Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LIVRES

  • Chez Didier Jeunesse - Retour de l'album-CD "Nina à la crèche"

    nina-a-la-creche.jpg

     

    Lorsqu'en se réveillant de la sieste, Nina se souvient qu'elle est à la crèche, son cœur se serre. Sa maman lui manque beaucoup. Antoine, lui, est très à l'aise. La crèche, il connait et il aime. Le petit garçon entraîne Nina dans le jardin, où il y a tant de choses à explorer. Finalement, Nina découvre que l'on s'amuse bien à la crèche, il faut juste un peu de temps et un bon copain !

     

    Publié pour la première fois en 2011, Nina à la crèche revient sous une forme restylée. Ce livre-CD est plein de tendresse et de gaité. Sans faire l'impasse sur les petites frayeurs. Raison pour laquelle il résonne chez les tout-petits qui entrent la crèche.

     

    Écrite par Michèle Eliat, l'histoire de Nina est illustrée par Marion Billet, racontée par Natalie Tual, mise en musique par Yves Prual et chantée les Matous. Et bientôt, dans nos pénates, une dédicace musicale avec l'autrice et le musicien. Guettez la date !

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums
  • 14 livres illustrés choisis par le Comité albums

    Un dernier comité avant l'été et une brassée d'albums pour lire pieds nus dans l'herbe, après un grand après-midi de jeux, de joie et cabanes !. Cette année, le comité Albums s'est réuni 6 fois. Merci à ces passionné.es de littérature jeunesse, fidèles à nos rendez-vous, toujours enthousiastes, partageant leurs impressions, rapportant les réactions des enfants avec bonheur et sincérité ! Voici les choix de juin :

     

    La-piquante-douceur-de-la-joue-de-papa.jpgLa piquante douceur de la joue de papa, Alice Brière-Haquet, Sylvie Serprir – Ed. Motus

    À partir de 8 ans

    « Un album tout en couleurs qui joue avec les images et la langue dans d’exquis oxymores. Chaque double page offre une phrase courte qui surprend et ouvre sur des images, des souvenirs ou des des possibles. Un livre à lire à deux ou à plusieurs pour pouvoir partager et pourquoi pas inventer à son tour. » Brigitte

     

     

     

     

    petit-coeur-charlotte-roederer.jpgPetit cœur, Charlotte Roederer, Clémentine de Pontavice – Éd. Nathan, 2019

    A partir de 3 ans

    « Face au grand tout où vivent les étoiles, un petit cœur bat, au chaud dans sa bulle. Il grandit tout doucement bien à l’abri. Tout en noir et blanc et parsemé de quelques cœurs rouges, un album très poétique sur la naissance. » Annick

     

    la-prodigieuse-maia.jpgLa prodigieuse Maïa, Melissa Castrillon – Ed. De La Martinière

    Dès 4 ans

    « Maïa est une toute petite fille qui habite dans une toute petite maison au fond d’un jardin. Chaque soir elle écoute les exploits de ses quatre tantes qui disposent de dons prodigieux. Mais elle, si petite, aurait elle un jour une histoire à raconter ? L’arrivée d’un monstre au fond du jardin va nous permettre de découvrir tout ce dont elle est capable. Rusée, courageuse, prodigieuse petite Maïa ! Une belle histoire qui tient les enfants en haleine et de riches illustrations foisonnantes et colorées. » Gérard et Monique

    un-garcon-extra-ordinaire.jpgUn garçon (extra) ordinaire, Tom PERCIVAL – Albums Circonflexe, 2019

    A partir de 5 ans

    « Norman a toujours été un petit garçon normal…jusqu’au jour où des ailes poussèrent dans son dos. Quelle joie de pouvoir voler ! Mais que diront ses parents, ses amis…c’est le début des ennuis ! Jusqu’au jour où… Beaucoup de tendresse dans cet album sur la différence. »  Annick

     

     

     

     

    l-enfant-et-grand-mere.jpgL’enfant et Grand-mère, Benji Davies – Ed. Milan

    Dès 4 ans

     » Noé passe ses vacances chez sa grand-mère. Elle habite une maison isolée sur une île minuscule et n’a jamais le temps de jouer. Noé s’ennuie et décide de partir se promener le long de la côte. Une tempête se lève. Heureusement qu’on peut compter sur Grand-mère dans les moments difficiles. Une nouvelle relation va débuter pour des vacances pleines d’aventures. C’est doux, tendre et magnifiquement illustré. » Gérard et Monique

    le-vol-barber-giraud.jpgLe vol, Caroline Barber, Laura Giraud – Ed. Les 400 coups

