Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Théâtre

  • A vif, le texte puissant et engagé de Kery James, chez Actes Sud

    a-vif.jpgIl y a un mois, au TNB, le rappeur-auteur-danseur Kery James présentait la pièce de théâtre A vif, dont il est à la fois l'auteur et un des deux interprètes. Ceux qui ont vu la pièce ont emporté avec eux la puissance politique du texte, ceux qui ne l'ont pas vue peuvent se le procurer chez Actes Sud. Se le procurer, le lire, le relire, le diffuser dans les classes de lycée, l'interroger, le démêler et, en tant que citoyen, en peser chaque mot, chaque idée...

     

    "L'état est-il seul responsable de la situation actuelle des banlieues ?" Finale du Concours d'éloquence. Une question. Deux élèves du barreau de Paris s'affrontent : Soulaymann Traoré et Yann Jareaudière. Deux personnalités, deux origines sociales, deux parcours, deux histoires françaises, pétries de préjugés, de fantasmes, de certitudes mais aussi d'intelligence, d'une volonté farouche de ne pas se contenter du strict minimum, mais au contraire de faire évoluer leur regard.

     

    JOUTE

    Futurs avocats, ils débattent et argumentent. La joute, parfois sans concession, a vocation à montrer les nuances, à éprouver les idées toutes faites, à en déjouer les pièges. Lorsque Yann évoque l'incapacité du citoyen à influer sur le cours des choses, Soulaymann rétorque : "Je ne suis pas spectateur de ma vie car j'en suis le sujet". Au fil de la confrontation, des nuances apparaissent, rappelant la complexité des choses et la nécessité de la conscience individuelle qui déclenche l'action collective.

     

    RESPONSABILITÉ

    Kery James questionne bien au-delà du sujet des banlieues, il ouvre le débat autour de la responsabilité de l’État et celle des citoyens. Soulaymann, son personnage, n'est pas forcément celui qui a raison. Il apporte, au même titre que Yann, du grain à moudre. À vif incarne la politique au sens large du vivre ensemble où les problématiques et les conflits peuvent se dénouer à la faveur des mots et de la connaissance. Un texte engagé et puissant, à l'instar du rap de "Racailles" ou "Lettre à la république" :

    "Je veux faire de À vif une pièce dont on ne ressort pas indemne, une pièce qui marque, bouleverse parfois et peut-être même change les choses. Peut-être même une seule. Une pièce importante, sociale, nécessairement politique mais pas politicienne. En d’autres termes, une pièce qui participe à la vie de la cité. Ce sont là les objectifs que je me suis fixés tout au long de ma carrière musicale et je ne saurais faire autrement dans le théâtre, la peinture ou le cinéma."

     

    kery james, à vif, actes sud, banlieues

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, LIVRES, Théâtre
  • Mardi, le Club Théâtre du collège des Gayeulles a eu lieu à la Courte Echelle !

    Hier midi, à l'heure du self, le Club Théâtre du collège Les Gayeulles a traversé la ville pour venir jusqu'à nous.

     

    Accompagnés par Claire Novack, professeure de français, ils se sont prêtés à l'exercice particulier du travail en public au rez-de-chaussée de la librairie. Les collégiens nous livré les premiers dialogues du Petit Chaperon Uf, pièce engagée, écrite par Jean-Claude Grumberg. Les comédiens ont offert une prestation vivifiante et déjà efficace, merci à eux ! Nous avons pris date pour la représentation finale qui se déroulera le 14 juin 2018 au Grand Cordel.

     

    grumberg, théâtre, gayeulles, collège

    WOLF : Uf ne peut pas porter capuchon rouge.

    PETIT CHAPERON : Pourquoi ?

    WOLF : Rouge interdit Uf. Uf doit porter capuchon jaune.

    PETIT CHAPERON : Pourquoi ?

    WOLF : Parce que jaune couleur Uf.

    PETIT CHAPERON : Pourquoi ?

