Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poésie

  • De la poésie, en toute saison - Werner Lambersy et Aude Léonard, Carl Norac et Géraldine Alibeu

    La poésie n'a pas de saison, elle est de toutes les saisons. Elle se pose sur un tapis de neige, sur un fleur qui éclot, sur une plage de sable, sur des feuilles qui se ramassent à la pelle. En ce mois de rentrée, elle a la malice de faire parler d'elle auprès des enfants à travers deux beaux albums. Mieux encore : elle fait se croiser deux grands poètes contemporains d'origine belge, Werner Lambersy et Carl Norac, qui ajoutent ainsi une nouvelle coïncidence aux liens qui les unissent déjà.

    le-sous-marin-de-papier.jpg

     

    sous-marin_de_papier.PT04.jpg sous-marin_de_papier.PT05.jpg 

    "Mon boucher voulait que je devienne boucher : j’en avais le physique ; mon père docteur et ma mère, politicien. Personne ne voulait que je sois poète. Moi non plus ! J’ai donc fait autre chose et surtout n’importe quoi, sauf des études et boucher.Mais ça écrivait déjà en moi, alors que je ne savais ni lire ni écrire, et peut-être même avant. Alors, j’ai laissé faire, et c’est venu, comme des fruits de saison, mais jamais du même arbre ou du même buisson, enfin pas tout à fait…"

     

    Poète essentiel de la littérature francophone, lauréat du Prix Mallarmé, Werner Lambersy, traduit dans plus de vingt langues, publie chez Motus son premier "recueil spécial jeunesse". Le sous-marin de papier offre page à page, des poèmes courts et délicats, des mélodies à dire et à retenir, des puzzles de mots inventifs. La mise en images a été confiée à la photographe et illustratrice Aude Léonard qui sait bien survoler la réalité.

     

    carl norac

     

    Le duo Carl Norac et Géraldine Alibeu se retrouve, lui, chez Actes Sud autour de Poèmes pour mieux rêver ensemble :

    "(Des) poèmes bienveillants et optimistes pour prendre soin de chacun. Un livre à la libre cadence, à picorer à sa guise. Il y est question de rêve, d’“animots d’amour”, de poème à vélo, d’un vieil homme ami avec l’océan, de désir de changer le monde ou de pieds de nez aux râleurs de tous les pays. Un imaginaire joyeux quand le monde est parfois morose."

     

    Et puis, en 4ème de couverture, ces phrases... S'il manquait quelques mots pour nous convaincre de donner de la poésie à nos enfants...

    "Ton chemin dans la vie, ce n'est pas seulement toi qui le traces. Mais le rêver, dès aujourd'hui, en poésie. c'est déjà le tracer un peu. N'abandonne jamais tes rêves."

     

     

    1 commentaire Lien permanent Catégories : Poésie
  • Des masking tape à tomber !

    On en mangerait... La marque MT se surpasse. En imaginant des collaborations avec des illustrateurs, elle étoffe divinement sa collection de rubans adhésifs en papier de riz (papier washi*). Des masking tape à tomber !

     

    Dans la série mt x artist, on emportera la poésie graphique du grand Saul Bass (extraite d'un rare album pour enfants, Henri's walk to Paris), les morceaux d'enfance du célèbre Alain Grée, l'esprit scandinave du studio suédois Bengt & Lotta. Ces douceurs sont rejointes par une ribambelle de rubans fleuris dans le pur style liberty of London ainsi que par quelques reproductions rétro-vintage au charme fou.

     

    En vente au fond de la cour. (Face à l'embarras du choix et la qualité de la palette, prévoir un temps certain. Et s'offrir la possibilité d'y revenir.)

     

    *Composé de longues fibres naturelles, le papier « washi » possède des propriétés de souplesse, légèreté, transparence et solidité.