    A partir de 4 ans

    « Philémon collectionne les chaussures. Il rêve de la dernière paire à la mode et parcours la plage pour la dérober. Parviendra-t-il à ses fins ? Un scénario plein de surprises, un texte plein d’humour et une illustration très graphique donnent à cet album beaucoup de charme. » Brigitte

     

     

     

     

    le-voyage-de-blaireau.jpgLe voyage de Blaireau, Cécilia Heikkilâ – Ed. Cambourakis

    Dès 6 ans

    « Blaireau, ancien capitaine de bateau est devenu vieux et solitaire. Il vit tranquille sur une île et se contente de regarder la mer par la fenêtre. Un jour, il aperçoit une chose étrange sur la plage, une petite créature qu’il rapporte chez lui et pose sur le tapis. Il s’endort mais est réveillé par cet « embrouillamini » qui ne fait que des bêtises. Il cherche à s’en débarrasser mais une tempête se lève. Les voilà partis tous les deux pour sauver son bateau qui casse ses amarres et part vers le large. C’est le début d’une nouvelle aventure. Une histoire amusante qui nous montre combien il est important de laisser une place à l’inattendu. C’est léger, amusant et ça plaît dès 6 ans. »  Gérard et Monique

     

    le-jardin-d-evan.jpgLe jardin d’Evan, Brian Lies – Ed. Albin Michel

    Dès 4 ans

    « Evan et son chien sont inséparables, jusqu’au jour où le chien meurt. Evan n’a plus goût à rien, même son jardin le rebute. De colère il le saccage et décide d’en faire le lieu le plus désolé possible. Mais un jour une pousse de citrouille se faufile par la barrière , il la laisse, elle grossit ; pourquoi n’irait il pas la vendre à la foire ? Une magnifique histoire sur la mort d’un être cher et la lente sortie du deuil qui suscite beaucoup de réactions chez les enfants dès 4 ans. C’est direct et délicat, une vraie réussite. » Gérard et Monique

    dimanche-fleur-oury.jpg

    refuge-sandra-le-guen.jpg

    fuis-tigre.jpg

    t-es-la-alfred.jpg

    la-petite-fille-qui-avait-deux-papas.jpg

    sur-le-chemin-de-la-montagne.jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums
  • A partir de 4 ans - Amimots, par ALIS, Raphaële Enjary et Olivier Philipponneau

    amimots-couv.png

     

    Il y a de l'astrodon dans le hérisson, de l'ogre dans le paon, de la gargouille dans la grenouille. Il y a du hareng dans le fantôme, de la cigale dans le diable, du ouistiti dans la sorcière... Si, si ! Il suffit de regarder les mots qui les désignent et de bien les scruter. En prenant le temps de s'absorber dans la silhouette et le mouvement des mots écrits, on découvre qu'ils se ressemblent parfois. Séparons-les en deux, puis mélangeons-les. Surprise ! Ils se symétrisent, entre haut et bas...

     

    Voilà ce que nous raconte Amimots : les mots coïncident, ils sont un peu des "deux"; hétéroclites et bigarrés. C'est la magie de la typographie. En illustrant les mots amis, les auteurs appliquent à l'image les règles de la "police coupable" (nom de cette typographie originale, créée en 2000 par Pierre Fournis, fondateur de ALIS). A nouveau, pour les images, la superposition, la rencontre, l'analogie... et la différence ! Le yack, par le truchement du clapet que l'on soulève, devient par exemple un T-Rex. Amimots propose un dialogue entre les mots et les images, entre un mot et un autre, entre une image et une autre. Qui se répondent, s'animent ensemble, s'aiment ensemble, légèrement différents, légèrement ressemblants.

     

    Destiné aux enfants à partir de 4 ans, ce pêle-mêle est né pendant une résidence de création organisée par le réseau des bibliothèques de la région de Reims. Il est le fruit d'une collaboration entre ALIS et Raphaël Enjary et Olivier Philipponneau de l'atelier 3Oeil. Amimots avait alors pris la forme d'une micro-édition, un leporello sérigraphié, présenté en 2016 à Montreuil, édité à 300 exemplaires. Publié dans la collection Trapèze chez Albin Jeunesse, nous pouvons désormais accueillir dans nos librairies cet album à la bichromie franche, croisant un bleu cobalt et un vert herbe, un album illusionniste et astucieux qui donne envie de jouer et d'inventer.