    WOLF : Loi.

    PETIT CHAPERON : C’est quoi loi ?

    WOLF : Loi c’est loi. Et moi cabot heu caporal-chef Wolf ouah ouah ouah ouah ! Police parc jardin bois doit faire respecter loi dans parc jardin bois. Loi dit pas rouge pour Uf. Toi enlever ça !

    atelier-theatre-gayeulles-uf-2018 (2).jpg

    atelier-theatre-gayeulles-uf-2018 (3).jpg

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Ateliers, Théâtre, Y'A D'LA VIE !
  • Rennes, du 10 au 12 juin au Théâtre du Cercle - Le P'tit Festival, rencontres théâtrales par les enfants pour tout public

     

    le p'tit festival, rennes, théâtre du cercle, andrée prigent

     

    Sur-voltage !. Le 17ème P'tit Festival va électriser les planches du Théâtre du Cercle pendant 3 jours ! Une énergie folle déployée par des enfants et ados comédiens qui, ici et là, au Théâtre du Cercle, à Cancale, à Mordelles ou à Amboise, apprennent, répètent, jouent dans des ateliers théâtre tout au long de l'année. Ils s'emparent de textes contemporains et modernes, dans l'esprit revendiqué par l'initiateur de l'événement, Sylvain Levey. "Halte au massacre des enfants déguisés en lapin !" : message clair, ne laissant aucun doute sur les textes explorés, les mises en scène adoptées et la place donnée au comédien. "Les enfants nous rappellent qu'ils ont des choses à dire sur un plateau de théâtre, portés par les exigences artistiques des metteurs en scène et les conditions professionnelles des représentations".

    La Courte Échelle est fière d'être partenaire de cet événement ambitieux et galvanisant. Nous l'aimons d'autant plus qu'il est chaque année annoncé par un visuel génial de notre amie Andrée Prigent.

     

    - PROGRAMME -

    148x444-ptit-festival2016a.jpg

    148x444-ptit-festival2016a2.jpg

     

     

     

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Théâtre
  • Les théâtres d'ombres de Coco d'en Haut

    coco d'en haut, théâtre d'ombres

    Valise Histoires d'ombres, Les Contes des hommes - 47 euros

    Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, l'origine du théâtre d'ombres chinoises serait discutée. Chine ou Inde, les experts se jaugent. Mais la querelle est loin de nous priver de la fascination que cet art vivant exerce depuis des temps immémoriaux. Car il comporte une "forme dramatique qui consiste à accompagner une narration rituelle, épique ou satirique, de la projection sur un écran d’images d’objets fixes ou articulés, manipulés par un montreur.." (Dictionnaire encyclopédique du théâtre, Michel Corvin)

    un-chevalier-et-un-dragon.jpg

    Les Formidables, pochettes de 2 silhouettes - 6,50 euros

    L'atelier marseillais Coco d'en Haut a eu la lumineuse idée de mettre le théâtre d'ombres à portée d'enfant. Dans une valise munie d'une jolie anse, Coco d'en Haut a réuni tous les accessoires nécessaires au spectacle - de fabrication française - : 1 castelet en carton rigide à monter soi-même, 1 livre avec deux contes et des propositions de mise en scène, 15 silhouettes et 3 éléments de décor, 60 pastilles pour fixer les silhouettes sur des tiges (3) avec manche, 1 projecteur et enfin, telles un petit bonus activateur d'imagination, des feuilles noires dans lesquelles les enfants pourront découper leurs propres silhouettes pour animer leurs histoires.

    Le plaisir du théâtre d'ombres ne réside pas uniquement dans la représentation. La mise en scène, la manipulation des marionnettes, la maitrise des gestes et des mouvements, l'ajustement de la lumière, la recherche d'une musique accompagnatrice, les répétitions sont aussi des moments délicieux... C'est sans aucun doute ce qu'a souhaité Laurence Villerot, scénographe, en imaginant les collections de Coco d'en Haut.

