Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vintage

  • Dans le sapin - Illustrations Fredun Shapur - Editions MeMo

    fredun shapun, memo, sapin, noël

    "C'est bientôt Noël. Dans le sapin, il y a un cadeau pour chacun. Pour qui celui-ci ? Pour qui celui-là ? Patience..."

    Petit album de saison publié pour la première fois en 1966 et réédité en français par la maison MeMo, Dans le sapin est beau, graphique et aussi contemporain que peut l'être une pépite vintage !

     

    *A propos de Fredun Shapur - Né en 1929 en Afrique du Sud, il étudie à Londres dans les établissements prestigieux de St Martin's et du Royal Art College. Il développe rapidement une admiration et une attirance pour les jouets pour enfants et trouve en l'éditeur Creative Playthings un collaborateur inspirant. Des puzzle en bois, des déguisements en papier, des masques... les collections imaginées par Fredun Shapur ont toujours vocation à associer le jeu et l'apprentissage, le jeu et l'imagination.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Noël 2016, Vintage
  • La chasse à l'ours - Une édition tout-carton

    la chasse à l'ours, éditions kaleidoscope, michael rosen, helen oxenbury

    "Il suffit parfois d’un rien pour que l’on se réveille avec l’irrésistible envie d’aller chasser l’ours en famille. La journée fleure l’aventure et surmonter les obstacles devient un jeu d’enfant. Seulement voilà : qui chasse l’ours finit par le trouver... " (source éditeur)

    Ah comme nous l'aimons La Chasse à l'ours... Nous lui avions déclaré notre flamme en 2014, dans un article qui se concluait par une vidéo de Michael Rosen - irrésistible. La version tout-carton n'existait pas encore et manquait un peu. Merci aux éditions Kaléidoscope qui ont glissé dans nos cartons de rentrée cette adaptation destinée aux tout-petits : la vie est belle !

    0 commentaire Lien permanent Catégories : LIVRES, Tout-petits, Vintage
  • Gare au renard ! et Bonne nuit Hibou - Pat Hutchins chez Circonflexe

    gareaurenard.png

    Publié pour la première fois en 1968 en Grande-Bretagne, Gare au renard ! (Rosie's walk) connut un succès considérable. Dans la collection Aux couleurs de l'Europe, les éditions Circonflexe rééditent l'album de Pat Hutchins, avec le concours de la Bibliothèque Internationale pour la Jeunesse de Munich (Internationale Jugendbibliotek).

    Rosie la poule se promène à travers la ferme. Talonnée par le renard, elle déambule tranquillement, ignorant le danger qui la guette. Les situations cocasses s'enchainent, provoquées par une Rosie remarquable d'insouciance. Sans le savoir, elle évite les pièges tendus par le renard et revient à temps pour dîner comme si de rien n'était.

    L'infortune de l'un et le flegme de l'autre sont réjouissants et créent un comique de situation que la traductrice Alice Seelow n'hésite pas à comparer à celui de Charlie Chaplin. Gare au renard ! est servi par des textes efficaces et des illustrations colorées, minutieuses et modernes. Pat Hutchins a trouvé un juste équilibre entre les dessins et les vides, l'image respire tout en fourmillant de détails. Cet album au charme intact se place parmi les classiques de la littérature jeunesse.

    Dans la même veine et chez le même éditeur, Bonne nuit Hibou ! est un album du soir très recommandable. Pat Hutchins nous emmène cette fois chez Hibou. Dans son arbre, il tente de trouver le sommeil, mais ses voisins ne l'entendent pas de cette oreille. Ça croasse, ça croque, ça roucoule, ça bourdonne... De page en page, les habitants de l'arbre apparaissent et le concert devient tintamarre. Hibou finira-t-il par s'endormir ?...

     

    bonnenuithibou.jpg

     

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Vintage
  • What a beautiful day !

    lachassealours.jpg

    C'est l'histoire de la librairie L'oiseau Lire qui a lu La Chasse à l'ours dont la vidéo a été repérée par la librairie Les Croquelinettes, laquelle a été rapportée par le site des Librairies Sorcières. Ajoutez à cela le goût immodéré de Didier pour le travail de Michael Rosen. Et notre envie de partager tout ça avec vous.

    Michael Rosen. L'homme qui n'aimait pas s'ennuyer et qui a suivi au pied de la lettre les conseils de son père : "Sois intrépide, mais pas docile. Surtout, sois curieux !". Son esprit est-il éclairé par la lampe de mineur que sa grand-mère acheta pendant la grande grève de 1926 et qu'il a conservée précieusement comme un symbole ? Toujours est-il qu'à 68 ans, Michael Rosen reste un artiste prolifique et merveilleusement agité. Poète, artiste, réalisateur, scénariste, écrivain, animateur, il est habité par le désir de partager sa passion pour les comptines, les chansons, les récits populaires. Passion des mots, des rythmes, des histoires inspirées de sa propre enfance et marquées par la lecture des aventures illustrées de Till L'Espiègle et d'Emile et les détectivesSon approche est originale, personnelle, inventive : "L'idée qu'on pouvait écrire sur des choses aussi banales que se brosser les dents était nouvelle".

