

     

    Nous avons le coeur serré, nous, libraires, toujours enfants, éternels amoureux de Jean de La Lune, des Trois Brigands, d'Otto, du Géant, de Zloty... Ces albums qui ne déserteront jamais nos rayons, invités d'honneur, ad vitam aeternam.

     

    Ah Tomi Ungerer ! L'intelligence turbulente de Tomi Ungerer, l'inventivité infinie de Tomi Ungerer, l'humour piquant de Tomi Ungerer, l'indocilité réjouissante de Tomi Ungerer, la voix épaisse et chaude de Tomi Ungerer ! On se délectait de l'entendre répondre de façon tonitruante à ses interviewers, qui redoutaient sans doute de ne pas être à la hauteur. Il fallait en effet s'attendre à des entourloupes, des revers de main, des acrobaties,il était là où on ne l'attendait pas. Et c'était brillant, et c'était hilarant.

     

    Nous avons feuilleté des pages d'entretien - il était bavard -, nous nous sommes replongés dans sa biographie, passionnante, et nous avons eu envie de glaner ses mots, si personnels, faisant oeuvre d'autoportrait. Lui laisser le dernier mot sera notre façon de lui dire merci...

     

    "Je suis un tritureur et un manipulateur" (L'Humanité, déc. 2018)

     

    "Je ne vais pas te manger, tu es trop intelligent er les intelligents sont trop coriaces" (A Liam qui venait de l'interviewer pour le webzine Trois couleurs, en mai 2018)

     

    "Mais je ne peux pas me satisfaire d’un style. Je suis un restlos, comme on dit en allemand, un impatient, un touche-à-tout. " (Libération, déc.2018)

     

    "J’ai horreur de toutes les fêtes, Noël aussi. La seule que je respecte, c’est la Toussaint, j’allume une bougie, j’invite tous mes animaux et je reste seul." (Libération, déc.2018)

     

    " Aujourd'hui est une aspirine à mon insécurité et un remède à mon complexe d'infériorité. Je me suis impliqué dans des causes diverses, la plupart de mon travail est engagé et j'espère que je le mérite.' (A l'occasion de la remise de la Légion d'Honneur, au palais de l'Elysée, en octobre 2018)

     

    "Mon père est mort mais il m'a laissé tous ses talents. On l'a toujours mis sur un piédestal. A 16 ans, il écrivait déjà pour la presse alsacienne des pièces de théâtre en alexandrins et ce, en allemand et en anglais. C'était un historien, un peintre. Son oeuvre est énorme. C'était un géant. S'il avait vécu, il m'aurait écrasé." (La Libre Belgique, avril 2002)

     

    "La colère et la révolte sont mes deux carburants" (Le Monde)

     

    "Si mes livres pour enfants ont survécu, c'est parce qu'ils sont subversifs. Parce que je montre aux gamins comment se moquer des adultes. Ce ne sont pas des imbéciles, ils savent très bien d'où viennent les bébés mais ignorent d'où viennent les adultes. Je me suis toujours adressé à eux d'égal à égal, sans rien leur ­cacher, quitte à parfois les brusquer." (Télérama, mai 2008)

     

     

    MTU_tomi_enfant.jpg

    Tomi Ungerer, enfant

    (Musées de Strasbourg)

    0 commentaire Lien permanent
  • Journal Albert : le numéro 50 illustré par l'artiste rennaise Hélène Vesvard

    une-albert-helene-vesvard.jpg

    Joie un p'tit peu chauvine ! Le numéro 50 d'Albert, journal jeunesse qui décortique l'actualité, est entre les mains, les pinceaux et la gouache d'Hélène Vesvard, artiste rennaise et amie de la Courte Échelle !

     

    Un des signes particuliers d'Albert, ce sont en effet ses Unes illustrées. Chaque édition est confiée au talent d'une illustratrice, d'un illustrateur, qui contribue ainsi de manière originale et singulière au traitement de l'information.