     

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums
  • Littérature jeunesse du 8 mars : 7 livres pour combattre le sexisme tous les jours

    Fourmis patientes et persévérantes, capables d'ériger des montagnes, les femmes et hommes engagé.es dans le combat contre le sexisme savent qu'il passe par l'éducation - populaire, scolaire, intime... Les livres jeunesse sont telles des coccinelles : de formidables auxiliaires, prêts à accompagner d'un 8 mars à l'autre, profitant de chaque jour pour faire avancer un peu les choses. Même d'un chouïa.

     
    Avec la constance d'une Olympe de Gouges, l'énergie d'une Astrid Lindgren et la curiosité d'une Alexandra David-Neel, La Courte Echelle laisse son rayon "Egalité" grand ouvert tous les jours, sans discrimination de date. Mais c'est vrai, nous ne résistons pas en ce 8 mars, à nous joindre au chœur général pour faire un focus sur le sujet (tout geste a du sens et s'inscrit naturellement dans le mouvement). Voici une sélection que nous intitulerons "Le 8 mars, c'est tous les jours" :
     
     
     
    lesmots-pour-combattre-le-sexisme.jpg
    Les mots pour combattre le sexisme, Jessie Magana et Alexandre Messager - Ed. Syros
     
    Comprendre pour combattre. Les mots contre les clichés. Dans cette édition augmentée, Jessie Magana et Alexandre Messager décryptent les aspects du sexisme au prisme du vocabulaire. C'est un vade mecum dont on s'empare pour avancer, évoluer, apprendre, s'approprier un vocabulaire qui n'est pas anodin.
     
    A partir de 12 ans
     
     
     

     
     
     
     
    J01058.jpgFemmes, 40 combattantes pour l'égalité, Isabelle Motrot, illustrations Véronique Joffre - Collection BAM !, Gallimard Jeunesse
     
    D'Artemisia Genteleschi (16ème siècle) à Malala Yousafzai, les auteures présentent 40 portraits de femmes qui ont oeuvré pour l'égalité et la liberté. Une double-page par figure féminine. Lisibilité aisée et structurée: éléments de biographie, combats, histoire, personnalité. Un livre-hommage, tout à la fois encyclopédique et sensible. 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    onestpas dessuperheros.jpgOn n'est pas des supers héros, Delphine Beauvois et Claire Cantais -  Ed. La Ville Brûle

    Cet album figure depuis sa parution dans notre liste des Livres pour réfléchir. On apprend qu'il est presque épuisé, espérons qu'il sera réédité, car il propose aux plus jeunes, filles et garçons, un regard antisexiste compréhensible. Il y est question du droit de pleurer, droit de ne pas être super fort, droit de parler haut, droit de ne pas avoir envie d'avoir des enfants...

    Dès 4 ans

     


     

     

    137894_couverture_Hres_0.jpgLa voix des femmes, ces discours qui ont marqué l'histoire, Céline Delavaux - Ed. La Martinière

    Préfacé par Christiane Taubira, cet ouvrage rassemble des discours de femmes. De Louise Michel à Emma Watson, des voix célèbrent, des voix d'invisibles illustrant l'importance de prendre la parole et s'emparer du langage, dont la force peut être phénoménale. 

    Dès 9 ans

     

     

     

     
    HistoiresDuSoirPourFillesRebellesT2_R1.jpgHistoires du soir pour filles rebelles, tomes 1 et 2,  Elena Failli et Francesca Cavallo - Éditions Les Arènes
     
    Un succès international pour ce livre du soir anti-princesses (des journalistes ont parlé de révolution à l'heure du coucher". Les deux auteures italiennes racontent la saga des rebelles, femmes qui ont pris leur vie en main et se sont tenues debout. On retrouve aux côtés des personnalités légendaires, des destins moins connus mais tout aussi passionnants.