    Depuis Mind Your Own Business, paru en 1974, Michael Rosen a publié plus de 140 livres. Une bibliographie dans laquelle on croise souvent Quentin Blake. Ainsi, l'album Quand je suis triste (Sad) qui, selon Didier, est " un livre hors-du-commun, sur le thème de la tristesse, un ovni d'une justesse étonnante". Dans un tout autre registre, La Chasse à l'ours est drôle, énergique, inattendue. Quant à la version jouée et racontée par Michael Rosen, c'est un morceau d'anthologie ! Voyez vous-même...

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Vintage
  • Touchez pas au roquefort - Bernard Stone, Ralph Steadman

    Touchez pas au roquefort, Bernard Stone, Ralph Steadman


    - Va au piano et joue-nous quelque chose, Ledentu, dit l'inspecteur, qu'est-ce que c'était cet air, déjà ?...
    Sam se mit à jouer un air mélancolique.
    - Joue Ledentu, joue, encore… murmura l'inspecteur, le regard dans le vague.

     

    Sur la table thématique dédiée au polar, Didier aime surtout Touchez pas au roquefort. Ce n'est pas une nouveauté mais l'album de Bernard Stone et Ralph Steadman réveille en lui le Humphrey Bogart qui sommeille. Lorsque nous lui faisons remarquer que Bogart n'a pas d'aussi grandes oreilles que l'Inspecteur Souris, il balaie notre remarque d'un revers de manche. A la Marlowe.

    Touchez pas au roquefort est le deuxième album d'une petite série commise par le duo Stone-Steadman. Le blog A little ink le classe parmi les livres de notre enfance, au goût de madeleine de Proust : "Chacun d'entre nous se souvient de livres qu'il a lu lorqu'il était enfant. Ces livres sont parfois épuisés ou ont été oubliés par les lecteurs d'aujourd'hui. Touchez pas au roquefort est de ceux-là."

    L'histoire est décalée, drôle, excentrique: l'Inspecteur Souris est appelé par Grasdouble pour résoudre une affaire de vol de fromage. Imper, chapeau, regard ténébreux, moue nonchalante, l'Inspecteur Souris mène l'enquête sur les ports et dans les bars mal famés...Truffé d'astuces, le texte de Bernard Stone est porté par le dessin si particulier de son ami Ralph Steadman : libre, arachnéen, vif, reconnaissable entre tous.

    Destiné aux enfants à partir de 7 ans, cet album est recommandé par le ministère de l'Éducation nationale pour le cycle 3 de l'école primaire. Avant-goût exquis au Grand Sommeil. Sans Lauren Bacall.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Albums, Vintage
  • Deyrolle - Leçons de choses

    Foi de Caroline, " on est tous le libraire de quelqu'un ! ". Oui, nos clients sont des gens avisés et leurs conseils caressent toujours notre poil entomologiste dans le bon sens  Equipés de notre filet à papillons, nous partons illico presto en quête du spécimen cité et absent de nos rayonnages. Ainsi, Leçon de Choses, de Louis Albert de Broglie. L'ouvrage est arrivé à la librairie. S'il fait vibrer d'émotion les adultes, ce recueil de planches illustrées sera tout simplement passionnant pour les enfants.

     

    la courte echelle, rennes, deyrolle

    Leçon de choses - Louis Albert de Broglie, éd. Michel Lafon - Prix 29,90€

     

    Feuilleter les Leçons de Choses de Deyrolle, c'est un enthousiasmant  plongeon dans les atolls de l'enfance. Faites réserve d'onomatopées, vous allez souvent vous exclamer ... Oh, ah, ouahou ! Chaque planche est une surprise, un monde à explorer. Il y a les naturalistes, lesanatomiques, les scientifiques, les zoologiques, les géographiques...etc. Matériel d'enseignement, elles seront longtemps des auxiliaires pédagogiques précieuses. Dans un autre registre, d'autres planches reflètent l'époque où elles ont été dessinées, les moeurs, l'air d'un temps. Sanitaires, préventives, elles sont surannées et charmantes.

    Fondée en 1931, la maison Deyrolle est illustre. Pas uniquement pour ses planches illustrées, mais également pour son cabinet de curiosités, ses collections d'entomologie, ses animaux naturalisés. Après l'incendie qui ravagea plusieurs salles dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2008, la maison Deyrolle s'est relevée, réaffirmant son désir d'être de ce monde et de contribuer à sa meilleure connaissance. Afin de perpétuer le principe énoncé par Emile Deyrolle au milieu du 19ème siècle : « L’éducation par les yeux est celle qui fatigue le moins l’intelligence, mais cette éducation ne peut avoir de bons résultats que si les idées qui se gravent dans l’esprit de l’enfant sont d’une rigoureuse exactitude ».