     

    L'exercice - de style - requiert rigueur, vitesse, imagination. Les thèmes sont transmis en début de semaine pour être cernés et dessinés en quelques jours, il faut aller vite, mais ne pas se précipiter. La Une traduit les contenus éditoriaux, elle sera à la fois stylisée et exhaustive. Pas question de tricoter un patchwork. On recherche une grande image où tous les éléments sont liés et harmonisés. Les couleurs autant que les motifs jouent un rôle essentiel. La rédaction d'Albert choisit ensuite les "morceaux" qui illustreront les articles en pages intérieures. Chaque Une fait  enfin l'objet d'une vidéo explicative et pédagogique.

     

    La Une dessinée par Hélène Vesvard raconte le mal-logement, le référendum, le microbiote, New-York, le monde tel qu'il est... Bravo Hélène ! Vive Albert !

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, Presse
  • Nouvel An Chinois - Xīnnián hǎo !

    nouvel-an-chinois-2019 (Large).jpg

     

    Xīnnián hǎo ! Bonne année ! Conformément au calendrier lunaire, l'année 4717 commence aujourd'hui. Elle est placée sous le signe du cochon de terre (à distinguer du cochon de métal, du cochon d'eau ou du cochon de feu). On le dit sincère, honnête, travailleur et obstiné.

     

    En Chine, c'est le début d'une période de vacances. Les enfants ne vont plus à l'école et les adultes prennent des congés pour fêter la nouvelle année en famille. La tradition veut que l'on s'achète de nouveaux vêtements et que l'on se fasse couper les cheveux, pour aborder un nouveau départ. Les fenêtres et les portes sont décorées de papiers découpés, affichant des symboles et des poèmes souhaitant la bonne fortune et une longue vie. On croisera souvent le caractère "Fu", signifiant "Le bonheur arrive". Cérémonies traditionnelles, défilés, vont ponctuer cette période particulière et festive. A Rennes, jusqu'au 10 février, l'Institut Confucius organise de nombreux événements ouverts à tous.

     •••

    Le cochon, héros de l'an chinois, s'est installé dans notre vitrine du levant. Il y côtoie une sélection d'albums peuplés de dragons :

     

    Ciels rouges sur la route de la soie, Isabelle Simler, éd. Courte et Longues - Le voyage d'une jeune savante, spécialiste des papillons, à travers des paysages fabuleux, à la rencontre d'animaux incroyables, d'hommes et de femmes inoubliables.

     

    La légende de Mulan, d'après un conte traditionnel, ill. Donatien Mary, éd. Flammarion-Père Castor - Envers et contre tous, dissimulée dans des habits d'homme, Mulan quitte sa famille pour défendre son pays.

     

    Gâteau de lune, Jiang Hong Chen, éd. L'école des loisirs - La légende qui inspira les gâteaux de lune que l'on partage en Chine depuis des millénaires.

     

    Le princesse aux doigts d'or, Christian Jolibois, ill. Zhihong He, éd. Milan - La fille de l’empereur de Chine a reçu le don de peindre les oiseaux. Ses dessins sont si parfaits qu’ils prennent vie et s'installent  au sommet de la montagne où se terre le fantôme d’un terrible dragon...

     

    Nian le terrible, La Légende du Nouvel an chinois, Guillaume Olive, ill. Zhihong He, éd. Seuil Jeunesse - Un vieil homme décide de combattre Nian, un monstre terrifiant qui anéantit sur son passage. Il emploiera des moyens inattendus...

     

    Nian Shou, le monstre du Nouvel An chinois, Véronique Massenot Sébastien Chebret , éd. de L'Élan Vert - Et revoici Nian, faisant fuir les villageois... Seulement cette année, Mme Fang est trop vieille pour aller se cacher…

     

    Le dragon du Jour de l'An, Marie-Hélène Lafond, Suzy Vergez, éd. Circonflexe - Une autre interprétation de la légende fascinante du fantôme du dragon des mers et de la courageuse veuve qui entreprit de le combattre.
     

    Miss Ming, Valérie Dumas et Jean-Pierre Blanpain,  éd. Hong Fei Cultures - Miss Ming a beaucoup voyagé, dans sa tête. Toutes les histoires qu'elle racontait à Lila rayonnaient des couleurs précieuses de la Chine. Comme le curieux de cadeau qu'elle offrit à Lila le jour de ses 7 ans, une promesse de voyage. Où est-il d'ailleurs ce cadeau ? Dans le secret de l'armoire rouge de Miss Ming ?