     

    20170516_142506.jpg

    20170516_142720.jpg

    20170516_142556.jpg20170516_142635.jpg20170516_142806.jpg20170516_142828.jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, LOISIRS CREATIFS, Poésie
  • Hommage - Jean-Hugues Malineau, le poète des enfants

    « L'écriture pour enfants m'est un vrai amusement, j'aime faire chanter les sons ou jouer avec les mots mais aussi rejoindre ma propre enfance, en évoquant des émotions de petit garçon ».

     

    Les poètes sont tristes. Leur printemps va fleurir mais il manquera un ami. Jean-Hugues Malineau, mort vendredi à l'âge de 72 ans. Tristes aussi les libraires, les éditeurs, les écrivains, les illustrateurs, les bibliothécaires, les enfants...

     

    Jean-Hugues Malineau était un homme multiple, au sourire doux et attentif. Quelques-uns ont eu la chance de bénéficier de son enseignement au collège, au lycée ainsi qu'à l'université. Avant la fin des années 1970, le professeur quitte l'école. Sa vie sera désormais tournée vers la poésie, la littérature jeunesse, l'édition, les livres, la typographie, les ateliers d'écriture. Pendant quatre ans, il est le président de la Charte des Auteurs et Illustrateurs pour la Jeunesse. Son engagement pour la lecture, les mots, l'imagination, la beauté, les enfants était sans relâche. Nous en trouvons de nombreuses illustrations dans d'aussi nombreux albums. Des poèmes de toutes les couleurs a été publié en septembre 2016. Un précieux cadeau que nous laisse Jean-Hugues Malineau. Aux poèmes choisis par lui, succèdent des poèmes écrits par lui.

     

    jean-hugues malineau, poésie

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Poésie
  • Insurrection poétique, du printemps au printemps - La Centaurée, le Bleu des Etoiles, Adèle et Alicante

    La poésie a-t-elle une saison ? C'est vrai, nous lui trouvons naturellement un air de famille avec le printemps qui incite à la fêter plus qu'à toute autre saison. Mais au fond, la poésie, n'est-ce pas à tout moment et en toute liberté, sans quoi serait-elle encore la poésie... 2015-03-21.jpg

    La poésie se niche dans bien des endroits, dans bien des moments, dans bien des gestes... Un père ou une mère lisant une histoire à son enfant, l'ombre d'un arbre, la pluie sur les carreaux, les jeux d'un enfant... L'insurrection poétique est un état permanent. La littérature jeunesse en sait quelque chose, elle qui l'a toujours revendiquée et défendue page après page.

    Nous la déployons chaque année dans la vitrine et ne manquons jamais l'occasion de parler d'elle. Chez nous, c'est Gwenaëlle qui repère de très loin les strophes et les rimes. Au-delà des traditionnels éditeurs jeunesse cultivant un goût inné pour la poésie, comme Rue du Monde ou Gallimard Jeunesse, son attention s'est tournée vers quelques publications que nous devons à des poètes vivant près de chez nous...

    2015-03-04 2013 zoo.jpg

    A Rennes, Valérie Ghévart porte avec sa maison d'édition La Centaurée un projet social et littéraire. Aux enfants en difficulté, elle offre la possibilité de les réconcilier avec la lecture en inventant eux-mêmes leur propre livre, associant mots et images. Elle publie également des livres d'artistes et expose photos et poèmes.

    Vous pouvez découvrir en ce moment au rez-de-chaussée de la librairie, Hiver vous n'êtes pas si vilain, réalisé avec une classe de CP-CE1 de l'école Léon Grimault.

    labrosseadents.jpg

    A Lanvallay, dans les Côtes D'Armor, la maison d'édition associative Le Bleu des étoiles publie La brosse à dents (collection Les petits quoi). Polina, auteur et illustratrice, offre un joli leporello - livre accordéon - autour d'un objet du quotidien aux apparences trompeuses.

    AdeleAlicante.jpg

    Les éditions Cheyne occupent une place particulière dans cette énumération, n'ayant jamais cessé de publier de la poésie depuis leur création.