    Ce petit théâtre d'ombres rappelle joliment la boite conçue au XVIIIe siècle par Dominique Séraphin, l'homme qui introduisit le théâtre d'ombres en France à la cour de Versailles. En 1843, des éditeurs publièrent Le Séraphin de l'enfance, un recueil de pièces d'ombres chinoises destinées à la jeunesse. On pouvait y lire ce préambule  :

    " Nous avons pensé causer un grand bonheur à la jeunesse en établissant cet amusement aussi complet que possible, et un grand plaisir aux parents lesquels doivent désirer conserver leurs enfants sous leurs yeux. Dans ces longues soirées d'hiver, dans ces longs jeudis, après les devoirs terminés et remplis, l'enfant qui s'amusera à découper, à mécaniser ces petites figures, à les arranger, passera son temps sans ennui. Ce travail deviendra un plaisir et il s'en promettra bien plus pour le dimanche, le jour de la représentation. "

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Contes, JOUETS, Théâtre
  • Le P'tit Festival 2014 - #Déconnecte !?!

    leptitfestival2014-rennes.jpg

    En ce moment à la librairie, une sélection de pièces de théâtre à lire... et à jouer.
    - Affiche signée Andrée Prigent -

    La Courte Echelle est heureuse d'être partenaire du P'tit Festival et vous recommande de répondre nombreux à son invitation : " Déconnectez vos portables, vos tablettes et branchez vos cinq sens ! "

    « Halte au massacre psychologique des enfants déguisés en lapin ! » 15 ans après le cri du cœur de Sylvain Levey, Le P'tit Festival, organisé par le Théâtre du Cercle, est résolument le rendez-vous du théâtre enfant pour une ouverture à la culture et à l'autre.

    Il se déroulera cette année du vendredi 13 au dimanche 15 juin. 10 pièces seront présentées par des troupes d'enfants de 9 à 14 ans. Une centaine de comédiens de Rennes, Chartres-de-Bretagne, Cancale, Montauban-de-Bretagne, Saint-Méen-Le-Grand et même d'Amboise interpréteront des textes tirés du répertoire contemporain et classique.

    . Plus d'infos sur le site du Théâtre du Cercle : http://www.theatreducercle.com/

    0 commentaire Lien permanent Catégories : ENGAGEMENTS, Théâtre
  • Ravie - Sandrine Roche - Editions Théâtrales Jeunesse

    ravie_sandrine_roche.jpg

    "On ne peut pas passer toute sa vie à avoir peur !"

    Blanquette est la septième chèvre de monsieur Seguin. Dans son enclos protecteur, elle s'ennuie terriblement. Entre un Seguin bienveillant mais froussard et des chèvres fantômes qui, la nuit, lui font le récit de leurs aventures, elle trouve le temps long. Et il y a le loup que l'on dit aussi séduisant qu'effrayant. Là-haut, dans la montagne... Habitée par la soif de liberté, rebelle et héroïque, Blanquette choisit.

    En revisitant la nouvelle de Daudet, Sandrine Roche offre à ceux qui la détestait l'occasion de se réconcilier avec cette histoire. Gwenaëlle peut en témoigner : "Ravie est un délice".

    Metteur en scène, comédienne, auteur, Sandrine Roche a le théâtre chevillé au corps, prolifique et habitée par une puissante énergie. A Rennes, on la croise sur le festival Mettre en scène 2013 avec Carne. Et c'est à Rennes qu'elle crée en 2008 l'association Perspective Nevski, qui regroupe des comédiens, danseurs, musiciens, éclairagistes, scénographes, plasticiens. Ensemble, ils expérimentent différentes formes de représentations.

    Vendredi 11 et samedi 12 avril 2014, Sandrine Roche et Perspective Nevski proposent une lecture-performance de Ravie au Théâtre du Cercle.

    Ravie a été jouée pour la première fois dans le cadre du P'tit Festival 2013.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : LIVRES, Théâtre