     

    0 commentaire Lien permanent
  • Travelling 2019 - Du 5 au 12 février, retrouvez La Courte Échelle au coeur du festival !

    Travelling a 30 ans ! Déjà 30 ans... Seulement 30 ans... Le festival témoigne autant de longévité que de vitalité et semble avoir toute la vie devant lui. Cette année, l'association Clair Oscur fait le focus sur les villes-mondes, Oslo, Rome, Berlin, Le Caire..., cités-personnages, cités-décors, inter-agissant avec l'être humain et modelant jusqu'à son destin. La programmation d'Urba[ciné] est un voyage au coeur des grands films qui ont placé la ville au coeur de leur histoire.

    travelling, cinéma

    Au fil des années, le festival Travelling a étoffé sa proposition et se conjugue désormais au pluriel. Travelling fait cohabiter diverses "sections" où chaque passionné de cinéma trouvera matière à régaler sa curiosité et son imaginaire. Les sections Live etc et Ciné-concerts propose, par exemple, des séances où images et musique live se rencontrent et s'étreignent avec force.

     

    Travelling Junior se place sous le parrainage de Pierre-Luc Granjon, illustrateur, scénariste et réalisateur de cinéma d'animation. Dimanche 10 févier, au Cinéville Colombier, il présentera quelques courts-métrages, dont Le Chien, petit chef-d’œuvre réalisé à l'aide d'une L'Epinette, écran à épingles permettant d'obtenir des images sensibles et nuancées.

     

    La Compétition Junior déroule 2 sélections, pour les petits et pour les grands. Une mention spéciale pour la grille Si on chantait ?. Elle permettra aux enfants de découvrir des oeuvres majeures de la comédie musicale, comme "Chantons sous la pluie", "L'étrange Noël de Mr Jack", "Un monstre à Paris" ou encore "Peau d'Âne" que nous regarderons avec une attention particulière...

     

    Notre librairie nomade fera escale à L’Étage pendant toute la durée du festival. Venez nous rendre visite !

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Cinéma, Librairie nomade, Y'A D'LA VIE !
  • Mercredi 6 février - Rencontre et dédicace Odile Anot pour Montessori au coeur de la vie de famille

    9782100782956-001-X.jpegMercredi 6 février, à 18 heures 30, nous accueillerons Odile Anot pour une rencontre-dédicace autour de son ouvrage "Montessori au coeur de la vie de la famille" (éd. Dunod, 2018).
     

    Rédactrice en chef du magazine "L'enfant et la vie" pendant 15 ans et fondatrice des Ateliers Parent-Chercheur, Odile Anot témoigne de la possibilité d'appliquer les principes de Maria Montessori chez soi. Son dernier ouvrage est porté par une volonté de transmettre la proposition montessorienne et de partager des ressources concrètes : 

    "C’est un outil à utiliser d’emblée, avec trois parties qui se lisent en fonction des besoins.


    Centrée sur l’enfant, la première partie développe les vingt-quatre années dédiées à la formation de l’homme - il faut tout ce temps pour que l’homme soit vraiment mature -, en s’appuyant sur l’éclairage de Maria Montessori et sur nos observations auprès des enfants.


    La deuxième partie propose des axes de cheminement pour les parents-chercheurs . Ce terme, parent-chercheur, m’est apparu comme une évidence car il correspond à l’attente de l’explorateur-né qu’est l’enfant. On ne peut être un éducateur sans être un chercheur !


    La troisième partie, enfin, est une plongée dans la vie et les écrits de Maria Montessori, ses découvertes anthropologiques sur l’homme en croissance. Cette scientifique est aussi une grande humaniste qui croit en l’homme et qui a une foi profonde en Dieu, trois piliers que j’ai eu à cœur d’évoquer." (source www.apprentis-auteuil.org)

     

    Nous sommes heureux de vous proposer ce rendez-vous avec Odile Anot. Son parcours, son expérience, sa connaissance de l'oeuvre de Maria Montessori et son regard sont uniques. C'est aussi l'occasion pour nous de mettre en lumière le rayon "Parentalité et éducation" auquel nous tenons beaucoup !