    A partir de 7 ans

     

     
     
     
    couv_inegalitees_hf.jpgPourquoi y a t il des inégalités entre les hommes et les femmes ?, Dorothée Werner et Soledad Bravi - Ed. Rue de Sèvres

    De la préhistoire à nos jours, une histoire illustrée des inégalités entre les femmes et les femmes. Éclairant, très documenté, très instructif et très drôle, cet ouvrage apporte des informations essentielles pour comprendre d'où viennent les injustices et  pourquoi elles perdurent.

     

     

     
     
     
     
     
    Astrid-Lindgren-une-Fifi-Brindacier-dans-le-siecle.jpgAstrid Lindgren, Une Fifi Brindacier dans le siècle, Jens Andersen - Ed. Gaïa


    L'auteure de Fifi Brindacier, Astrid Lindgren n'avait jamais fait l'objet d'une biographie, elle qui fut pourtant une femme de son siècle, indépendante, défenseuse des droits des femmes et des enfants, provocatrice à ses heures, écologiste toujours. Nous nous réjouissons d'accueillir cette traduction.

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, LIVRES
  • 12 albums sélectionnés par le 1er comité Albums de l'année

    Après les avoir lus et partagés avec les enfants, à l'école ou à la bibliothèque, le premier "comité Album" de l'année a sélectionné 12 albums. Voici la liste de ces petites merveilles :

     

    attrape-lapin.jpg

    cache-toi-arsène.jpg

    couv-La-rivière.jpg

    de-lautre-cote-du-mur.png

    doux-comme-un-lion.jpg

    du-balai.jpg

     

     

    le-mouton-qui.jpg

    le-nid.jpeg

    lours-contre-la-montre.jpg

    nous-etions-dix.jpg

    rouge-dans-la-ville.jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums
  • Journal Albert : le numéro 50 illustré par l'artiste rennaise Hélène Vesvard

    une-albert-helene-vesvard.jpg

    Joie un p'tit peu chauvine ! Le numéro 50 d'Albert, journal jeunesse qui décortique l'actualité, est entre les mains, les pinceaux et la gouache d'Hélène Vesvard, artiste rennaise et amie de la Courte Échelle !

     

    Un des signes particuliers d'Albert, ce sont en effet ses Unes illustrées. Chaque édition est confiée au talent d'une illustratrice, d'un illustrateur, qui contribue ainsi de manière originale et singulière au traitement de l'information.

     

    L'exercice - de style - requiert rigueur, vitesse, imagination. Les thèmes sont transmis en début de semaine pour être cernés et dessinés en quelques jours, il faut aller vite, mais ne pas se précipiter. La Une traduit les contenus éditoriaux, elle sera à la fois stylisée et exhaustive. Pas question de tricoter un patchwork. On recherche une grande image où tous les éléments sont liés et harmonisés. Les couleurs autant que les motifs jouent un rôle essentiel. La rédaction d'Albert choisit ensuite les "morceaux" qui illustreront les articles en pages intérieures. Chaque Une fait  enfin l'objet d'une vidéo explicative et pédagogique.

     

    La Une dessinée par Hélène Vesvard raconte le mal-logement, le référendum, le microbiote, New-York, le monde tel qu'il est... Bravo Hélène ! Vive Albert !

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, Presse
  • Travelling 2019 - Du 5 au 12 février, retrouvez La Courte Échelle au coeur du festival !

    Travelling a 30 ans ! Déjà 30 ans... Seulement 30 ans... Le festival témoigne autant de longévité que de vitalité et semble avoir toute la vie devant lui. Cette année, l'association Clair Oscur fait le focus sur les villes-mondes, Oslo, Rome, Berlin, Le Caire..., cités-personnages, cités-décors, inter-agissant avec l'être humain et modelant jusqu'à son destin. La programmation d'Urba[ciné] est un voyage au coeur des grands films qui ont placé la ville au coeur de leur histoire.

    travelling, cinéma

    Au fil des années, le festival Travelling a étoffé sa proposition et se conjugue désormais au pluriel. Travelling fait cohabiter diverses "sections" où chaque passionné de cinéma trouvera matière à régaler sa curiosité et son imaginaire. Les sections Live etc et Ciné-concerts propose, par exemple, des séances où images et musique live se rencontrent et s'étreignent avec force.

     

    Travelling Junior se place sous le parrainage de Pierre-Luc Granjon, illustrateur, scénariste et réalisateur de cinéma d'animation. Dimanche 10 févier, au Cinéville Colombier, il présentera quelques courts-métrages, dont Le Chien, petit chef-d’œuvre réalisé à l'aide d'une L'Epinette, écran à épingles permettant d'obtenir des images sensibles et nuancées.