    la courte echelle, rennes, deyrolle

    La fleur de fraisier et le petit pois en espagnol

    la courte echelle, rennes, deyrolle

     En arabe et en français, botanique

    avril 2011 010.JPG

    Anatomie

    avril 2011 013.JPG

    Entomologie

    avril 2011 012.JPG

    Fossiles

    avril 2011 017.JPG

    Méfiez-vous des apéritifs quels qu'ils soient

    avril 2011 020.JPG

    La propreté

    avril 2011 024.JPG

    Ne pas se pencher par la fenêtre

     avril 2011 028.JPG

    Le squelette de la chauve-souris

    avril 2011 027.JPG

    L'oeuf et la poule

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Nouveautés, Vintage
  • La Ronde Annuelle des Marteaux-Piqueurs / Le monde n'est pas un conte de fée

    La Ronde Annuelle des marteaux piqueurs Couv (Large).JPG

     

    La Ronde des Marteaux-Piqueurs Jörg Müller.jpg

    Mercredi, le 6 mai 1953

    Güllen, village imaginaire, dans un canton suisse. 

    Mercredi, le 6 mai 1953. Autour de la villa rose, la vie s'écoule paisiblement. Les arbres sont en fleurs, il n'y a pas école,  les enfants fabriquent des jeux buissonniers, le peintre a posé son chevalet près du pont, les hommes labourent la terre. Le paysage est serein et montre la vie à son image. Tout est en ordre. Comme définitif.

    La ronde annuelle... tableau 1956 Jörg Müller (Large).jpg 

    Jeudi, le 16 août 1956

    Jeudi 16 août 1956. C'est à peine perceptible. Peut-être cette voiture bleue,  la petite usine au loin, l'électricité dans la maison rose... Le point de vue est identique. Hormis un étrange objet, qui attire l'attention des enfants - l'auteur fait-il référence aux fréquents témoignages d'observation d'ovnis recensés en 1956, en Suisse ? - les changements sont si discrets qu'ils nous feraient prendre des vessies pour des lanternes.

    Vendredi 20 novembre 1959.  A gauche, le petit bois fait face aux buldozers. Pour quel projet les hommes le sacrifient-ils ? Où est passé le matou blanc ? Que déverse ce gros tuyau dans l'étang ?

    Ainsi se succèdent les transformations du paysage de Güllen, soumis à "la ronde annuelle des marteaux-piqueurs", jusqu'à ce dernier tableau du mardi 3 octobre 1972. Rasée, la jolie villa rose : c'est arrivé un lundi, en 1969.  Elle n'a laissé aucune trace, pas une pierre. A sa place, on a construit une autoroute où l'on roule vite. Un panneau annonce : " La vie à Güllen va devenir plus belle, la vie à Güllen va devenir plus confortable, nous construisons un centre commercial, 500 places de parking ".

    La Ronde annuelle des marteaux-piqueurs Dernier tableau.jpeg

     Mardi, le 3 octobre 1972

    Certaines images valent mieux que de grands discours. L'auteur de Ronde des Marteaux Piqueurs fait un choix percutant pour représenter la mutation d'un paysage et l'impact destructeur du progrès. "Ni moraliste, ni fabulateur", Jorg Müller montre simplement, avec conscience et réalisme. 1953-1972, trente ans à peine, un temps infinitésimal à l'échelle de l'histoire de l'humanité, pas même  celui d'une génération, le paysage change à la vitesse de la lumière. Sommes-nous inévitablement les enfants d'un paysage qu'adultes nous ne reconnaîtrons pas ? Bien qu'affirmant que "le monde n'est pas un conte de fée", c'est avec poésie et pédagogie que Jorg Müller semble nous inciter à ferrailler contre cette fatalité.

     

    En 1973, lorsque les éditions Sauerländer publient La Ronde Annuelle des Marteaux-Piqueurs, l'album rencontre un succés international. L'approche est originale et au-delà de sa démarche d'éclaireur, Jorg Müller est un artiste, un illustrateur qui peint, à la gouache ou à l'acrylique, qui se penche sur sa table à dessin et se concentre à l'extrême. Comme si les images étaient pesées, son  travail d'illustrateur semble s'accompagner de temporalité et de lenteur. Autant que par le message, on est touché par cette élégance.

     

    Jörg Müller.jpg

    Jörg Müller à sa table de travail - Source : http://www.gewerbemuseum.ch

     

    > Ronde annuelle des marteaux piqueurs ou La mutation des paysages a été édité par L'Ecole des Loisirs en 1974 - Contient 7 planches - Prix 27,10€

    > Après la publication de La Pelle Mécanique ou la mutation d'une ville, Jörg Müller a régulièrement illustré les textes de l'écrivain suisse Jörg Steiner.

    > En 1994, Jörg Müller a reçu le Prix Hans Christian Andersen, décerné par l'IBBY. Surnommé le petit Nobel de littérature, ce prix reconnait une « contribution durable à la littérature pour enfants ».

    > Güllen, le village imaginaire de Ronde annuelle..., est aussi le théâtre d'un texte écrit  en 1955 par le suisse Friedrich Dürrenmatt, La Visite de la Vieille Dame. Güllen y est décrit comme un village qui meurt progressivement...

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Livres-objets, Vintage