     

    * Couverture illustrée par Lilyan

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Dédicaces, LIVRES
  • Prix Sorcières 2019 - Les livres nominés

    Décernés conjointement par l’Association des Librairies Spécialisées Jeunesse et par l’Association des Bibliothécaires de France, les Prix Sorcières récompensent des ouvrages pour la jeunesse jugés remarquables. Et voici la liste des livres nominés dans les 6 catégories redéfinies en 2018 :
     
    categorie 1 (1).jpgcategorie 2 (1).jpg
    categorie 3 (1).jpg
     

     

    categorie 4.jpg

     

    categorie 5.jpg

    catégorie 6.jpg

    0 commentaire Lien permanent Catégories : LIVRES, Sorcières
  • DONg ! Nouvelle revue de reportages pour les 10-15 ans

    Bienvenue à DONg ! La nouvelle revue pour les 10-15 ans a tenu promesse : elle est arrivée le 9 janvier. "Avec ses histoires vraies, folles, touchantes, révoltantes, énervantes, motivantes, marrantes, tristes...humaines".

     

    revue, presse, 10-15 ans, dong

     

    DONg ! est une revue trimestrielle.  Elle résonne avec son temps et fait le pari audacieux de l'information imprimée. S'adressant à un public hyperconnecté, les collégiens, elle privilégie le reportage et le récit de vie, choisissant ainsi d'établir un lien sensible et concret avec l'écrit et le papier.

     

    Ancrage dans la réalité, donc. Rencontres, portraits, témoignages racontent la vie, la société, le monde d'aujourd'hui. Dans ce premier numéro, Raphaëlle Botte est allée dans un collège où se retrouvent des élèves du monde entier, jeunes allophones qui découvrent la culture et la langue française. Dans le reportage suivant, la journaliste rencontre Raphaël Lopez, un passionné d'urbex, qui photographie des lieux délaissés où poésie et ruines cohabitent désormais. DONg ! a également ouvert ses pages à un hacker, à un avocat, convaincu que l'art oratoire est une force, à Anouk qui commente sans complaisance une lettre de sa mère...

     

    L'équipe de DONg! ouvre large sur le monde mais ne s'éloigne pas trop du bord pour garder le contact avec les ados et leur univers. Tout tient dans une ligne éditoriale exigeante mais accessible, ni condescendante, ni tapageuse, soignant le fond, ne négligeant pas la forme.

     

    Côté fabrication, le format est pertinent : c'est celui d'un petit cahier à mi-chemin entre le livre et le magazine. Les textes, les illustrations et les photos respirent. A plus d'un titre, DONg ! se révèle être une proposition bienvenue, originale et recommandée. Pour son lancement, nous l'avons installée à portée de main, sur le comptoir. Ne cherchez pas plus loin.

     

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent
  • Hommage - John Burningham, homme libre

    4124.jpgJohn Burningham est mort jeudi 4 janvier, à l'âge de 82 ans. Avec Helen Oxenbury (sa compagne depuis 1964), Maurice Sendak , Roald Dahl, Tomi Ungerer, Elzbieta ou encore Leo Lionni, il incarne une génération qui a contribué à hisser la littérature jeunesse au niveau de l'intelligence de l'enfant, lui vouant un respect total et un amour inconditionnel. 

     

    Un homme libre, ce John Burningham que ses amis appelaient Brum. A 13 ans, ses parents l'inscrivent à Summerhill, la célèbre école alternative. Plus tard,il choisit l'objection de conscience plutôt que le service militaire. Cette décision le fait voyager, de la Calabre à Israël. De retour à Londres, il étudie les arts à la Central School of Art and Design de Londres. John Burningham illustre des affiches pour les transports londoniens, des couvertures de magazines et participe à la réalisation de films d'animation.