     

    La Compétition Junior déroule 2 sélections, pour les petits et pour les grands. Une mention spéciale pour la grille Si on chantait ?. Elle permettra aux enfants de découvrir des oeuvres majeures de la comédie musicale, comme "Chantons sous la pluie", "L'étrange Noël de Mr Jack", "Un monstre à Paris" ou encore "Peau d'Âne" que nous regarderons avec une attention particulière...

     

    Notre librairie nomade fera escale à L’Étage pendant toute la durée du festival. Venez nous rendre visite !

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Cinéma, Librairie nomade, Y'A D'LA VIE !
  • Mercredi 6 février - Rencontre et dédicace Odile Anot pour Montessori au coeur de la vie de famille

    9782100782956-001-X.jpegMercredi 6 février, à 18 heures 30, nous accueillerons Odile Anot pour une rencontre-dédicace autour de son ouvrage "Montessori au coeur de la vie de la famille" (éd. Dunod, 2018).
     

    Rédactrice en chef du magazine "L'enfant et la vie" pendant 15 ans et fondatrice des Ateliers Parent-Chercheur, Odile Anot témoigne de la possibilité d'appliquer les principes de Maria Montessori chez soi. Son dernier ouvrage est porté par une volonté de transmettre la proposition montessorienne et de partager des ressources concrètes : 

    "C’est un outil à utiliser d’emblée, avec trois parties qui se lisent en fonction des besoins.


    Centrée sur l’enfant, la première partie développe les vingt-quatre années dédiées à la formation de l’homme - il faut tout ce temps pour que l’homme soit vraiment mature -, en s’appuyant sur l’éclairage de Maria Montessori et sur nos observations auprès des enfants.


    La deuxième partie propose des axes de cheminement pour les parents-chercheurs . Ce terme, parent-chercheur, m’est apparu comme une évidence car il correspond à l’attente de l’explorateur-né qu’est l’enfant. On ne peut être un éducateur sans être un chercheur !


    La troisième partie, enfin, est une plongée dans la vie et les écrits de Maria Montessori, ses découvertes anthropologiques sur l’homme en croissance. Cette scientifique est aussi une grande humaniste qui croit en l’homme et qui a une foi profonde en Dieu, trois piliers que j’ai eu à cœur d’évoquer." (source www.apprentis-auteuil.org)

     

    Nous sommes heureux de vous proposer ce rendez-vous avec Odile Anot. Son parcours, son expérience, sa connaissance de l'oeuvre de Maria Montessori et son regard sont uniques. C'est aussi l'occasion pour nous de mettre en lumière le rayon "Parentalité et éducation" auquel nous tenons beaucoup !

     

    * Couverture illustrée par Lilyan

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Dédicaces, LIVRES
  • Prix Sorcières 2019 - Les livres nominés

    Décernés conjointement par l’Association des Librairies Spécialisées Jeunesse et par l’Association des Bibliothécaires de France, les Prix Sorcières récompensent des ouvrages pour la jeunesse jugés remarquables. Et voici la liste des livres nominés dans les 6 catégories redéfinies en 2018 :
     
    categorie 1 (1).jpgcategorie 2 (1).jpg
    categorie 3 (1).jpg
     

     

    categorie 4.jpg

     

    categorie 5.jpg

    catégorie 6.jpg

    0 commentaire Lien permanent Catégories : LIVRES, Sorcières
  • Hommage - John Burningham, homme libre

    4124.jpgJohn Burningham est mort jeudi 4 janvier, à l'âge de 82 ans. Avec Helen Oxenbury (sa compagne depuis 1964), Maurice Sendak , Roald Dahl, Tomi Ungerer, Elzbieta ou encore Leo Lionni, il incarne une génération qui a contribué à hisser la littérature jeunesse au niveau de l'intelligence de l'enfant, lui vouant un respect total et un amour inconditionnel. 

     

    Un homme libre, ce John Burningham que ses amis appelaient Brum. A 13 ans, ses parents l'inscrivent à Summerhill, la célèbre école alternative. Plus tard,il choisit l'objection de conscience plutôt que le service militaire. Cette décision le fait voyager, de la Calabre à Israël. De retour à Londres, il étudie les arts à la Central School of Art and Design de Londres. John Burningham illustre des affiches pour les transports londoniens, des couvertures de magazines et participe à la réalisation de films d'animation.