    Dans la collection Poèmes pour grandir, deux rennaises composent ensemble Adèle et Alicante. Gwenola Morizur est poète et coordonne la Maison de la Poésie. Elice Meng est peintre et illustratrice, elle se concentre en ce moment sur la réalisation d'un court-métrage d'animation dont nous pouvons suivre pas à pas ici.

    ...

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Poésie
  • Le petit livre des souvenirs, Kate Greenaway - Editions MeMo

     

    kate greenaway, memo, souvenirs

    Au XIXe siècle, dans l'Angleterre victorienne, l'illustratrice Kate Greenaway est célèbre pour ses aquarelles raffinées illustrant le monde romantique et idyllique de l'enfance. Proche de la nature, elle est attentive au déroulement du calendrier, aux événements qui le ponctuent comme autant de rendez-vous amicaux et sociaux. Elle aime dessiner la succession des saisons, les paysages de campagne, les scènes pastorales, inspirée par sa propre enfance et par le souvenir de ses vacances dans le comté de Nottighamshire. L'artiste a un goût prononcé pour les costumes de l'époque et habille ses personnages avec précision. Sa popularité est telle que la célèbre maison Liberty of London adapte ses dessins pour une collection de vêtements.

    A partir de 1880, grâce au développement d'un nouveau procédé d'impression, la photolithographie, Kate Greenaway publie de petits livres, à la fois almanachs et "diaries" (journaux intimes). Le petit livre des souvenirs connut un joli succès. Les éditions MeMo le réédite aujourd'hui dans sa collection Grandes Rééditions.

    Objet poétique et sensible, ce petit livre tient dans le creux de la main et semble destiné à accompagner notre quotidien. Chaque jour, quelques vers, une miniature en noir et blanc, quelques lignes laissées libres pour les notes personnelles, événements, anniversaires, observations, pensées... Un charme fou et un concentré de poésie qui n'ont pas échappé à Gwenaëlle.

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Illustration, LIVRES, Nouveautés, Poésie
  • L'ABC d'Albert Jacquard, Pour changer le monde - Editions Hachette

    abcjacquard-misstic.jpg

    L'ABC d'Albert Jacquard, Pour changer le monde, illustrations originales Miss.Tic - Éditions Hachette - 9,90€


    Au printemps 2010, la LCP diffuse L'ABC d'Albert Jacquard, une sorte de minute philosophique nécessaire. Des jeunes de 16 à 20 ans interrogent le chercheur sur un mot. Censure, Autre, Big-Bang, Mondialisation, Hasard, Finitude, Vérité...etc. Pendant quelques minutes, Albert Jacquard éclaire le thème de ses réflexions, de ses recherches, de son vécu. Accueillant chaque question avec bienveillance et respect, sans jamais se départir de son sens de la pédagogie et sans sacrifier à la langue de bois qu'il avait en horreur.

    De ces dialogues à visage humaniste est né un livre, publié chez Hachette, L'ABC d'Albert Jacquard, Pour changer le monde. Sa parution à quelques jours de la disparition de son auteur en fait un ouvrage précieux. Des textes et des pochoirs originaux s'entremêlent. Les illustrations sont signées Miss.Tic, poète urbaine qui, depuis les années 1980, fleurit les murs de nos villes de silhouettes longilignes et de phrases sensibles. Pour changer le monde, elle aussi.

    "Si je veux changer l’humanité, cela dépend de moi. Et, je suis en train de la changer, chaque fois que je fais un discours. Tout le monde peut le faire autour de soi."

                                                                                       Albert Jacquard

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Philosophie, Poésie
  • 18-25 août 2013, Lectures sous l'arbre en pays de Cheyne

    lecturessouslarbre2013.jpgArtisan fondateur des Lectures sous l'arbre, Jean-François Manier peut désormais s'y consacrer pleinement. Car l'homme des éditions Cheyne a transmis sa maison en septembre 2012 à Florence Buti, son assistante d'édition. Cet hiver, fidèle à son infatigable passion et à son sens profond de la relation humaine, il a fait le tour des librairies pour nous saluer et nous présenter celle à qui il confie les clés. Beau geste que nous avons aimé recevoir, joli moment que nous avons aimé partager.