     

    Mais dès qu'il tente l'expérience du livre pour enfants, il semble que rien ne lui convient mieux. En 1963, son premier album, Borka : Les aventures d'une oie sans plumes ( titre original, Borka - The Adventures of a Goose With No Feathers), reçoit la médaille Kate Greenaway. Borka est rejetée parce qu'elle est différente, mais trouve au Kew Garden le bonheur dans l'amitié avec des oiseaux un peu bizarres...

     

    A l'instar de Borka, dans la soixantaine d'albums qui ont suivi, John Burningham mêle malice et candeur, philosophie et choses de la vie, humour et poésie, suivant un usage du récit où mots et dessins s'entrelacent subtilement. Des dessins au trait fin et délicat, empreints de spontanéité et de mouvement, habillés d'aquarelle et de pastel. 

     

    En 2009, les éditions Jonathan Cape publient "John Burningham" par John Burningham, une autobiographie préfacée par Maurice Sendak. La 4ème de couverture est confiée à Raymond Briggs qui écrit :

     

    " Enfin un inventaire du travail de John Burningham, l'un des plus grands illustrateurs de ce siècle. Le travail de John est original et ne ressemble à rien qui a été fait jusqu'à aujourd’hui. C'est unique. Écrit par le maître lui-même, ce livre montre comment cela a été possible. Ceci dit, Burningham est un flamboyant enquiquineur. Il devrait prendre sa retraite maintenant. Et surtout il est très vieux. Mais sans aucun doute, il va continuer encore et encore, créant toujours des choses brillantes"...

     

    C'est ce qu'a fait John Burningham, homme libre et rare, jusqu'à ce 4 janvier, laissant en héritage une collection d'intemporels essentiels à la littérature jeunesse.

     

    • BIBLIO SÉLECTIVE* •

     

    9782877676939.jpgQUE PRÉFÉRERAIS-TU ?

    Que préférerais-tu ? Qu'un éléphant boive l'eau de ton bain, qu'un hippopotame dorme dans ton lit ou qu'un cochon enfile tes vêtements ? Aider une sorcière à remuer sa potion ou le père Noël à faire sa distribution ? Un album en forme de questions surprenantes, plein de drôlerie, d'émotion, de poésie et d'imagination, à partager entre amis ou à méditer dans ton lit.

     

     

     

     

     

    9782877678186.jpgLE ZOO DERRIÈRE LA PORTE

    Dans le mur de la chambre de Sylvie, il y a une porte secrète qui cache un escalier qui mène à… un zoo !
    Chaque soir, sans bruit, Sylvie rend visite à ses amis peu communs.
    Et chaque matin, mine de rien, Sylvie reprend sa vie de petite fille. Jusqu’au jour où…

     

     

    002047442.jpgTIR A LA CORDE

    Quand ils n’ont rien de mieux à faire, Éléphant et Hippopotame trompent leur ennui en harcelant Lièvre, qui en a vraiment marre de ces deux colosses aussi méchants que bornés.
    Hé, quand on n’est ni gros ni costaud, seul au milieu de la forêt sans personne pour vous protéger, mieux vaut en avoir dans le ciboulot !

     

     

    001166616.jpgLE PANIER DE STÉPHANE

    Quand la maman de Stéphane envoie son fils faire quelques courses chez l'épicier du coin, elle est loin d'imaginer tout ce que Stéphane devra affronter en chemin.Sinon, elle le féliciterait au lieu de le gronder !

     

     

     

     

     

     

    Granpa.jpgGRANPA

    « Et comment va ma petite fille ? » C'est ainsi que débute un dialogue attendrissant entre un grand-père et sa petite fille, au travers de scénettes mêlant imaginaire, souvenirs, interrogations, comptines revisitées, quiproquos… Un jour, Granpa confond la saveur chocolat avec celle de la framboise ; un autre jour, son pas se fait moins alerte. Et lorsque Grandpa ne peut plus sortir, c'est son fauteuil vert qui devient lieu d'échange. Jusqu'au jour où celui-ci reste immensément vide…

     

    * Résumés éditeur

    © John Burningham en 2011, photographié par Linda Nylind pour The Guardian

    0 commentaire Lien permanent Catégories : LIVRES