     

    Mais dès qu'il tente l'expérience du livre pour enfants, il semble que rien ne lui convient mieux. En 1963, son premier album, Borka : Les aventures d'une oie sans plumes ( titre original, Borka - The Adventures of a Goose With No Feathers), reçoit la médaille Kate Greenaway. Borka est rejetée parce qu'elle est différente, mais trouve au Kew Garden le bonheur dans l'amitié avec des oiseaux un peu bizarres...

     

    A l'instar de Borka, dans la soixantaine d'albums qui ont suivi, John Burningham mêle malice et candeur, philosophie et choses de la vie, humour et poésie, suivant un usage du récit où mots et dessins s'entrelacent subtilement. Des dessins au trait fin et délicat, empreints de spontanéité et de mouvement, habillés d'aquarelle et de pastel. 

     

    En 2009, les éditions Jonathan Cape publient "John Burningham" par John Burningham, une autobiographie préfacée par Maurice Sendak. La 4ème de couverture est confiée à Raymond Briggs qui écrit :

     

    " Enfin un inventaire du travail de John Burningham, l'un des plus grands illustrateurs de ce siècle. Le travail de John est original et ne ressemble à rien qui a été fait jusqu'à aujourd’hui. C'est unique. Écrit par le maître lui-même, ce livre montre comment cela a été possible. Ceci dit, Burningham est un flamboyant enquiquineur. Il devrait prendre sa retraite maintenant. Et surtout il est très vieux. Mais sans aucun doute, il va continuer encore et encore, créant toujours des choses brillantes"...

     

    C'est ce qu'a fait John Burningham, homme libre et rare, jusqu'à ce 4 janvier, laissant en héritage une collection d'intemporels essentiels à la littérature jeunesse.

     

    • BIBLIO SÉLECTIVE* •

     

    9782877676939.jpgQUE PRÉFÉRERAIS-TU ?

    Que préférerais-tu ? Qu'un éléphant boive l'eau de ton bain, qu'un hippopotame dorme dans ton lit ou qu'un cochon enfile tes vêtements ? Aider une sorcière à remuer sa potion ou le père Noël à faire sa distribution ? Un album en forme de questions surprenantes, plein de drôlerie, d'émotion, de poésie et d'imagination, à partager entre amis ou à méditer dans ton lit.

     

     

     

     

     

    9782877678186.jpgLE ZOO DERRIÈRE LA PORTE

    Dans le mur de la chambre de Sylvie, il y a une porte secrète qui cache un escalier qui mène à… un zoo !
    Chaque soir, sans bruit, Sylvie rend visite à ses amis peu communs.
    Et chaque matin, mine de rien, Sylvie reprend sa vie de petite fille. Jusqu’au jour où…

     

     

    002047442.jpgTIR A LA CORDE

    Quand ils n’ont rien de mieux à faire, Éléphant et Hippopotame trompent leur ennui en harcelant Lièvre, qui en a vraiment marre de ces deux colosses aussi méchants que bornés.
    Hé, quand on n’est ni gros ni costaud, seul au milieu de la forêt sans personne pour vous protéger, mieux vaut en avoir dans le ciboulot !

     

     

    001166616.jpgLE PANIER DE STÉPHANE

    Quand la maman de Stéphane envoie son fils faire quelques courses chez l'épicier du coin, elle est loin d'imaginer tout ce que Stéphane devra affronter en chemin.Sinon, elle le féliciterait au lieu de le gronder !

     

     

     

     

     

     

    Granpa.jpgGRANPA

    « Et comment va ma petite fille ? » C'est ainsi que débute un dialogue attendrissant entre un grand-père et sa petite fille, au travers de scénettes mêlant imaginaire, souvenirs, interrogations, comptines revisitées, quiproquos… Un jour, Granpa confond la saveur chocolat avec celle de la framboise ; un autre jour, son pas se fait moins alerte. Et lorsque Grandpa ne peut plus sortir, c'est son fauteuil vert qui devient lieu d'échange. Jusqu'au jour où celui-ci reste immensément vide…

     

    * Résumés éditeur

    © John Burningham en 2011, photographié par Linda Nylind pour The Guardian

    0 commentaire Lien permanent Catégories : LIVRES