    Comme chaque année, nous vous recommandons la fréquentation vivifiante de Lectures sous l'arbre, un rendez-vous autour de la poésie contemporaine, à 1000 m d'altitude entre Auvergne et Rhône-Alpes. Lectures, rencontres, ateliers, l'événement est rare et son succés a pour son directeur artistique valeur de symbole et d'engagement :

    "De la parole autour des livres

    Qu’un si nombreux public se déplace chaque été pour écouter de la poésie, jusqu’en ce quasi bout du monde qu’est Cheyne, aurait déjà de quoi réjouir le cœur par ces temps de grisaille.

    De même, que les auteurs, les artistes ou les comédiens invités se sentent heureux sous l’arbre et aiment à y revenir, voilà qui nous comble, on l’imagine sans peine.

    Mais plus encore, que tout cela se fasse dans la conviction que ce qui nous réunit ici, c’est bien le livre, voilà finalement ce qui fonde nos rencontres estivales et contribue à leur singularité. Le livre, oui, dans sa double réalité d’œuvre et d’objet, le livre, ce « dernier refuge de l’homme libre », selon la belle expression d’André Suarès.

    Puissent cette année encore, l’ombre de l’arbre, le vent et les grands espaces du Plateau inspirer cette parole à hauteur d’homme, vivante et chaleureuse, à laquelle le livre inlassablement nous convie…

    Jean-François Manier "


     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : EVENEMENTS, Poésie
  • Demain, samedi 23 mars, rendez-vous devant le Juke-Box à Poèmes...

    LA COURTE ECHELLE.jpg

    Le Juke-Box c'est demain !

    Que vous veniez de St Germain

    Ou de plus loin rue d'Antrain

    Ne passez pas votre chemin

    Car en un tournemain,

    Contre une pièce (c'est humain)

    Le poète (ni Firmin ni Maximin)

    Vous dira sans examen

    Des rimes des vers peu communs...

     

    Rendez-vous samedi 23 mars 2013

    devant le Juke-Box à Poèmes

    installé dans le boudoir du couloir

    26 rue Vasselot, Rennes.

    11h30/12h30

    17h30/18h30

    Avec la voix d'Hervé Arnoux, du Théâtre de l'Improbable.

     

    Printemps-des-poètes-2013.jpg

    0 commentaire Lien permanent Catégories : EVENEMENTS, Poésie
  • 23 et 29 mars - Dans le boudoir du couloir, un Juke-Box à Poèmes

    la courte échelle, printemps des poètes, juke-box à poèmes, théâtre de l'improbable

    Les Chats Pelés © Printemps des Poètes


    Un peu le matin un peu l'aprèm'

    Une pièce pour un poème

    Une pièce c'est le barème

    Afin que le poète essaime

    Des rimes et des phonèmes

    La crème de la crème

    Dans le boudoir bohème

     

    Quel confortable stratagème

    Car si vous avez la flemme

    Seul de lire des poèmes

    Vous en entendrez quand même

    Ainsi pas de problème

     

    En voulez-vous un deuxième ?

    C'est idem, même système !

     

    Samedi 23 mars et vendredi 29 mars, venez entendre des poèmes dans le boudoir du couloir de La Courte Echelle ! Nous installerons un Juke-Box à Poèmes.

    Même principe qu'un juke-box à musique : contre une pièce, un poème. Hervé Arnoux du Théâtre de l'Improbable sera la voix de vos poèmes et dira pour vous, rien que pour vous, de la poésie.

    A quelle heure ? Samedi 23, de 11h30 à 12h30 et de 17h30 à 18h30. Vendredi 29, de 18h à 19h. Si c'est pas le bonheur...

    0 commentaire Lien permanent Catégories : EVENEMENTS, Poésie